Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Faible mobilisation pour les gilets jaunes de Polynésie



Faible mobilisation pour les gilets jaunes de Polynésie
PAPEETE, le 1 décembre 2018 - Ils étaient une dizaine à s'être rassemblés ce samedi matin, devant la stèle de Pouvana'a a O'opa, à Taraho'i. Un mouvement qui a été mis en place pour soutenir les actions des gilets jaunes en métropole, mais aussi pour mettre en avant les problèmes locaux, tels que l'augmentation des diverses taxes.

L'alcool, le tabac, le carburant… autant de produits qui voient souvent leurs tarifs augmentés.

Et c'est d'ailleurs ces constantes taxations qui énervent plus d'un. Depuis plusieurs jours, des citoyens français se mobilisent dans les quatre coins de l'Hexagone pour montrer leur ras-le-bol face aux prises de décisions du gouvernement central.

Et le 1er décembre sera désormais un jour qui aura marqué les esprits des Français, avec les manifestations qui ont eu lieu notamment à Paris, où plusieurs dégâts ont été recensés.

En Polynésie, un collectif de gilets jaunes a décidé de se lever pour soutenir leurs homologues métropolitains. Mais on est bien loin des agitations françaises, ici, la mobilisation est pacifiste.

D'ailleurs, un rassemblement a été organisé ce samedi à Taraho'i, devant la stèle de Pouvana'a a O'opa. Seul une dizaine de personnes ont accepté de s'y retrouver. "Je suis déçu d'une part, mais d'un côté, on ne se bat pas pour les convictions des autres, mais pour les nôtres. Maintenant, sur les réseaux sociaux, on a l'impression que tout le monde est solidaire, et au final, on voit que les réseaux sociaux ne sont pas fiables. Derrière les écrans, les gens sont forts et quand il faut se montrer, il n'y a plus personne. Si on veut arriver à quelque chose, c'est bien qu'il y ait du monde aussi, c'est plus efficace et on est mieux entendu. M'enfin, on ne va pas se laisser abattre non plus", déclare Sam Amaru, un des organisateurs du mouvement.

Ces membres déplorent aussi les augmentations qui sont mises en place au fenua. Même si la mobilisation n'a pas été aussi forte qu'en métropole, les organisateurs assurent que le mouvement polynésien demeurera.


Rédigé par Corinne Tehetia le Samedi 1 Décembre 2018 à 11:32 | Lu 2830 fois






Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Décembre 2018 - 16:47 Pascale Taurua, parcours d’une artiste peintre

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués