Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Face à la pénurie, les ophtalmos veulent pouvoir collaborer avec les orthoptistes



Face à la pénurie, les ophtalmos veulent pouvoir collaborer avec les orthoptistes
PARIS, 28 sept 2012 (AFP) - Pour faire face à la pénurie d'ophtalmologistes, leur syndicat, le SNOF, a jugé urgent vendredi de généraliser des regroupements avec les orthoptistes, les "kinés de l'oeil", qui pourraient effectuer une partie de leurs actes afin de limiter les délais d'attente.

"D'ici 2025, environ 240 ophtalmologistes vont partir à la retraite chaque année", a expliqué à l'AFP Jean-Bernard Rottier, président du SNOF. "Si nous ne renversons pas la tendance, nous courons à la catastrophe", a-t-il poursuivi.

D'un côté les besoins en soins ophtalmologiques augmentent, notamment en raison du vieillissement de la population, de l'autre le nombre de médecins diminue, rappelle le syndicat national des ophtalmologistes de France.

Selon le SNOF, seuls 123 postes d'internes en ophtalmologie ont été ouverts pour l'année universitaire 2012-2013, alors qu'il en faudrait deux fois plus pour compenser les départs à la retraite.

Pour y remédier, le SNOF souhaite le doublement du nombre d'ophtalmologistes nouvellement formés chaque année et propose d'accélérer le développement du modèle de coopération ophtalmologistes-orthoptistes.

Selon, M. Rottier, "en délégant un nombre croissant de tâches aux orthoptistes, on pourrait porter à 220 actes par semaine la capacité d'accueil d'un cabinet, contre 127 en moyenne aujourd'hui".

Mais pour le moment, cette coopération n'est pas possible pour les ophtalmologistes du secteur 1 (tarifs Sécu), dont "les tarifs n'ont pas évolué depuis 10 ans", souligne-t-il.

"Et si demain on se met à encadrer également les honoraires du secteur 2 (honoraires libres), il ne faudra pas s'étonner de voir que des médecins se mettent à exercer petit à petit hors convention", s'inquiète le SNOF.

Interpellée à Lille vendredi au Congrès du syndicat de la médecine libérale, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, s'est dite favorable à la création d'un groupe de travail sur la collaboration entre ophtalmos et orthoptistes. "Apparemment le message est passé", a dit M. Rottier.

ito/db/ct

Rédigé par AFP le Vendredi 28 Septembre 2012 à 05:24 | Lu 480 fois





Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies