Tahiti Infos

“Fa'a'amu, mes enfants adoptés" : « Une belle aventure d'adoption »


PAPEETE, le 24 mars 2015. Dans « Fa'a'amu, mes enfants adoptés », Véronique Bachelier-Vidar raconte l'histoire de l'adoption de ses deux enfants en Polynésie, Alex et Clément. Un récit poignant, où l'on passe du rire aux larmes.


En 1999, vous avez adopté Alex au fenua. Puis deux ans plus tard, son petit frère biologique Clément. Comment est né votre projet de raconter votre aventure d'adoption ?

Pour moi c'était une évidence d'écrire l'histoire de nos enfants. C'est pour eux que j'ai écrit ce témoignage. Un cadeau pour que leur histoire traverse les générations pour continuer à faire vivre et vibrer cette belle aventure d'adoption. Au début, c'était sur des cahiers. C'est un ami qui m'a convaincue d'en faire un livre. Et j'ai accepté de le publier pour rendre hommage à Laïoma, la maman biologique de nos enfants.

La relation que vous avez nouée avec la famille de Laïoma, la maman biologique, est très forte. Laïoma est malheureusement décédée il y a trois ans. Avez-vous pu continuer à garder le contact avec sa famille après son décès ?
Oui j'ai gardé des contacts avec Tiare, la maman de Laïoma. C'est toujours une joie de nous parler. Depuis la mort de Laïoma, il me semble que nous nous sommes encore plus rapprochées car je partage son chagrin. Celui d'une maman. Et puis j'aime avoir des nouvelles de toute la famille. Je pense que c'est un besoin pour nous deux de garder ce lien affectif.

Quelles images vos enfants ont de la Polynésie et de "leur" famille polynésienne ?
Les enfants ont les images d'une Polynésie paradisiaque à travers les livres. La Polynésie de leur histoire, ils la connaissent à travers les photos et les films que nous avons faits. Quant à "leur" famille polynésienne, ils savent notre attachement pour elle. Ils ont aussi compris que nous avons eu beaucoup de chance de rencontrer cette famille généreuse et honnête. Ce sont pour eux des valeurs importantes.

Envisagez-vous de venir en Polynésie avec vos enfants ?
Oh que oui ! Dès que nous le pourrons, nous ferons découvrir aux enfants la Polynésie avec sa culture, ses traditions. Ils ont la chance de savoir d'où ils viennent et qui ils sont. Ce retour aux racines sera pour nous tous une immense joie.

Quelle image gardez-vous de vos deux adoptions au fenua ?
Deux belles aventures, deux belles adoptions avec à chaque fois beaucoup d'amour. De fabuleuses rencontres avec des femmes, des hommes d'une extrême générosité. Je veux rendre hommage à Laïoma mais aussi à toutes ces Polynésiennes qui avec authenticité, simplicité et générosité offrent la vie en donnant leur bébé.

Pratique

« Fa'a'amu, mes enfants adoptés », de Véronique Bachelier-Vidar
Editeur ID France Loire
En vente à partir de 4 200 Fcfp



Rédigé par Mélanie Thomas le Mardi 24 Mars 2015 à 11:09 | Lu 3534 fois