Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Extraire des "terres rares" dans l'espace, un projet pas si fou selon les scientifiques



Extraire des "terres rares" dans l'espace, un projet pas si fou selon les scientifiques
SYDNEY, 20 fév 2013 (AFP) - Extraire des minerais et des métaux dans l'espace? La technologie actuelle le permet, assurent des scientifiques réunis mercredi en Australie, mais la rentabilité de telles opérations reste douteuse.

Récupérer des "terres rares", ces métaux indispensables aux industries de haute technologie, sur la Lune ou sur des astéroïdes peut sembler tentant, selon les scientifiques et responsables de groupes miniers réunis pour le Forum des mines hors Terre, le premier de son genre à se tenir.

"Je crois que nous en sommes au point où les gens se disent +ah oui, je pense que ça peut se faire+", a déclaré Andrew Dempster, du Centre australien pour l'ingénierie spatiale. "Le gros de la technologie est prêt, mais il faut que ce soit rentable".

René Fradet, un des responsables du laboratoire Jet Propulsion de la NASA --l'organisation derrière la mission en cours de Mars Curiosity--, pense que l'extraction minière dans l'espace sera possible et rentable d'ici 20 à 30 ans.

Les coûts selon les estimations actuelles sont importants: transporter un kg de matériel vers la Lune coûte 100.000 dollars USD, sans compter le coût du matériel lui-même.

Matthew Dunbabin, de l'agence scientifique australienne CSIRO, a effectué une simulation à taille réelle. Selon lui, le principal problème est l'alimentation électrique.

Peu de missions spatiales ont effectué des extractions: le total rapporté par toutes les missions Apollo de la NASA s'élève à 382 kg et le programme sur Mars n'a lui ramené que quelques grammes, a rappelé Matthew Dunbabin.

La gravité, les températures, la pression atmosphérique, les radiations et la consistance des sols présentent des difficultés uniques, le tout compliqué par le fait que les opérations dans l'espace seraient largement automatiques et dirigées par télécommande.

Rédigé par () le Mercredi 20 Février 2013 à 07:01 | Lu 1045 fois






1.Posté par Tehei le 20/02/2013 12:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

allez, taataTAHITI , un cerf-volant , une ficelle et un sac en poil de coco et au boulot §

2.Posté par teiva 33 le 20/02/2013 13:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bin on est mal barré avec nos terres sous la flotte !!!
Au secours Oscar, trouve nous une idée !!!

3.Posté par taataTAHITI le 21/02/2013 05:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

si on peut en extraire dans l'espace, c'est une bagatelle chez nous. On est ++ riche que la France elle-même, même pas besoin d'elle : hahahahahahahahahhaha

TIAMARA'A

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 21 Octobre 2020 - 05:40 Double hommage à Samuel Paty en Nouvelle-Calédonie

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus