Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Exposition "Mo'o tua raha, la femme-lézard de la vallée de Papeno'o



PAPEETE, le 03 avril 2014. (COMMUNIQUE) La bibliothèque universitaire de l’UPF accueille du 10 avril au 28 juin 2014, l’exposition MO'O TUA RAHA, la femme-lézard de la vallée de Papeno'o, de Jean Paul Forest.

Depuis près de vingt ans, la vallée de Papeno'o est l'unique sujet d'étude du plasticien Jean Paul Forest, que ce soit par les galets qu'il y prélève pour ses pièces mobilières, ou son travail in situ dans les paysages. Délaissant ses recherches plastiques minimalistes, il s'est impliqué pour la première fois dans la représentation figurative, en combinant sa technique de couture de la pierre à celle du tifaifai. Ces quatre dernières années ont été consacrées à la matérialisation d'un personnage mythologique ayant hanté ce lieu : Mo'o Tua Raha, la femme-lézard.

La bibliothèque de l'université présentera des pièces mobilières où apparaît le corps poli et cousu de la femme-lézard, et des photographies de pétroglyphes dans la vallée. Tels les témoignages d'une existence immémoriale, les premières représentations de cet être fabuleux télescopent l'imaginaire et le réel. La femme-lézard aurait-elle vraiment existé, sa représentation dans la vallée ne pourrait-elle pas la faire revenir, ou à l'inverse ces images ne sont-elles que de simples productions informatiques ?

L'autre versant de cette exposition est le catalogue qui réuni, outre les images du plasticien, les travaux d'une douzaine d'auteurs qu'il a intéressés à la légende de Mo'o Tua Raha. La variété de leurs contributions - scientifiques, historiques, poétiques - et de leurs origines - professionnelles, géographiques, culturelles - met en relief la qualité de cette oeuvre de la littérature orale polynésienne.

Cette exposition, présentée à l'occasion de la Journée nationale des arts et de la culture dans l’enseignement supérieur du 10 Avril, veut raviver ce fragment du patrimoine culturel polynésien, et l'intérêt majeur que représente la vallée de Papeno'o. Sa valeur muséale paysagère, archéologique, culturelle, en font un espace exceptionnellement riche de l'île de Tahiti : puisse cette exposition contribuer à lui faire attribuer un statut qui lui assurerait la préservation qu'elle mérite.

Le vernissage de l’exposition aura lieu le Jeudi 10 avril à 18h à la bibliothèque universitaire de l’UPF

Exposition "Mo'o tua raha, la femme-lézard de la vallée de Papeno'o
MAAI A RUAHINE, Résumé des versions écrites

Dans la vallée de Papeno'o à Tahiti, la déesse Maai a Ruahine avait l’apparence d’une belle jeune femme au crépuscule, et attirait tout homme pour l'amour. Mais dès l’aurore, elle se métamorphosait en Mo'o Tua Raha, le lézard au large dos. Si son amant était encore auprès d'elle, elle pouvait soit lui tourner le dos et il avait la vie sauve, soit le faire périr et l'emporter dans sa grotte " Te Ana Piro " (littéralement " la grotte qui pue ") à l'odeur pestilentielle du fait du grand nombre de dépouilles entreposées.

Un chef célibataire de Papeno'o, Pa'iti'a, se rendit un jour dans la vallée afin de couper un arbre pour construire une pirogue, et ce monstrueux lézard femelle s'en éprit et l'envoûta. Pa'iti'a eut l'impression d'avoir vécu longtemps dans un bonheur parfait, alors que tout s'était passé en une heure, au bord de la rivière nommée maintenant Vainavenave (Rivière du grand plaisir) ; il rentra chez lui sans se souvenir de rien. Maai a Ruahine donna naissance à un fils qu'elle appela Maai a Pa'iti'a, et qui était le portrait de son père. Une quinzaine d'années plus tard, il y eut une grande cérémonie où chaque clan se présentait au chef Pa'iti'a en indiquant sa généalogie.

Le garçon, à qui Maai a Ruahine avait enseigné ce qu'il fallait dire, s'y rendit et dit : «Je suis Maai a Pa'iti'a, ton fils». Ceci provoqua un étonnement considérable parmi l'assemblée, et le chef lui répondit : «Non, je n'ai pas de femme, et pas non plus d'enfant !» Alors les dignitaires présents s'écrièrent : «Il doit être ton fils, ô notre chef, car vois comme il te ressemble ! ". Et le garçon ajouta : « Je suis le fils que tu as eu avec Mo'o Tua Raha que tu rencontras dans la rivière en rentrant chez toi»

Le chef fut accablé par cette révélation faite devant son peuple et la noblesse qui s'honorait d'une ascendance sans tache. Humilié, il se réfugia sur l'atoll de Teti'aroa, séjour de prédilection de la famille royale. Mo'o Tua Raha se rendit à la nage jusqu'à cette île pour y plaider la cause de son fils. Mais dès qu'il l'aperçut, le chef Pa'iti'a envoya ses gens pour la tuer. Au crépuscule, pendant qu'elle se reposait sur le rivage, la pauvre mère lézard fut lapidée. Elle reprit son apparence de déesse Maai a Ruahine en mourant dans les bras de Pa'iti'a, et lui professa que leur fils régnerait sur les terres de leurs deux domaines, car lui-même ne rentrerait jamais à Papeno'o.

Sources :
Henry Teuira, Tahiti aux temps anciens, Éd. Société des océanistes, Paris, 1993
Manu-Tahi Charles, Histoire de la vallée profonde de Papeno'o, Veia Rai, Papeete, 1998
http://www.tahitiheritage.pf/fiche-mootuaraha-le-lzard-de-papenoo-25290.htm

Exposition "Mo'o tua raha, la femme-lézard de la vallée de Papeno'o

Rédigé par UPF le Jeudi 3 Avril 2014 à 10:27 | Lu 1170 fois





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 19 Février 2018 - 10:26 Temple chinois Kanti de Tahiti

Vendredi 9 Février 2018 - 11:00 Arrivée de la Bounty à Tubuai

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies