Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Evasan depuis Ua Pou : l'équipage du Casa de l'armée a fait des prouesses



La piste de l'aéroport de Ua Pou : elle est courte, en montée et soumise à des oscillations diverses du vent car elle s'enfonce dans la vallée montagneuse.
La piste de l'aéroport de Ua Pou : elle est courte, en montée et soumise à des oscillations diverses du vent car elle s'enfonce dans la vallée montagneuse.
PAPEETE, le 10 décembre 2014. Un équipage militaire a effectué ce mardi 9 décembre une opération d'évacuation sanitaire dans des conditions particulièrement périlleuses à Ua Pou aux Marquises. Un communiqué de presse émanant du Comsup (Commandement supérieur des forces armées en Polyénsie) indique que le Casa de l'Escadron de Transport 82 "Maine" a décollé en matinée hier mardi pour rejoindre Ua Pou, dans l’archipel des Marquises "pour intervenir dans le cadre d’une évacuation médicale d’urgence dans des conditions particulières".

Les conditions sont particulières en ce sens que la piste d'atterrissage de Ua Pou est extrêmement technique et nécessite d'avoir validé des compétences spéciales. Bien qu'étant en bord de mer, cet aérodrome est considéré comme un altiport. Sa piste étroite est en pente car elle remonte vers la montagne. Aussi les avions ne peuvent se poser qu'en arrivant de la mer, et décollent vers la mer, quel que soit le vent dominant. Par ailleurs, la piste ne mesure que 846 mètres de long pour 18 mètres de large alors que l’envergure du Casa est de 26 mètres. "C’est bien en deçà des standards habituels et aux limites des capacités de l’aéronef. La piste, encaissée dans une vallée présente une forte pente" précise le communiqué du Comsup.

A bord de l’appareil ce mardi se trouvent le lieutenant-colonel Christophe Ramos, pilote et commandant de la mission, le capitaine Nicolas Guyon, copilote, l’adjudant Damien Béné , mécanicien équipage soute ainsi qu’un médecin et une infirmière du Smur. Après 3h45 de vol, l’appareil s’apprête à se poser. Le vent oscille. Approchant du relief, le vent est fort et les turbulences s’intensifient. A ce moment-là la remise des gaz n’est plus possible. Il est impératif que l’avion se pose. La concentration des pilotes est à son maximum. Après une bataille contre les cisaillements de vent dus au relief, l’avion parvient néanmoins à se poser sans encombre. Le dernier atterrissage en Casa sur cette piste remontait à 2007 !

Les services de secours de Ua Pou ayant été prévenus de l'arrivée du Casa, le blessé arrive quasiment au même moment, emmené par les pompiers et deux personnels médical de l’île. La prise en charge est rapide. Le patient étant stabilisé à moment-là, l’équipage redécolle dans la demi-heure qui suit. A son arrivé à Faa’a à 18h15 Le blessé est pris en charge par le Smur en ambulance pour être conduit au Centre hospitalier du Taaone afin d’être pris en charge par les équipes soignantes. Dans son communiqué de presse, le Comsup insiste sur la technicité de cet atterrissage pas comme les autres : "le professionnalisme des pilotes et leur expérience, acquise au cours des nombreux vols d’entraînements qu’ils effectuent tout au long de l’année, ont permis de réaliser une évacuation rapide, dans des conditions particulièrement difficiles mais le sauvetage d’une vie humaine mérite que l’on prenne toutes les dispositions pour lui venir en aide en maîtrisant les risques pour y parvenir". Contribuer aux opérations de secours d’urgence, est l'une des missions des forces armées en Polynésie française. Depuis le début de l’année 2014, l'armée a participé à une centaine d’opération de secours. Selon nos informations, le malade, un commerçant de Ua Pou, âgé de 62 ans, est désormais sorti d'affaire.


Rédigé par Mireille Loubet le Mercredi 10 Décembre 2014 à 14:14 | Lu 3253 fois







1.Posté par Tôt of le 10/12/2014 14:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci à l'armee, heureusement qu'elle est la pour nous.

2.Posté par Popoti le 10/12/2014 15:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mille merci aux As de l'armée; Merci et encore Maruru

3.Posté par Phil le 10/12/2014 16:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo aux militaires ! Mais ce genre d'atterrissage, c'est le lot quotidien des pilotes du Twin Otter d'Air tahiti... et des passagers ! Le Haut-commissariat découvre que la piste de ua Pou est limite ? Où c'est pour essayer de faire oublier le père de famille de 35 ans de Ua Huka mort parce que l'Etat n'a pas envoyé d'avion ? Alors un peu d'humilité du coté des cadres administrato-juridiques de l'Etat ferait pas de mal !!! Hé oui, les Marquises, c'est pas que les jolis ballades pour les visites officielles ! L'isolement des Marquises, c'est une spécialité de l'Etat qui ne mets pas les moyens toujours nécessaires pour la sauvegarde de la vie humaine... Attendons le communiqué pour les prochains naufrages et noyés!

4.Posté par Teiki le 11/12/2014 05:22 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A Phil: a atuona, on pose des ATR mais pas des Airbus. Ben a Ua pou c''est pareil, on pose des Twin et pas des ATR... et un casa c''est comme un ATR! Crois moi, atterrir a Ua pou avec un avion plus gros qu''un Twin, c''est pas simple!!!

5.Posté par Moustique le 11/12/2014 11:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Phil
Le transport aérien local, la santé sont des compétence de la collectivité locale.... L'Etat n'est en rien responsable de l'isolement... Si l'Etat n'a pas envoyé d'avion à Ua Huka, c'est d'abord la collectivité polynésienne qu'il faut blâmer puisque l'Etat ne fait que se substituer à ses défaillances. Allez c'est un avant goût de l'indépendance et il n'y aura plus d'état à blâmer....
Pour ma part je l'attends avec impatience

6.Posté par Roro LEBO le 11/12/2014 12:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

lebororo
Belle action patriotique...

7.Posté par Manai le 12/12/2014 09:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Disons plutôt merci pour cet exploit... Une vie sauvée
So proud to be french

8.Posté par Honu DEMER le 12/12/2014 12:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DEMER
@Manai
Si tu es chauviniste ou patriotique, exprimes ta fierté d'être français dans la langue de Molière...et non celle de Shakespeare :)

9.Posté par jean-marc le 13/12/2014 02:16 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci aux militaires. Je pense que c nexessaire car LES MILITAIRES ils font leursssss jobsssss sans se plaindre, avec tout leursssss serieuxxxxx avec un don de soi constant. Alors oui merci. C est le moins que les populations peuvent faire..........

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 18 Novembre 2018 - 22:22 Une femme se noie dans la rivière Mahateaho

Dimanche 18 Novembre 2018 - 17:00 Les squats qui inquiètent les autorités

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués