Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Evans Haumani quitte le Tahoeraa Huiraatira



Evans Haumani quitte le Tahoeraa Huiraatira
PAPEETE, le 21 mars 2019 - Le maire de Moorea, Evans Haumani, quitte le parti orange. Il est suivi par trois de ses adjoints, Manuella Nollemberger, Rebecca Tetuanui et Ronald Teariki. Selon le premier magistrat de la commune de Moorea, le président du parti orange n'aurait pas respecté ce qu'il avait promis lors des dernières élections territoriales.

"C'est notre comité qui a pris cette décision", explique d'entrée, le maire de Moorea, Evans Haumani.

Ce nouveau rebond politique a été dévoilé mercredi soir par nos confrères de Radio 1, en mettant en exergue le courrier dûment signé par les intéressés, à savoir le tāvana Evans Haumani et trois de ses adjoints, Manuella Nollemberger, Rebecca Tetuanui et Ronald Teariki.

Selon le premier magistrat, des pe'ape'a avec le leader du parti orange seraient à l'origine de cette décision. "Il n'a pas respecté ce qu'il nous a promis", indique Evans Haumani, avant de rajouter : "Je n'ai pas envie de tout dévoiler non plus". Selon nos informations, la nomination d'Angelo Frébault à la seconde place de la liste des Îles du Vent serait à l'origine de ce pe'ape'a. Evans Haumani n'aurait pas digéré le fait que l'ancien syndicaliste ait été choisi. Et la trahison d'Angelo a été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. Du côté des membres du parti orange, cette démission était attendue.

"Je n'ai pas encore eu de retour de la part du président du parti orange", souffle-t-il. Le bureau exécutif du Tahoeraa s'est réuni mercredi en fin de journée pour acter la décision des élus de Moorea. Le grand conseil devra dans les jours qui viennent prendre acte de cette démission. Il faudra, ensuite, pour le parti orange reconstituer la fédération de Moorea. Nous n’avons pu joindre le président du parti orange. "Je tiens tout de même à rappeler que nous continuerons à respecter ce grand homme politique. Mais voilà, la majorité des élus qui me suivent ont décidé de quitter le navire", précise le maire de Moorea.

Reste à savoir quelle sera la prochaine étape pour Evans Haumani et son équipe. Rejoindront-ils le Tapura Huiraatira ? L'intéressé nous assure que ce sera à son comité de décider. "Je m'occupe de moi, de mon comité et de ma population. Je ne sais pas ce qui se passera", explique Evans Haumani.

L'enjeu est tout de même de taille pour le tāvana de Moorea, surtout que l'an prochain, il y a les municipales. On sait aussi que le Tapura Huiraatira a déjà son candidat à Moorea, il s'agit de John Toromona.


L'hémorragie continue au sein du parti orange

Depuis quelques années, les démissions s'enchainent au Tahoeraa Huiraatira. En 2018, on se rappelle des démissions d'Angélo Frébault et de Bernard Natua, élu des Tuamotu Ouest. L'élu pa'umotu a rejoint le Tapura Huiraatira, peu de temps après avoir été élu aux Territoriales.
Autre démission après les Territoriales, celle d'Elise Vanaa. On retient aussi celle de Patricia Amaru, d'Alice Tinorua et celles de Marcel Tuihani et de son père, en 2017. Il y a eu aussi Jacques Raioha, Rudolph Jordan ou encore Félix Faatau. Sans compter les exclusions du parti, telles que Gilda Vaiho-Faatoa, Putai Taae, tāvana de Papara, Jacquie Graffe, tāvana de Paea, Sylvana Puhetini, Edouard Fritch ou encore John Toromona.

Est-ce-que d'autres membres du parti orange quitteront également le navire ? D'après les témoignages que nous avons recueillis, il y aurait un mécontentement général au sein du parti orange. "Le président du parti a sa vision et il n'écoute personne", indique un membre mécontent. "Il manque de considération vis-à-vis de ses élus", rajoute-t-il. Malgré ces mécontentements, tous restent solidaires par respect envers le vieux lion. Mais jusqu'à quand ? Certains élus orange assurent que si la situation ne s'améliore pas, la démission des élus de Moorea risque d'être "contagieuse".
Interrogés à ce sujet, des tāvana préfèrent ne pas se positionner, prétextant que le plus important pour eux, était leur population.



Rédigé par Corinne Tehetia le Jeudi 21 Mars 2019 à 11:23 | Lu 2556 fois






Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués