Tahiti Infos

Et si nos végétaux terrestres et marins permettaient de réaliser des produits pharmacologiques ?


PAPEETE, le 17 février 2017. Le ministre du Développement des ressources primaires, Tearii Alpha, a entériné, jeudi, une collaboration importante entre la Polynésie française et le docteur Gilles Guttierez, P-dg de la société ICP-Texinfine, dont le siège est situé sur l’île de Malte, et qui est présente en Polynésie française avec sa filiale Texinfine Tahiti, basée à Moorea.

L’objectif de cette coopération est de développer un laboratoire de recherches pour la fabrication, l’utilisation et l’exportation de produits pharmacologiques élaborés à partir de végétaux terrestres et marins de Polynésie française.

Ainsi, cinq conventions ont été signées dans les domaines de la perliculture et de l’aquaculture ainsi que pour la valorisation de principes actifs végétaux locaux dans le domaine de la santé et du « bien-être » humain.

ICP-Texinfine est un laboratoire de recherche, spécialisé dans le domaine des biotechnologies, dont les travaux consistent à mettre en exergue les propriétés biologiques de certaines espèces végétales terrestres ou marines de notre environnement afin d’améliorer le bien-être des personnes, mais aussi celui de populations animales en élevage.

De par les publications scientifiques envisagées, ces projets donneront un éclairage nouveau sur la Polynésie française en matière de recherche appliquée et donc d’innovation en biotechnologie, ce qui pourra intéresser des chercheurs et investisseurs potentiels. Les extraits naturels produits en Polynésie française seront commercialisés localement mais également à l’export, ce qui créera à terme des emplois dans le secteur de la production primaire (agriculture, pêche, aquaculture), de la transformation et de l’innovation.

Rédigé par D'après un communiqué de la présidence le Vendredi 17 Février 2017 à 13:12 | Lu 2438 fois