Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Escroquerie à un championnat d'échecs: prison avec sursis requise



Thionville, France | AFP | lundi 25/02/2019 - Ils avaient échafaudé un stratagème pour tricher lors d'un championnat d'échecs en Russie en 2010 : des peines de neuf mois de prison avec sursis ont été requises contre deux joueurs et un sélectionneur national, jugés lundi au tribunal correctionnel de Thionville (Moselle).

Le jugement sera rendu le 27 mai.

"Quel gâchis ! Neuf ans de procédures multiples, trois joueurs, dont un extrêmement jeune et manifestement talentueux, dont les carrières sont irrémédiablement brisées pour quasiment rien", a résumé Thomas Nicolas, l'avocat de la Fédération française d'échecs (FFE) partie civile dans cette affaire.

"On n'aura jamais l'explication crédible de ce dossier", a-t-il ajouté, regrettant l'absence des trois hommes à l'audience.

"Il y a eu tricherie, tromperie et sur le plan pénal, escroquerie", a estimé la procureur, Régine Gudefin, qui a requis neuf mois de prison avec sursis contre le trio.

La FFE avait révélé les faits après l'interception d'un texto, jugé suspect, envoyé par Arnaud Hauchard, sélectionneur de l'équipe de France alors aux Olympiades d'échecs à Khanty-Mansiysk (Russie) à Cyril Marzolo, maître international de la discipline, resté en France.

A l'issue de la compétition, organisée du 21 septembre au 3 octobre 2010, Sébastien Feller, âgé alors de 19 ans, avait remporté la médaille d'or. Grand maître international (GMI) et champion de France junior en 2007, le joueur était considéré comme à l'aube d'une carrière prometteuse.

Lors de ses auditions, M. Marzolo, âgé de 40 ans, a raconté avoir été contacté par M. Hauchard et M. Feller pour échafauder une tricherie.

Au cours des parties disputées, il simulait le jeu sur un logiciel d'échecs et envoyait à M. Hauchard par textos des codes à partir de numéros de téléphone. Les chiffres correspondaient aux coups à jouer et aux positions des pièces sur l'échiquier.

Le capitaine de l'équipe répercutait ces informations à Sébastien Feller en se positionnant dans la salle, selon M. Marzolo. Il a présenté Arnaud Hauchard comme l'instigateur de la fraude.

Le même stratagème aurait été utilisé en 2010, lors de deux compétitions à Paris et Vienne (Autriche), selon des témoins.

Le joueur et son capitaine, âgés aujourd'hui de 27 et 47 ans, ont nié la tricherie devant la justice, avançant la thèse du complot au sein de la FFE.

Convoqués par la fédération peu après les faits, ils avaient reconnu le système de fraude, sans en révéler le mode opératoire, mais avaient refusé de signer un procès verbal de leur audition.


Rédigé par () le Lundi 25 Février 2019 à 06:27 | Lu 220 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus