Tahiti Infos

Emplois fictifs : J.C. Bouissou estime qu'il aurait dû être relaxé


JC Bouissou, 2ème en partant de la gauche. (image d'archives)
JC Bouissou, 2ème en partant de la gauche. (image d'archives)
Voici le courrier que nous a fait parvenir Jean-Christophe Bouissou suite à sa condamnation, mardi matin, à un an de prison avec sursis et à un an d'interdiction des droits civils, civiques et de famille pour une durée d'une année. Le tribunal a requalifié les faits le concernant en prise illégale d'intérêt, relativement aux contrats de recrutement de Jérôme Jannot, Gilles Tautu, Yves Salmon, Bruno Tessier, et Franck Levaudi, à Radio Maohi. Il annonce qu'il va faire appel de cette condamnation.

Voici l'intégralité de la réaction de Jean-Christophe Bouissou.

"J’apprends le verdict du Tribunal de Papeete me concernant. Malgré une relaxe partielle prononcée sur les griefs qui m’étaient reprochés au regard de recrutements effectués avant mon arrivée à Radio Maohi, je constate que la sanction prononcée par la cour repose uniquement sur la mise à disposition de personnel réalisée auprès de cette radio au cours de ma présidence.

Le fait qu’aucune condamnation à une amende ne soit prononcée, démontre bien qu’il n’y pas eu d’enrichissement personnel de ma part, comme je l’ai toujours clamé.
Par ailleurs, quiconque à cette époque précise (1997-2002) aurait accepté d’occuper la fonction bénévole de Président de cette association, aurait manifestement été sous le coup d’une prise de responsabilité au regard des procédures de mise à disposition de personnel par une collectivité.

Lesquelles mises à disposition sont par ailleurs aujourd’hui devenues possibles ! Il suffit pour s’en convaincre d’apprécier les affectations de personnels communaux auprès de certaines associations ou radios associatives de la place.

Aussi, j’estime que le jugement rendu par le Tribunal de Papeete mésestime des circonstances qui auraient dû le conduire à prononcer purement et simplement la relaxe me concernant.
Je ferai donc appel de ce jugement avec conviction et confiance en la justice de notre République et ce, pour permettre la reconnaissance de mon honnêteté d’homme, de citoyen et de responsable politique.

Enfin, je voudrais remercier les nombreux témoignages de soutien et d’affection reçus. Ils me conduisent à redoubler d’efforts pour faire triompher la vérité".


le Mardi 4 Octobre 2011 à 16:42 | Lu 2129 fois