Tahiti Infos

Emile Vernier dénonce le projet d'Oscar Temaru d'allocations pour les femmes au foyer



Ces derniers jours, le gouvernement de la Polynésie française vient de nous montrer son incapacité à gérer et à gouverner notre pays.
1) Il annonce vouloir mettre en place l’allocation pour femme au foyer. Si l’idée est alléchante pour les personnes concernées, en espérant qu’elles votent bien pour les bleus le moment venu, elle a déjà été une première fois une promesse de campagne en 2004 et n’a jamais été mise en place. Voilà qu’ Oscar Temaru en remet une couche, sans jamais en préciser le financement. Ce sera encore au régime de retraite de la CPS, déjà exsangue, à fournir le cash. Déjà que le Fonds Social de la Retraite qui permet en cas de nécessité de monter la pension des salariés à 60 ans au minimum vieillesse grâce à l’Allocation Complémentaire de Retraite ou ACR doit plus de 8 milliards à la retraite alors qu’il dépend de la solidarité, comment peut-il prendre un nouveau risque de couler notre CPS ?
2) Nos soi disant gouvernants essaient de faire passer une forme de caisse de chômage à la sauce RSA. Le même problème que ci-dessus se pose : qui va financer ce fond ? Le Ministre de l’outre mer l’a dit, ce ne sera pas la France puisque le statut de notre pays ne l’autorise pas. On ne peut pas être autonome et demander à tout bout de champ à l’Etat de financer des projets qui peuvent faire basculer la population dans son camp plutôt qu’ailleurs. On ne peut pas non plus faire n’importe quoi pour sauver ou retrouver sa place à l’assemblée. Pitié pour la population qui n’en peut plus des 11 changements de présidents depuis 2004.
3) Il y a tellement d’autres exemples prouvant leur incompétence. En voici encore un. Dernièrement, au CA de la CPS, notre ministre de la santé, Charles Tetaria, aurait annoncé, selon A TIA I MUA, que compte tenu du manque de moyens dans la santé, l’espérance de vie qui est montée en 50 ans de 60 ans à plus de 75 ans, allait baisser et que la mortalité infantile allait elle, augmenter. On nous dit qu’il a fait cette surprenante annonce sans broncher. Aurait=il trouvé une parade à la fin des réserves de la retraite CPS annoncée pour 2013 ou 2014 en faisant en sorte que les retraités meurent plus tôt, d’où, économie pour la retraite ? Je souhaite que cette annonce ait été faite sans réfléchir, pour le plaisir d’annoncer quelque chose, Les polynésiens ont le droit de rester dans un système de santé qui a fait ses preuves lui, mais que les politiciens ont laissé s’appauvrir d’année en année.
Qui a fait en sorte que tous les polynésiens aient accès à l’ensemble de la médecine du privé, sans se préoccuper du financement ? Qui a laissé faire les sociétés de boissons gazeuses et très sucrées empoisonner les polynésiens en leur proposant ces poisons au meilleur prix ? Qui est responsable de l’état de santé lamentable des polynésiens après les années de développement basé sur la bombe atomique ? Qui est responsable de la gabegie des fonds de la CPS ? Qui n’a pas protégé la population polynésienne devant tous les changements sociétaux intervenus ces dernières années atomiques puis post atomiques ?
A toutes ces questions, on retombe toujours sur les mêmes réponses : les élus politiques, lais aussi les responsables syndicaux qui n’ont vu que leurs intérêts personnels dans toutes les mesures qu’ils prennent ou qu’ils font prendre.
On n’est pas sorti de l’auberge.
Le 2 octobre 2012

Emile Vernier

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Mardi 2 Octobre 2012 à 17:14 | Lu 1165 fois