Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Edouard Fritch, 30 ans au service de la politique et du Tahoera'a



Edouard Fritch est désigné par le Tahoera'a pour assumer la Présidence de la Polynésie française. L'élection est programmée ce vendredi 12 septembre, à l'Assemblée.
Edouard Fritch est désigné par le Tahoera'a pour assumer la Présidence de la Polynésie française. L'élection est programmée ce vendredi 12 septembre, à l'Assemblée.
PAPEETE, 11 septembre 2014 - Fidèle second de Gaston Flosse, Edouard Fritch est désigné par le Tahoera’a pour remplacer le "vieux lion" à la Présidence du Pays. L’Assemblée territoriale est convoquée ce vendredi matin pour élire le nouveau chef de l’exécutif polynésien.

Celui que Gaston Flosse avait adoubé son "fils spirituel", le 11 septembre 2013, devrait finalement accéder à la tête du Pays, un an jour pour jour après son élévation symbolique en transformant 30 années de carrière politique au service de la collectivité, de son parti et de son mentor. "Je considère ce qui se passe aujourd’hui comme la continuité de plusieurs années de patience, de fidélité, de loyauté et de travail auprès du président Gaston Flosse et auprès du Tahoera’a Huira’atira", a déclaré mardi Edouard Fritch à l'issue du Grand conseil du parti orange qui venait de valider à l'unanimité sa candidature à la fonction de Président de la Polynésie française.

Cette abnégation politique qu’évoquait mardi soir ce fidèle lieutenant et ancien gendre de Gaston Flosse lui aura valu le sobriquet de "second forever". Et il lui aura en définitive fallu attendre l'année de son 62e anniversaire pour être en mesure de s’en défaire, alors qu'il envisage maintenant de réaliser la Grand oeuvre pour le compte de son parti politique : à l'appui de ses nouvelles fonctions à la tête du Pays, il se donne le devoir d'ouvrir l'épineux dossier de la succession de Gaston Flosse au sein du Tahoera'a Huira'atira. "Nous allons dans les années à venir lui succéder effectivement sur le plan du gouvernement et à l’Assemblée de Polynésie. Petit à petit, compte tenu de son âge et de son ancienneté, il va régner en « metua » et voir tout cela d’un peu plus loin", estime-t-il aujourd'hui en annonçant vouloir "réussir la succession" : "je me donne ces trois ans, jusqu’au renouvellement du mandat, pour apporter les résultats attendus de cette succession et démonter que le travail accompli par Gaston Flosse, par l’académie du Tahoera’a Huira’atira, est un succès".

Winfred, Edouard, Tereori Fritch est né le 4 janvier 1952 à Papeete d'un père Inspecteur des Postes et Télécommunications, Edgard Fritch, et de Tetuahirau née Richmond. Il a grandi à Tubuai jusqu’à l’âge de 6 ans avant d’être confié à la responsabilité de ses grands parents à Papeete pour pouvoir suivre ses études. Fervent catholique, Edouard Fritch est aujourd'hui père de quatre enfants.

Après des études au collège La Mennais, il entre à l'école d'ingénieurs de la ville de Paris dont il sort diplômé en 1979. Il fait ses premières armes professionnelles à la sous-direction de l'architecture de Paris. Il y restera un an avant de revenir au pays. De retour à Tahiti il s’occupe d’abord des travaux municipaux de la ville de Pirae, dont Gaston Flosse est le maire depuis 1965. Puis il intègre l’administration territoriale en prenant la direction de l'office de l'habitat social (OTHS) en 1982 puis de l’Agence territoriale de la reconstruction en Polynésie jusqu'en 1984.

En 1984 il intègre le premier gouvernement Flosse comme ministre de l'Equipement. Il ne quittera plus la sphère politique. Tour à tour, il sera ministre de la Mer, des Archipels, des Télécommunications, de l'Emploi, des Communes… avant de devenir vice-président du gouvernement entre 1995 et 2004.
Entre novembre 2009 et février 2011, il est à nouveau vice-président dans le gouvernement de Gaston Tong Sang, et porte-parole tout en occupant les portefeuilles du Développement des collectivités et du Transfert des compétences.

Edouard Fritch a présidé l’Assemblée de la Polynésie française entre avril 2007 et février 2008, puis du 12 février au 9 avril 2009 avant d’être réélu le 16 mai 2013. Il dirige depuis les travaux de la troisième institution polynésienne alors que le groupe Tahoera'a dispose d'une majorité de 38 représentants sur 57. Une fonction qu’il s’apprête aujourd’hui à quitter pour accéder à la tête du Pays.

Parallèlement à son engagement pour la collectivité, ce fidèle s’est engagé conduit sa carrière politique dans les pas de son mentor, Gaston Flosse et s'est particulièrement investi dans la vie du Tahoera’a Huira’atira, dont il est le président-délégué. Il est également président de la fédération des socioprofessionnels et président de la fédération de Pirae.

C'est sous l'étiquette du parti qu'il conquiert son premier mandat électoral en se faisant élire à l'Assemblée de la Polynésie en 1986, pour y être constamment réélu depuis. Cette même année 1986, à la faveur de la nomination de Gaston Flosse dans le gouvernement de Jacques Chirac, il fait son entrée à l'Assemblée nationale où il siège pendant deux ans, jusqu'à la dissolution. Il sera réélu député de la première circonscription de la Polynésie française en 2012, avant de démissionner le 23 avril 2014 pour cause de cumul des mandats.

Edouard Fritch a été maire de la commune de Pirae entre mai 2000 et mars 2008. Puis réélu le 28 mars 2014.

S'il est élu Président de la Polynésie française vendredi, il annonce qu'il présentera mardi 16 septembre un gouvernement de dix ministres.

Le premier gouvernement Flosse après l'adoption du statut d'Autonomie interne, en septembre 1984. A 32 ans, Edouard Fritch débute sa carrière politique (sur cette photo entre Alban Ellacott et Alexandre Léontieff)
Le premier gouvernement Flosse après l'adoption du statut d'Autonomie interne, en septembre 1984. A 32 ans, Edouard Fritch débute sa carrière politique (sur cette photo entre Alban Ellacott et Alexandre Léontieff)

Rédigé par JPV le Jeudi 11 Septembre 2014 à 16:46 | Lu 1789 fois






1.Posté par Taurearea le 11/09/2014 22:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Dauphin", "succession", "régner",... Eh ! On est en démocratie ou dans une monarchie ?! lol.
Bon allez, le roi est mort, vive Flipper ! ;)

2.Posté par Tamatoa Audouin le 12/09/2014 01:28 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

TĀHŌʻĒRAʻA HUIRAʻATIRA - TĀHŌʻĒRAʻA HUIRAʻATIRA - TĀHŌʻĒRAʻA HUIRAʻATIRA - TĀHŌʻĒRAʻA HUIRAʻATIRA - TĀHŌʻĒRAʻA HUIRAʻATIRA - TĀHŌʻĒRAʻA HUIRAʻATIRA - TĀHŌʻĒRAʻA HUIRAʻATIRA - TĀHŌʻĒRAʻA HUIRAʻATIRA - TĀHŌʻĒRAʻA HUIRAʻATIRA - TĀHŌʻĒRAʻA HUIRAʻATIRA

3.Posté par MATHIUS le 12/09/2014 07:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Monsieur le président déconnez moi tord.
Pour contrecarrer la violence mentale de Gaston Flosse envers les Polynésiens, (qu’une majorité d’entre eux supporte de moins en moins), Le nouveau président du gouvernement de la Polynésie française, Édouard Fritch, va devoir imposer une bienveillante autorité.
En effet, si Édouard ne met pas un terme définitif à la politique du «copain et copains » du président du parti Tahoera’a Huira’atira, je lui ne donne pas six mois pour qu’il y ait des troubles sociaux.
Mais le véritable écueil de sa réussite risque d’être ses relations de force, avec Marcel Tuhani junior président de l’Assemblée Territoriale, car ce dernier est avant tout la marionnette de Gaston Flosse et de l’un des palefreniers nommés dans le « Grand Machin » stratégique privé.
Par ailleurs, le président Édouard Fritch ne pourra pas compter sur le « grand monde » pour l’aider à redresser le pays, (car il est prisonnier du non-événement de Gaston Flosse), ces hommes et femmes qui sont vraiment compétents, resteront réservés ou se réserveront le droit de s’abstenir pour ne pas entacher leur dignité.
Édouard, je compte sincèrement sur toi pour me donner tort et j’en serais heureux, ca...

4.Posté par MATHIUS le 12/09/2014 07:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le président Édouard Fritch ne pourra pas compter sur le « grand monde » pour l’aider à redresser le pays, (car il est prisonnier du non-événement de Gaston Flosse), ces hommes et femmes qui sont vraiment compétents, resteront réservés ou se réserveront le droit de s’abstenir pour ne pas entacher leur dignité.
Édouard, je compte sincèrement sur toi pour me donner tort et j’en serais heureux, car je verrai enfin pointer un avenir pour la jeunesse de ce pays.

5.Posté par uncle sam le 12/09/2014 08:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La question que toute la polynésie se pose en ce moment, c'est est ce qu'éméré est de son coté ? le défendra t-elle bec et ongles coute que coute quoi qu'il arrive ? lol

Oui je sais madame, c'est minus, on est tous des minus lol

6.Posté par TGeorges le 12/09/2014 09:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et voila l’hypocrisie en tête de pouvoir !!!! Il y a quelques semaines il se plaignait qu'a son age il pense prendre sa retraite !!!!
Ben prends ta retraite !!!! L'hypocrite !!!!

Bah les mots ne suivent pas les actions avec ce clown !!! en président pffff !!!!

7.Posté par rere le 12/09/2014 12:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il sera juste le pantin de Flosse, il sera articulé de partout, nouvelle technologie de flosse, par le pensée

MDR !!!!

8.Posté par xxl le 12/09/2014 12:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Edouard, si tu veux durer et être crédible au prés des Polynésiens, tu as intérêt à couper le cordon avec le vieux, que tu écoutes certains conseils oui pourquoi pas mais surtout ne te laisse pas imposer la loi du vieux, ce ne sera surement pas un exercice facile, mais je pense que ta survie politique sera à ce prix.
Beaucoup d'entre nous, qui faisons toujours confiance au Taoheraa huiratira'a, sommes aussi conscient que Gaston est incapable de chasser son naturel quelque peu mafieux, et, ça nous n'en voulons plus.

9.Posté par Rio le 12/09/2014 18:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

30 ans au service (et à l'école) de Peretite-je-nie-tout...
20 ans à exercer le pouvoir à partir de maintenant...
Moins celles ou PoutiFlosse souhaitera revenir, dans trois ans XD
Et nous aurons alors notre second couteau qui pourra prétendre à la Couronne (après avoir touché la fève)...

10.Posté par santucci le 12/09/2014 18:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

j'espère que tu auras l'honneteté de me rembourser mon billet d'avion de février 2013 toi qui voyage gratuitement et tu connais les raisons de se voyage tu étais dans le m^me avion à ton retour de france 2013 merci edouard ton aéropage est aussi au courant de ma démarche

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 18 Novembre 2018 - 22:22 Une femme se noie dans la rivière Mahateaho

Dimanche 18 Novembre 2018 - 17:00 Les squats qui inquiètent les autorités

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués