Tahiti Infos

E-Moke : quand le buggy de plage passe à l'électrique


La E-Moke est écolo, ça c'est bien. Mais elle a aussi du style !
La E-Moke est écolo, ça c'est bien. Mais elle a aussi du style !
PAPEETE, le 16 aout 2016 - L'entreprise TahitiBull a décidé de faire revivre un mythe avec sa E-Moke, réinvention moderne et électrique de la Mini Moke. Unique, fun et résolument rétro, nul doute qu'elle saura trouver son public, à l'image de son ancêtre qui se pavane sur les plages australiennes depuis les années 60.

Imaginez un buggy de plage décapotable et électrique. Ce serait idéal pour fuir la ville, les voitures bruyantes et polluantes, sentir l'air frais de la mer courir dans nos cheveux et transporter les enfants avec un pique-nique jusqu'à la plage… Ça semble trop beau, et pourtant l'année dernière quelqu'un l'a inventé ! Cette merveille s’appelle la E-Moke. Elle sera vendue en Polynésie dès septembre.

Son design est inspiré de la mythique Mini Moke, une voiture anglaise mise sur le marché en 1964, pesant 400 kilos, qui a fait fureur en Australie, aux États-Unis et dans les Caraïbes. Dans les îles elle a toujours été destinée à la location aux touristes, mais au pays des kangourous cette voiture est une institution vénérée des surfeurs, et on peut encore en voir de nombreuses à Bondi Beach alors même que sa fabrication est terminée depuis 1993...

Jean-François Martin, directeur commercial de TahitiBull
Jean-François Martin, directeur commercial de TahitiBull
C'est TahitiBull qui va distribuer la E-Moke dans nos archipels dès septembre. Jean-François Martin, le directeur commercial de l'entreprise, nous dévoile pour l'occasion un aspect méconnu du spécialiste de l'engin de chantier. Car TahitiBull est aussi l'un des plus gros acteurs du véhicule électrique en Polynésie, puisqu'il est le principal revendeur de voiturettes électriques pour les golfs et les hôtels, et vend des chariots élévateurs électriques.

Un buggy de plage dans la même veine semble donc être une suite logique : "elle serait idéale pour ceux qui habitent à moins de 20 km de Papeete, ceux qui aime le design rétro, et surtout je vois la clientèle des îles. On voit, quand on va dans les îles, que les gens ne font jamais plus de 15 ou 20 kilomètres, et il faut une voiture capable de rouler sur des terrains difficiles, donc soit du très lourd, soit du très léger comme la E-Moke."

IDÉALE POUR LES ÎLES

Car à 550 kg, c'est un véhicule léger avec de la reprise. Elle est aussi conçue pour le bord de mer, avec par exemple des sièges étanches ou un châssis traité et recouvert de six couches de peinture anticorrosion. Avec quatre places, la E-Moke a une autonomie d'environ 70 km, voire 150 km avec la batterie lithium-ion en option. Sa vitesse maximale pointe à 70 km/h.

Électrique oblige, la voiture profite de tous les avantages votés pour la transition énergétique depuis l'année dernière. Elle est donc entièrement détaxée, tout comme ses pièces de rechange, et l'entreprise espère qu'elle profitera de la nouvelle "Opération Voiture propre" du gouvernement avec des aides allant jusqu'à 500 000 francs. "Nous pensons la vendre à moins de deux millions de francs" explique le directeur commercial "et à l'usage elle permet de nombreuses économies : déjà fini l'essence, mais aussi les vidanges. Il y a moins d'entretien en général, et elle se nettoie au Kärcher."

En plus de son look, la voiture est également bigarrée puisqu'elle sera disponible en une dizaine de couleurs. "Et pour la voiture de démos nous allons en prendre une jaune et noir, les couleurs de TahitiBull !" conclut Jean-François Martin. Les curieux sont invités à venir l'essayer dans les locaux de l'entreprise à Tipaerui dès septembre.

Rédigé par Publi-reportage le Mardi 16 Août 2016 à 15:10 | Lu 8772 fois