Tahiti Infos

"Donner son sang est un service civique qui sauve des vies"


PAPEETE, le 23 février 2017 -La Polynésie française est complètement indépendante concernant les transfusions de sang, elle tourne à flux tendu.
Le Centre de transfusion sanguine rappelle aux Polynésiens que les besoins en sang sont permanents.


""Aujourd'hui, on ne peut compter que sur nous", rappelle le Dr Frédéric Beau. En effet la Polynésie française est indépendante en ce qui concerne la transfusion sanguine. Ainsi, les donneurs polynésiens nourrissent les stocks de sang local. Or, les patients consomment chaque année environ 5 000 poches globules rouges, 1 500 de plasma et 350 culots plaquettaires, avec une augmentation sensible d'année en année. Il n'y a pas de période creuse. "Nous sommes à la limite inférieure de notre stock de sang. Nous avons toujours besoin de sang parce que la consommation est permanente, il n'y a pas un jour où l'hôpital ou les cliniques ne consomment pas au moins une vingtaine de poches", indique le médecin. Il convient donc de rappeler qu'un don du sang peut sauver une vie, mais surtout que n'importe qui peut un jour avoir besoin de poches de sang.

Le Dr. Beau montre comment le sang est centrifugé
Le Dr. Beau montre comment le sang est centrifugé
"Les Polynésiens sont généreux et réactifs quand il s'agit de don du sang." Les groupes de sang les plus fréquents sont les groupes A et O. "L'avantage du groupe O est qu'on peut le donner à tous les receveurs." La population polynésienne compte 52 % de groupe A, 40 % de la population est de groupe O.

la force centrifuge de la machine sépare le plasma des plaquettes et des globules rouges. Une machine sépare les trois parties du sang dans des poches différentes.
la force centrifuge de la machine sépare le plasma des plaquettes et des globules rouges. Une machine sépare les trois parties du sang dans des poches différentes.
Les globules rouges servent aux grands traumatisés après une hémorragie, en maternité, en oncologie, chez des patients atteints de maladies chroniques. Le plasma se donne aussi en cas d'hémorragie, en néphrologie, pour les malades rénaux. Les plaquettes s'utilisent principalement en oncologie et en oncohématologie.

"Donner son sang est un service civique qui sauve des vies surtout au niveau d'une petite communauté comme la nôtre ", conclut le Dr Beau.


Ou donner son sang ?

pour faire une unité de plaquettes, il faut trois unités de sang
pour faire une unité de plaquettes, il faut trois unités de sang
CCISM : 07/03
Mairie de Punaauia : 28/03
Mairie de Faa'a : 04/04
Mairie de Paea : 27/04
Mairie de Arue : 24/05
Mairie de Taravao : 01/06

Au 2e étage du CHPF du Lundi au Jeudi de 7h à 15h, le Vendredi de 7h à 14h



Les globules rouges sont prêts à la distributions dans les différents centres de soins. Ils sont catalogués par groupe sanguin et par rhésus
Les globules rouges sont prêts à la distributions dans les différents centres de soins. Ils sont catalogués par groupe sanguin et par rhésus

Rédigé par Marie Caroline Carrère le Jeudi 23 Février 2017 à 17:23 | Lu 2535 fois