Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Des syndicats se préparent à un mois de mai protestataire



PAPEETE, le 16 avril 2015 - Les ports, les hôpitaux, et bientôt les fonctionnaires… Plusieurs syndicats agitent la menace d'une nouvelle vague de grèves. Entre les revendications spécifiques à chaque entreprise, deux grandes inquiétudes collectives : la création d'emplois, et les réformes de la PSG et du code du travail.


Des négociations tendues avec le patronat ou le gouvernement ont lieu en ce moment même parmi les pêcheurs, les manutentionnaires du Port, les hôpitaux de Taravao, Moorea et de Taaone, dans certaines sociétés de transport (dont Air France), des imprimeries, EDT ou encore à l'Huilerie de Tahiti. Certains sont déjà en grève (comme l'Huilerie, voir encadré), d'autre pourraient s'y remettre dès ce weekend (comme au CHPF où les syndicats dénoncent le non-respect d'un point du protocole d'accord concernant les "congés rayons X" pour les techniciens des scanners).

À croire que les grèves à la CPS, à l'OPT et au CHPF n'étaient qu'un préambule à un printemps social plus intense. Mais les syndicats font surtout monter la pression pour le mois de mai, en particulier les confédérations CSTP/FO, O oe to oe Rima et CSIP qui tenaient une conférence de presse ce mercredi.

Un mouvement dans la fonction publique ?

Le mouvement pouvait commencer par un grand défilé le 1er mai, puis pourrait enchainer sur un mouvement qui inclurait "tous les secteurs d'activité", de l'hôtellerie au commerce en passant par les transports… Et les grèves prendront de l'ampleur si les fonctionnaires territoriaux s'y mettent aussi. La CSTP/FO représente presque la moitié des salariés de la fonction publique territoriale, et son secrétaire général souligne qu'ils ont aussi de nombreuses revendications, entre changements de statut et 6 ans de gel du point d'indice de leurs salaires. "J'ai beaucoup de pression dans la fonction publique pour partir en grève. Qu'est-ce que je leur réponds ? Il y a un moment je ne pourrai plus les retenir" glisse Patrick Galenon.

Mais Cyril Le Gayic, de la CSIP, modère ces annonces en soulignant que les négociations dans les entreprises privées gérées par le syndicat avancent dans la plupart des cas sans qu'il y ait besoin de grève… Mais que la confédération est prête à suivre les salariés souhaitant arrêter le travail.

La grève pour la relance

Outre les nombreuses revendications individuelles, il y a plusieurs revendications collectives. Pour Patrick Galenon, "le message est clair. Il faut que le gouvernement commence à s'assoir autour d'une table avec les partenaires sociaux, et que l'on fasse une politique sociale. Il faut faire une relance, il n'y a plus d'emplois, on croyait toucher le fond mais ça continue de couler. Le Tahiti Mahana Beach c'est pour dans 4, 5 ans, les CAE n'ont pas suffi… Il faut créer plus d'emplois. Au lieu de ça le gouvernement veut remettre en cause les conventions collectives. Demander 1,4 milliard à l'Etat c'est bien, mais en échange de nos conventions collectives, non."

Cyril Le Gayic, lui, insiste sur le fait que les syndicats seraient écartés des réformes en cour de préparation de la protection sociale et du droit du travail, alors même que "les partenaires sociaux ont déjà travaillé sur ces sujets, il y a des propositions de loi qui sont prêtes, mais le nouveau gouvernement veut tout refaire encore une fois. On n'avance plus !"

Les syndicats se défendent enfin d'avoir un agenda politique. "Nous on fait de la politique sociale, pas de la politique politicienne" explique Cyril Le Gayic, ancien secrétaire général du syndicat CSIP. Même son de cloche du côté de Patrick Galenon, secrétaire général de la CSTP/FO, qui assure que la proposition de Gaston Flosse de passer le SMIG à 120 000 Fcfp dans la zone du Tahiti Mahana Beach a été perçue dans sa fédération comme une déclaration de guerre. La recrudescence de mouvements sociaux au moment même où le "camp Fritch" prend son indépendance du Vieux Lion serait donc totalement coïncidentelle. Selon les syndicalistes, c'est plutôt la sensation que toutes les mesures de ce nouveau gouvernement sont favorables au patronat qui hérisse les organisations représentant les salariés.

Malgré tout, si ces grèves ont bien lieu en mai, elles percuteront le calendrier des élections sénatoriales, prévues pour le 3 mai.

Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Jeudi 16 Avril 2015 à 17:13 | Lu 1343 fois

Tags : GREVES, SYNDICATS






1.Posté par Pito le 16/04/2015 18:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les saboteurs du Fenua se remettent au travail, eux qui ne foutent rien entre deux grèves, ils seront en forme.......qu'elle honte.

2.Posté par TAAHOA le 17/04/2015 07:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Y en a marre de ces enfoirés de syndicalistes. Le sieur Cyril LEGAYIC n'est-il pas interdit d'exercer ? Il suffit de changer de titre pour pouvoir négocier avec les patrons ? Messieurs du Tribunal qu'attendez-vous ?

3.Posté par Teamo G T le 17/04/2015 10:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Proposition à toutes les organisations syndicales de polynésie..
A quand ,la grève contre les inégalités et l'injustice.
- Le 13è.14è.15è mois de salaire (on est contraind à faire nos 169 heures et à coté de cela,on paye des heures de travail
non fournis. Bravo la législation française! soutenu des syndicats locaux.)Chose injuste à sa création et indescente au jour d'aujourd'hui ou des personnses sont sans emploie .

4.Posté par Popoti le 17/04/2015 12:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les organisations syndicales ne servent qu'à protéger les nantis comme nous avons pu le constater ses dernières semaines (CPS, OPT,ect....).
Les petits cotisants ne sont protégés par personne, ils sont justes bons pour cotiser et voir leurs cotisations dilapidées sans recours.

5.Posté par zozo le 17/04/2015 13:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

laissons les nantis faire leur grèves. On verra si ils oseront manifester On pourra sortir les œufs pourris et compter les obèses .Galenon, legayic et terorotua en tête . J'ai hâte de voir les fonctionnaires dans la rue. En suite il faudra en profiter pour réduire les avantages. Après avoir fait une grève on est toujours moins motivé pour la suivante .Vous verrez à la CPS quand on va leur supprimer leur billet d'avion ça va passer comme une lettre à la poste . Et la réorganisation aussi .La population ne les soutiendra pas, CSTPFO,CSIP,O OE TERIMA se battent pour les 8000 nantis fonctionnaires les autres ils s'en foutent. Normal le gras c'est chez les fonctionnaires qu'il y en a le plus !!! ALLEZ les fonctionnaires tous en grève contre E FRITCH !!

6.Posté par gaston le 17/04/2015 15:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le fouteur de Mdr est de retour il n'a pas eu la CPS .a Huillerie de Tahiti il gagne en moyenne 250 000 F pour présser du coprah .qu'il devrait gagner le smig ,Il faut éliminer le syndicalisme en Polynesie le cancer meme en France.Quand un gouverement aura les coronasses de dire stop .Nortre ami le fouteur de Mdr Voyage en classe affaire sur Air Tahiti nui
billet d'avion a 800 000 F payé par qui ?

7.Posté par Chaval le 17/04/2015 16:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Syndicats fouteurs de m...de, les Galenon, Le Gayic, Terorotua tous dans le même sac, leur propres intérêts avant tout et après eux le déluge. On va encore prendre le citoyen lambda en otage, et ces grèves ne font qu'accentuer le désordre dans les administrations CPS dont les dossiers en instance de traitements s'accumulent et prennent du retard, bien sur durant quinze jours devant les locaux à casser la croute de bon matin et tout le reste de la journée, et les gens attendent leurs remboursements, l'huilerie, l'OPT, l'Hôpital, le port et puis quoi encore ? Fiu, bossez donc au lieu de faire suer (là je suis poli) le monde. Au fait les éboueurs devraient se mettre aussi en grève de manière à rendre nos rues aux rats qui les parcourent.

8.Posté par Rod le 17/04/2015 16:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

quand on les entends parler à la télé "y a de quoi rire" il ne savent même pas faire une phrase correctement, on t'il un jour travailler eux ?

9.Posté par zozo le 17/04/2015 17:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

terorotua soutient de G FLOSSE au dernière élection, LEGAYIC payé par G FLOSSE et condamné pour cela, GALENON fervent militant indépendantiste (il y a sa fille) ON COMPREND POURQUOI ILS SONT TOUS CONTRE E FRITCH ! quand FLOSSE voulait passer à un smig au rabais là il bougeait pas !! Ils peuvent toujours brasser pour récuperer les voix des salariés en juin. La fonction publique est pas dupe et elle sait que bientôt elle devra assumer ses colères de nantis et gosses gaté pourri. L'ETAT va mettre fin à l'indexation et la grève ici genera personne à PARIS Les dotations baisseront ! Paris ne donne plus de sous sans réforme. !! Le privé lui ne choisira pas des syndicats qui bossent pour les nantis et contre les chomeurs!!

10.Posté par Bob BOB le 17/04/2015 18:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

BOBb
Un bon blocage total, comme au bon vieux temps !!!

Et dans ce cas, je suis sur qu'il pourrait même y avoir des distributions d'oranges.

11.Posté par bob le 17/04/2015 18:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

j'ai pas canal + , j'ai du mal à decrypter par moment

12.Posté par tetua684 le 17/04/2015 18:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dehors les nantis !!! Ils vont encore prendre la population en otage ! Qu'une bonne fois pour toute une véritable enquête soit faite par les journalistes pour préciser combien de personnes ils représentent et de quelle catégorie sociale elles sont élues !! J'ai déjà une réponse : certains agents publics, pas tous, les plus privilégiés et qui représentent une poignée !!! Y'en a marre !

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus