Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Des portraits de la famille Pomare aux enchères



Prince et princesse de PAPEETE TAHITI, non identifiés
Prince et princesse de PAPEETE TAHITI, non identifiés
PAPEETE, le 15 février 2016 - Le vendeur qui se présente sous le pseudo Zoe046 propose des photos en format carte de visite prises par le studio Hoare. Les clichés sont des portraits de membres de la famille royale. Ils datent de la fin du XIXème siècle.

Une série de 14 photos en sépia est proposée sur Ebay, le site de vente aux enchères. Rien de très original, à première vue. Mais à bien y regarder, les photos sont dignes d’intérêt pour la Polynésie. Pris en format carte de visite, ce sont des portraits de membres de la famille royale : la princesse Joinville, la princesse Marau, le prince Tamatoa, la reine Pomare…Certains portent une date au dos : 1877, d’autres un nom, d’autres encore sont non identifiés. Les enchères sont ouvertes, elles durent jusqu’à dimanche.

Sur le site de l’Assemblée de Polynésie, un texte apporte un éclairage sur l’atelier photographique Hoare (1568 - 1900). : "Charles Burton Hoare et sa veuve Mme S. Hoare, - on ne connaît pas son prénom - sont deux personnages à la biographie incertaine qui ont occupé la scène photographique de Tahiti pendant près de 30 ans."

"La plupart des clichés qui sont parvenus portent la signature de Mme Hoare. Son cachet évoluera en fonction de sa notoriété croissante : le sobre "S. Hoare, photo" deviendra "Mrs S. Hoare", photographer" lorsqu'elle obtient, en 1889, une médaille de bronze à l'Exposition universelle. Photographes "officielles" du protectorat, les Hoare s'attachent à représenter les gens de pouvoir en groupe ou isolés ; la famille royale et son entourage ainsi que d'autres notables."

"Le studio Hoare est également à l'origine d'une grosse production de portraits de petit format, 10 par 14, sur papier albuminé, montés en ovale sur carton. Seul connaîtrons-nous les prénoms ou les surnoms Titi, Popoti, Anna, Nini, Rea, Tea de ces jeunes chargées, comme l'écrit le Père O'Reilly de ‘chanter, aux quatre coins du monde, la gloire de Tahiti et l'habilité photographique de Madame Hoare’."

Photo de 1877, la princesse Joanna Marau Taaroa Tepau Salmon, connue par la suite sous le nom de Marau de Tahiti, La princesse joinville: Isabelle Shaw, fille non reconnue d'un commerçant anglais et d'une femme de Moorea.
Photo de 1877, la princesse Joanna Marau Taaroa Tepau Salmon, connue par la suite sous le nom de Marau de Tahiti, La princesse joinville: Isabelle Shaw, fille non reconnue d'un commerçant anglais et d'une femme de Moorea.

Rédigé par Delphine Barrais le Lundi 15 Février 2016 à 14:41 | Lu 2219 fois






1.Posté par Silvia MARTINO le 15/02/2016 16:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Charles Burton Hoare (1833-c1879) originaire de Manchester, arriva à Tahiti en février 1868 en provenance d’Auckland où il tenait un cabinet de photographe.
Apres avoir visité les iles, il installe son cabinet de photographe dans la rue de la Petite Pologne en février 1870.
Il prendra des photos des notables de Tahiti entre 1870 et 1876, dont les photos de la reine Pomare et son fils (le futur Pomare V).
En 1879 la veuve Mme Hoare, Sophie (la signature devient S. Hoare) reprend l’atelier de photographie et elle entame une carrière de presque 30 ans en acquérant une excellente réputation. Elle devient le « photographe officiel de la Cour Royale » et elle a produit en 1885 un montage de 25 petites photographies de membres de la famille royale de Tahiti.

2.Posté par Silvia MARTINO le 15/02/2016 16:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

... suite
En 1889, Sophia reçoit la médaille de bronze à l'Exposition Universelle de Paris. A partir de cette date ces photos portent au verso une représentation de son prix avec la mention « Madame S. Hoare » au lieu de « Mrs S. Hoare », ce qui aide pour la datation de ces photos.
(Sources : Patrick O'Reilly, Les photographes à Tahiti et leurs œuvres, Jean-Yves Tréhin Tahiti : L'Eden à l'épreuve de la photographie)

3.Posté par Silvia MARTINO le 15/02/2016 16:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ces photos sont précieuses !!! Et il faudrait que le territoire en fasse l'acquisition !
J'ai publié ce matin un post sur ma page FB
https://www.facebook.com/vahineitaria/photos/a.312209335524271.70918.310547925690412/939214076157124/?type=3&comment_id=939413232803875&notif_t=photo_comment
Et j'ai contacté le Service du Patrimoine Archivistique Audiovisuel pour leur signaler la vente.
Merci de faire revenir ce patrimoine au Fenua !!!

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance