Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Des œufs frais made in Ua Huka



Germain en compagnie de Raymond, Patrick et Carl.
Germain en compagnie de Raymond, Patrick et Carl.
Papeete, le 27 septembre 2019 - Deux agriculteurs de Ua Huka aux Marquises ont été formés pendant trois jours en septembre à l'élevage des poules pondeuses. Le but de cette formation est de permettre aux populations des archipels éloignés de disposer d'œufs ultra-frais et de ne pas dépendre des bateaux.

Elever des poules pondeuses au milieu des plantations de citronniers, manguiers et autres pamplemoussiers, c’est le pari relevé par deux agriculteurs de Ua Huka, Mélinda Fournier à Hokatu et Germain Gendron à Vaipae. Durant trois jours, avec l’aide de Sylvain Todesco, un spécialiste du domaine envoyé sur l’île par le centre de formation professionnel et de promotion agricoles d’Opunohu (CFPPA), ces éleveurs en herbe se sont attelés à la tâche.

UNE FORMATION POUR LES ELEVEURS DEBUTANTS

Melinda et Germain font tous les deux partie des personnes qui ont obtenu pour 2019 un quota par la Commission avicole. L'attribution de ce quota est absolument nécessaire pour élever des poules. Melinda a obtenu un quota de 300 poules et Germain de 200. "On compte environ une poule par habitant. La population de Ua Huka s'élève à 600 personnes", explique Mélinda Fournier.
Novices dans le domaine, les éleveurs ont pu, tout au long de ces trois jours, profiter de l'expertise et du soutien technique de Sylvain Todesco, dépêché par le CFPPA. Fort de son expérience d'ancien éleveur, le spécialiste a passé au crible tous les aspects de l’élevage : règlementation, contraintes sanitaires, registres d’élevage, anatomie, conduite du troupeau… Une fois toutes ces bases abordées, place ensuite aux nombreux exercices pratiques : poussinière, pesage des poulettes, vermifugation, construction des perchoirs et pondoirs, local de conditionnement des œufs, compostage des fientes ….

PAS DE POULES EN CAGES !

Sylvain Todesco entouré de "ses" élèves.
Sylvain Todesco entouré de "ses" élèves.
Dès la première journée, les éleveurs ont clairement exprimé au formateur leur choix de mode d’élevage. " Nous manquons d’œufs à Ua Huka, c’est sûr ! Les œufs arrivent par bateau tous les 17 à 19 jours. Ils sont rapidement vendus puis, plus d’œufs jusqu’au prochain bateau ! Aujourd’hui, nous voulons produire sur l’île et fournir des œufs extra frais, livrés deux fois par semaine aux magasins. Produire sur place, oui, mais pas à n'importe quel prix, nous ne voulons pas de poules enfermées dans des cages ! ", insiste avec une détermination sans faille, Melinda. Un choix partagé par Germain, ravi de la perspective. "Moi aussi, je vais élever les poules au sol, dans la journée. Elles picoreront tranquillement à l’ombre des citronniers, c’est tout bénéfice, les poules vont entretenir le sol, plus besoin de débrousser la parcelle et, en plus avec leurs déjections, elles vont enrichir naturellement la terre et je vais récolter de beaux fruits !", espère-t-il.
Forts des conseils prodigués par leur formateur durant son séjour, les deux éleveurs envisagent l’avenir avec enthousiasme. Très bientôt, dans les magasins de l’île, il y aura des œufs made in Ua Huka, des œufs "nature " pondus par des poules chouchoutées dans ce petit coin de paradis !

Les formations poules pondeuses du CFPPA d’Opunohu

Depuis cinq ans, le CFPPA missionne régulièrement Sylvain Todesco, formateur expérimenté, pour visiter dans les iles des cinq archipels Polynésiens, les éleveurs détenteurs d’un quota (poules en cages et poules au sol).
Déjà programmées les formations Niveau 1 à Tubuai en Octobre et à Rangiroa en Novembre. En préparation : sur l’île de Tahiti, va se dérouler prochainement une formation spécifique destinée aux futurs éleveurs de poules bio avec certification.
Renseignements : antenne de Papeete du CFPPA
Filière avicole. Tel : 40 42 99 58

Rédigé par Pauline Stasi le Vendredi 27 Septembre 2019 à 16:01 | Lu 2191 fois

Tags : OEUFS





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 14 Octobre 2019 - 18:02 Audience renvoyée pour les trafiquants d’ice

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués