Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Des internes en biologie manifestent contre la "financiarisation" de leur métier



Des internes en biologie manifestent contre la "financiarisation" de leur métier
PARIS, 08 avr 2013 (AFP) - Plusieurs centaines d'internes en biologie ont manifesté lundi à Paris contre une loi réformant la biologie médicale qui favorise, selon eux, les intérêts financiers au détriment de la qualité des soins, a constaté une journaliste de l'AFP.

"La financiarisation de la biologie médicale nuit gravement à votre santé": entre 350 (selon la police) et 500 manifestants (selon les organisateurs) se sont rassemblés derrière cette banderole de tête à l'appel de la Fédération nationale des syndicats d'internes en pharmacie (FNSIP) et du Syndicat des jeunes biologistes médicaux (SJBM).

Des internes mais aussi de jeunes biologistes brandissant des pancartes sur lesquelles on pouvait lire "biologie médicale, pas commerciale" ou "santé bradée: danger" ont défilé de la Tour Montparnasse au ministère de la Santé (VIIe).

Les manifestants protestaient contre une loi votée le 25 mars par l'Assemblée nationale qui réforme la biologie médicale et doit être examinée mercredi en commission mixte paritaire (CMP, députés-sénateurs).

"Cette loi, censée réglementer les apports de capitaux extérieurs dans la biologie, ne va pas assez loin pour empêcher par exemple les fonds de pension d'investir" dans ce secteur, a dit à l'AFP le vice-président de la FNSIP, Anthony Léon.

Selon lui, les biologistes "ont peur de devoir remplir des objectifs de rentabilité au détriment de la santé des patients" et veulent défendre leur "indépendance".

Ils redoutent également les "regroupements de laboratoires et la disparition des petits sites de proximité, compliquant l'accès aux soins", a-t-il ajouté.

Certains dénoncent aussi une disposition du projet qui permet à des non-titulaires du DES de biologie d'obtenir le titre de biologiste: "je ne veux pas que des gens qui n'ont pas la même formation que nous puissent prendre notre place", a témoigné dans le cortège Marion Llagonne, venue de Lyon.

Une délégation a été reçue au ministère de la Santé dans l'après-midi.

Les internes étaient également appelés à une grève "totale" lundi et le mouvement était suivi par 90% d'entre eux, selon M. Léon.

Son syndicat a déjà lancé une grève illimitée des gardes et astreinte le 2 avril, mais son effet est limité, le personnel médical pouvant être assigné par les hôpitaux.

La loi sur la biologie médicale, très attendue par les 10.500 biologistes français, prévoit de mieux encadrer les 4.000 laboratoires privés, tout en défendant le maillage territorial actuel.

Les biologistes sont des médecins ou des pharmaciens dotés d'un DES de biologie médicale, à l'issue de neuf ans d'études.

Rédigé par () le Lundi 8 Avril 2013 à 06:25 | Lu 285 fois





Dans la même rubrique :
< >

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies


















ranktrackr.net