Tahiti Infos

Dépistage du cancer du testicule: l'autopalpation disqualifiée


Dépistage du cancer du testicule: l'autopalpation disqualifiée
PARIS, 29 mars 2012 (AFP) - Les appels de célébrités destinés à encourager les mâles britanniques à se palper régulièrement les testicules afin de détecter des signes précoces du cancer sont une perte de temps, selon l'opinion d'un médecin publiée jeudi par le British Medical Journal (BMJ).

Le chanteur Robbie Williams et l'équipe de rugby des Leicester Tigers font partie de ceux qui ont soutenu une campagne encourageant les hommes à s'autopalper comme on l'avait fait pour les femmes et leurs seins.

Mais le docteur Keith Hopcroft, médecin généraliste du comté d'Essex, s'élève contre cette invitation "à se caresser les bijoux de famille", dont il dénonce l'inutilité et les effets négatifs potentiels comme l'anxiété.

Les chances de découvrir quelque chose de significatif grâce à l'auto-examen des testicules sont minuscules, note-t-il.

Il faudrait qu'au moins 50.000 hommes pratiquent cet auto-examen pendant dix ans pour prévenir un seul décès.

Ce genre de campagne est basée sur le mythe selon lequel il s'agit d'un cancer silencieux, alors qu'au moins la moitié des patients ayant ce cancer, au demeurant rare, ont des douleurs.

Il souligne aussi que le taux de guérison de ce cancer est actuellement très élevé. L'idée de ce genre de campagne remonte à une époque où ce n'était pas le cas, ajoute-t-il.

Rédigé par AFP le Mercredi 28 Mars 2012 à 17:06 | Lu 1779 fois