Tahiti Infos

Deal et prostitution à Tipaerui


PAPEETE, le 28 aout 2014 - Un homme d’une quarantaine d’années arrêté ce jeudi avait 60 plants de paka dans sa maison et 580 000 Fcfp. En garde à vue, il révélera que la moitié de la somme provenait de l’activité de prostitution de sa concubine âgée de 20 ans.

Tout commence par un simple contrôle d’identité ce jeudi matin à 9h devant l’immeuble Bonnard, au centre-ville de Papeete. L’homme prend la fuite, semant dans sa course 7 sachets de cannabis. La police le rattrape, et il dénoncera sa vendeuse, une jeune femme de 20 ans qui avait les 15 000 Fcfp, recette de cette vente, cachés dans son soutien-gorge.

En garde à vue, la jeune dealeuse révèle que les stupéfiants appartiennent à son concubin, vivant à Tipaerui. S’ensuit une perquisition chez le fournisseur, un homme de 43 ans, et là « bingo, nous trouvons 60 plants de cannabis et 580 000 francs en liquide, en billets de 5000 et 10 000 Fcfp » explique la DSP.

Ce troisième compère se retrouve lui aussi en garde à vue. Croyant atténuer les charges, il explique que la moitié de la coquette somme saisie appartient à sa vahine, pour son activité de prostitution. La jeune femme, qui a donc la moitié de son âge, vendait son corps en centre-ville dans un appartement annexe avec la bénédiction de son tane, qui profitait aussi de l’argent ainsi généré.

Le voilà donc en garde à vue prolongée, avec des charges de proxénétisme ajoutées à celles relatives à la production et à la vente de stupéfiants. L’acheteur qui jouait au petit poucet avec des sachets de paka, déjà connu des services de police pour sa consommation de drogue, a lui été relâché avec une convocation au tribunal.

Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Jeudi 28 Août 2014 à 17:31 | Lu 6015 fois