Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



DJ Fred face à ses 77 victimes



PAPEETE, le 4 novembre 2019 - Wilfrid Atapo, plus connu sous le nom de DJ Fred, doit comparaître devant le tribunal correctionnel dès mardi pour deux jours de procès. Il est notamment reproché à cette ancienne figure de la nuit d’avoir corrompu des mineurs et d’avoir détenu des images à caractère pédopornographique.

Le procès de Wilfrid Atapo, dit DJ Fred, s’ouvre mardi devant le tribunal correctionnel de Papeete pour deux jours. L’ancien animateur des nuits tahitiennes est poursuivi pour corruption de mineur de 15 ans en récidive, enregistrement ou fixation d’images à caractère pornographique d’un mineur de 15 ans, accès frauduleux dans un système de traitement automatisé de données et atteinte à l’intimité de la vie privée par fixation, enregistrement ou fixation d’image à caractère pornographique d’un mineur de 15 ans. Plus de 70 victimes se sont constituées parties civiles.



Menaces et chantages

Wilfrid Atapo avait été mis en examen en juillet 2017. Il lui était alors reproché de s’être s’introduit sur plus de 1 000 comptes Facebook. L’homme est accusé d’avoir influencé ses victime pour obtenir des photos compromettantes, puis de les avoir ensuite fait chanter en menaçant de diffuser ces clichés à leur entourage. Placé pendant huit mois en détention provisoire, il avait ensuite été placé sous contrôle judiciaire.

Mais le 27 mars 2019, et alors qu’il se trouvait toujours sous le coup de ce contrôle judiciaire, Dj Fred avait de nouveau été déféré devant un juge d’instruction puis mis en examen. Suite à sa présentation devant le juge des libertés et de la détention, il avait été placé à nouveau en détention provisoire dans le cadre de l'ouverture d'une nouvelle information judiciaire.

Dans cette nouvelle affaire, mise au jour suite à la plainte de la mère d'une fillette de 11 ans, Wilfrid Atapo avait de nouveau piraté les comptes de plusieurs mineurs afin d'obtenir des images à caractère pédopornographique.

Récidive

L’homme sera jugé pour la deuxième fois pour des faits similaires. Le 8 décembre 2015, Wilfrid Atapo avait en effet déjà été condamné par le tribunal correctionnel de Papeete pour tentative de corruption de mineure. Il avait alors écopé de deux ans de prison avec sursis et d’une amende de 500 000 Fcfp. Durant le procès qui se déroulera mardi et mercredi, l’homme sera donc jugé en état de récidive légale.

Rédigé par Garance Colbert le Lundi 4 Novembre 2019 à 11:58 | Lu 7447 fois





Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 6 Août 2020 - 11:20 ​L'ex DAF obtient un délai face à TNT

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus