Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Covid-19 : Trois cas à Tahiti, mais...



Tahiti, le 17 mars 2020 - Le ministre de la Santé a commenté mardi la nature des mesures de protection sanitaire annoncées la veille pour faire obstacle à l’entrée du Covid-19 en Polynésie française ou freiner sa propagation sur place. “Apparemment, le virus ne circule pas”, a-t-il aussi dit. Mais “il est probablement présent. Il ne faut pas se faire d’illusion”.
 

Nous sommes dans une stratégie d’enlisement du virus”, a expliqué hier le ministre polynésien de la Santé, Jacques Raynal, lors d’un point d’information dédié au Covid-19 et organisé conjointement avec la ministre de l’Education (voir ci-contre). Pour l’instant, la collectivité recense depuis jeudi 12 mars trois cas avérés d’infection à ce coronavirus, dont deux importés. “Apparemment et sous toute réserve, la circulation virale ne nous apparaît pas. Apparemment, le virus ne circule pas”, a-t-il aussi dit. Mais “il est probablement présent. Il ne faut pas se faire d’illusion”.
 
Mesures barrières

Face à cette probabilité et au risque d’engorgement des structures sanitaires spécialisées qu’elle laisse craindre, le haut-commissaire de la République Dominique Sorain et le président Edouard Fritch, ont décidé lundi de mettre en œuvre sans attendre des mesures strictes de protection de la Polynésie française. Il s’agit d’une part d’éviter toute nouvelle introduction de ce virus sur le territoire, par des mesures de confinement pour tous les voyageurs à l’arrivée des vols internationaux, après l’arrêt total des activités de croisière, la semaine dernière et la suspension des permis de travail accordés aux étrangers actuellement hors du territoire depuis mi-février.

Au plan local, dans l’hypothèse où des personnes seraient porteuses du virus sans pour autant avoir encore été identifiées, des mesures barrières sont mise en place pour freiner la propagation interhumaine : rassemblement de plus de 100 personnes interdits ; limitation de la capacité d’accueil des établissements recevant du public ; fermeture des établissements scolaires. Et toujours les consignes répétées pour l’adoption par tous des gestes barrières : se laver les mains régulièrement ; observer une distance d’un mètre entre individus le plus souvent possible, etc. Elles visent à freiner une éventuelle propagation en Polynésie du virus.

​Attention aux numéros d’urgence

A propos des lignes d'appel d'urgence, le ministre a aussi prévenu, mardi : “Nous avons deux types d’appel. Le numéro 15 doit être réservé à l’urgence. Je suis malade, j’ai de la fièvre, une toux sèche, des courbatures, des difficultés respiratoires : j’appelle le 15. Et puis il y a un numéro d’appel qui permet d’obtenir des renseignements sur cette épidémie. C’est le numéro 444 789 qu’il faut appeler.”
Le numéro 444 789 a dû gérer plus de 300 appels lundi “et je n’ai pas entendu dire que des appels avaient été reportés. Nous avons deux personnes répondantes sur ce numéro”. Jacques Raynal a précisé que ce dispositif serait augmenté en cas de besoin.


Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Mardi 17 Mars 2020 à 18:51 | Lu 8759 fois

Tags : CORONAVIRUS





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus