Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Course à Pied – Grimpette du Belvédère : Une course pour lutter contre le suicide


Principalement grâce au billet offert par ATN, la participation à cet événement a rencontré un vif succès. C'est Cédric Wane qui s'est imposé à vélo alors que le jeune Samuel Aragaw a pu remporter la course à pied. De nombreux randonneurs ont également été de la partie. Les recettes de l'évènement seront reversées à l'association SOS Suicide présidée par Stéphane Amadeo, une cause importante puisque le suicide est la première cause de mortalité chez les jeunes.


Une affluence plus que doublée par rapport à 2015
Une affluence plus que doublée par rapport à 2015

PIRAE, le 8 février 2016. Samedi après-midi, plus de 500 personnes ont participé à la grimpette du Belvedere, un événement sportif organisé par l'as Pirae cyclisme. Le billet d'avion offert par le partenaire Air Tahiti Nui - par tirage au sort - aura été déterminant puisque les organisateurs ont vu la participation doubler par rapport à l'année dernière. Ils ont même été quelque peu débordés par cette affluence soudaine de participants.

 

Après une victoire indiscutable en course à pied lors du championnat de Polynésie de 10 km sur route, Cédric Wane, qui rappelons-le est triathlète, s'est imposé à vélo lors de cette course en montée. C'est celui qui était 2e lors du 10km à Punaruu samedi dernier, le jeune junior Samuel Aragaw, qui gagne en course à pied. Les participants, et ils ont été plus de la moitié à le faire, ont pu également participer en marchant. Le tirage au sort du billet ATN a été effectué à la Mairie de Pirae vers 18H.


Cédric Wane vient d'être promu ambassadeur ATN pour le triathlon
Cédric Wane vient d'être promu ambassadeur ATN pour le triathlon

Cédric Wane au micro de Tahiti Infos :

 

Tu gagnes en course à pied, maintenant à vélo ?

 

« Il ne faut pas être surpris, cela reste un 'sport de jambes', ce n'est pas comme la natation qui reste ma faiblesse en triathlon. J'ai pu compter sur mon endurance en course à pied pour cette course à vélo. J'ai aussi la chance d'avoir un nouveau vélo de qualité, ce qui m'a vraiment motivé. Le parcours, de la mairie jusqu'au restaurant, était totalement en montée. Il fallait avoir beaucoup de cardio, il fallait être chaud dès le départ. Après, il a fallu serrer les dents et aller jusqu'au bout. »

 

Qu'est ce qui t'a motivé pour participer à vélo ?

 

« Dans moins d'un mois, je fais un Xterra en Nouvelle Zélande, c'était l'occasion de tester mon nouveau vélo, que j'utiliserai là-bas. Je suis allé le chercher justement en Nouvelle Zélande pour pouvoir bénéficier de réglages sur mesure. J'ai passé ces trois derniers jours à faire des réglages au millimètre près, au niveau de la potence, de la selle, là je pense que je suis arrivé à une bonne position. »

 

Ton contrat avec ATN est désormais finalisé ?

 

« Oui, c'est justement ce qui m'a poussé à investir dans ce type de vélo. C'est un contrat d'ambassadeur pour le triathlon. Il fallait que je me donne les moyens d'avoir un bon vtt. Je vais me concentrer sur les triathlons Xterra 'off-road' nature, il fallait donc un vtt à la hauteur. Il y a une petite pression, c'est sûr, je vais aller me mesurer aux athlètes professionnels étrangers en triathlon, cela va être un autre paire de manches. Je vais faire du mieux que je peux dans ce niveau 'élite.' »

 

Au niveau de ton restaurant tout le monde est 'briefé' pour palier à tes futures absences ?

 

« Oui, on est rodés, j'ai la chance d'avoir mon frère et ma sœur qui me soutiennent, j'essaie de faire la part des choses, ce n'est pas évident de faire tourner un restaurant et de s'entrainer en même temps. Quand on est pas à l'entrainement, on récupère de cet entrainement. On est souvent debout au restaurant, il fait chaud...on fait avec mais voilà, j'ai beaucoup de chance d'être soutenu par mes sponsors et surtout par ma famille. Bon courage à tous et à l'association Sos Suicide pour le travail qu'elle effectue. »


Le suicide, première cause de mortalité chez les jeunes
Le suicide, première cause de mortalité chez les jeunes

La cause soutenue par l'évènement : Le suicide

 

Les fonds récoltés sont destinés à l'association SOS Suicide. Rappelons-que le suicide est la première cause de mortalité chez les jeunes en Polynésie, devant les accidents de la route. On recense 30 à 50 morts par an (230 tentatives en 2013). Le sujet reste 'tabou' et chaque année de trop nombreuses familles affrontent avec désarroi la disparition d'êtres chers. L'association SOS suicide a été créée en 2001par Stéphane Amadeo, il en est toujours le président.

 

Grâce aux fonds recueillis, la ligne d'écoute va pouvoir être maintenue et l'association envisage même de mettre en place des visites à domicile afin de venir en aide aux personnes en souffrance. L'association SOS Suicide se tient à votre écoute 24H/24H au 444 767 ou au 87 20 25 23.

 


Rédigé par SB le Lundi 8 Février 2016 à 11:02 | Lu 918 fois





Dans la même rubrique :
< >

Sports | Les jeux | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video de la semaine | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | Observatoire des Prix | Tiki | Legislatives 2017 | Les Portraits