Tahiti Infos

Cour des comptes : les douaniers de A Ti'a i Mua dénoncent "un rapport partial"


PAPEETE, le 18 février 2015. La Cour des comptes a pointé du doigt mercredi dernier dans son rapport annuel "l'inextricable maquis" des sur-rémunérations des fonctionnaires de l'Etat en poste outre-mer. En Polynésie, ils sont environ 10 000 à bénéficier de ce système.

La Cour a recommandé "une réforme d'envergure". Le secrétaire régional A Ti'a i Mua de la douane Karim Chardot a tenu à réagir mercredi. Il dénonce « un rapport plus que partial sur la sur-rémunération des fonctionnaires de l’Etat Outre-Mer. Un rapport qui professe l’illusion que la baisse de notre index correcteur est la solution miracle qui réglera tout ». Pour lui, « les mesures préconisées par ce rapport ne visent qu’à faire des économies de bouts de chandelles sans tenir compte d’une réalité polynésienne qui elle est n’est pas virtuelle ».

Le système ne sera en tout cas pas modifié tout de suite. Cette réforme est « à mettre en place progressivement », insistait la Cour des comptes. « En raison de la sensibilité du sujet et de l’impact économique de telles mesures, les réformes souhaitables devraient se faire de manière progressive. » Une mauvaise idée pour le représentant A Ti'a i Mua : « Une baisse de notre rémunération entraînera une baisse de notre consommation qui ne pourra qu’avoir comme effet d’entraîner des destructions massives d’emplois ».


Lire le communiqué d'A Ti'a i Mua


le Mercredi 18 Février 2015 à 14:42 | Lu 2181 fois