Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Corse: un recours pour la réouverture des collèges avant septembre sera examiné "en septembre"



Ajaccio, France | AFP | jeudi 11/06/2020 - Le recours en justice du préfet contre la décision de la Collectivité de Corse de ne pas rouvrir les collèges et lycées avant septembre ne sera pas étudié "avant la rentrée de septembre", a indiqué jeudi à l'AFP le tribunal administratif de Bastia.

"En l’absence de déférés suspension déposés par le préfet de Corse-du-Sud, les dossiers ne passeront pas avant la rentrée de septembre", a indiqué à l'AFP le secrétariat du président du tribunal administratif de Bastia.

Le préfet et la rectrice de Corse avaient souhaité fin mai que ces établissements, fermés en raison de l'épidémie de coronavirus et du confinement, puissent à nouveau accueillir les élèves durant la fin de cette année scolaire. 

"Pour nombre de nos élèves, ce retour constitue une impérieuse nécessité", insistaient-ils alors en annonçant avoir saisi la justice administrative.

La Collectivité de Corse, qui est propriétaire des établissements scolaires du second degré (collèges et lycées) et responsable des agents chargés de leur entretien, avait de son côté invoqué la sécurité sanitaire pour justifier sa décision de ne pas les rouvrir.

Contacté jeudi par l'AFP, le préfet de Corse Franck Robine a assuré "préférer la main tendue à une solution qui passe par la justice".

"Je veux croire que la situation va se régler autrement et notamment par un travail qui doit débuter avec la Collectivité de Corse", a-t-il dit.

"Il est important que la justice puisse se prononcer pour reconnaître que la collectivité n'est pas compétente pour fermer les collèges et les lycées", a-t-il néanmoins assuré.

Le préfet a assuré attendre "une proposition de travail au cas par cas" de la part du président du conseil exécutif de Corse Gilles Simeoni.

Contacté par l'AFP, ce dernier a assuré refuser "un bras de fer sur cette question", le droit à l'éducation étant "essentiel".

"On a pris une décision qui vise à faire primer la santé publique mais on a clairement précisé qu'il y avait différentes possibilités d'organisation de l'accueil des élèves y compris en juin", a-t-il assuré.

Selon lui, les personnels techniques des collèges et lycées ont été "mis à la disposition des chefs d'établissement pour leur permettre notamment de mettre en place le protocole sanitaire et de préparer la rentrée de septembre".

le Vendredi 12 Juin 2020 à 05:58 | Lu 160 fois





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 2 Décembre 2020 - 04:52 Dissolution du CCIF par le Conseil des ministres

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus