Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Coronavirus : “Ne cachez pas votre état”



Tahiti, le 7 avril 2020 - À l’occasion du point sanitaire quotidien donné à la cellule de crise du Pays hier après-midi, le ministre de la Santé, Jacques Raynal, a appelé les citoyens polynésiens à ne pas cacher leur état et à se signaler au plus vite en cas de symptôme. Un réflexe qui pourrait éviter une plus ample propagation du virus.
 
Le ministre de la Santé a expliqué, à l’occasion du point sanitaire quotidien à la cellule de crise du Pays hier après-midi, qu’il mesurait bien l’impact des mesures prises par le gouvernement pour limiter la propagation du coronavirus en Polynésie française. Il reconnait d’ailleurs que ces mesures “auront immanquablement un impact sur les conditions matérielles de la vie de beaucoup d’entre nous”, et se dit bien conscient de “l’ampleur des désagréments que cette situation entraine dans le quotidien de la plupart”. En revanche, il fait appel à la “sensibilité de citoyen”, au “sens de la solidarité” et à “la responsabilité de tous”. Le ministre a également exhorté chaque citoyen de Polynésie à “être un héros”.

Se signaler en cas de symptômes

Pour le ministre, être un héros, c’est respecter les mesures de confinement. “Non seulement vous accomplirez un acte citoyen, mais vous contribuerez à sauver des vies”. Mais c’est aussi, et il insiste sur ce point, se signaler si des symptômes de la maladie se déclarent. “Ne cachez pas votre état au médecin qui vous examine ou qui vous contacte. N’ayez pas peur de vous faire dépister”, puisque “plus vous attendez, plus vous risquez de contaminer votre entourage ou d’autres personnes”. Cette piqûre de rappel s’inscrit évidemment à la suite du diagnostic tardif du septuagénaire originaire de Papara, qui a été fait lundi. Le docteur Yann Turgeon, médecin urgentiste, a effectivement expliqué que ce patient “vivait en promiscuité” et était en contact rapproché avec des personnes de sa famille. L’homme qui présentait “des symptômes modérés” avait “estimé qu’il pouvait rester à domicile” et ce, “tout en faisant courir un petit risque de contamination à son entourage”. Cependant, au bout de huit jours, il semblerait qu’il ait présenté une “aggravation sévère et brutale” qui l’a conduit en réanimation. Le médecin urgentiste a donc expliqué que ce genre de situation engendre une enquête épidémiologique “très élargie”. En effet, après le diagnostic positif de ce 42e cas, ce sont 76 tests qui ont été réalisés dans l’entourage du septuagénaire de Papara.

Le touriste suisse dans l’avion

Le touriste suisse, deuxième cas confirmé de coronavirus en Polynésie française, avait été diagnostiqué le jeudi 12 mars dernier et hospitalisé au Centre hospitalier de Polynésie française (CHPF). Yann Turgeon a confirmé hier que le touriste suisse avait pris l’avion qui a décollé le jour-même à midi pour assurer la continuité territoriale. Il avait pu effectuer ce voyage parce qu’il “était guéri et qu’il n’y avait aucun risque de contamination parce que pour lui, on a eu la chance que sur les tests, on ne retrouve plus aucune trace du virus”.

Rédigé par Ariitaimai Amary le Mardi 7 Avril 2020 à 18:58 | Lu 4075 fois

Tags : CORONAVIRUS





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus