Tahiti Infos

Communiqué du Tahoeraa: " La foi de reconstruire ensemble permet de tout endurer, même les coups les plus bas !"


Les résultats définitifs du 1er tour des élections territoriales ont été dévoilés par le haut-commissariat de la République en Polynésie française. Les chiffres sont sans appel : le Tahoeraa Huiraatira sort en tête (51 319 voix ; 40,16%) devant ses adversaires, l'UPLD (30 783 ; 24,09%) et A Tia Porinetia (25 453 ; 19,92%). L'autonomie incarnée par Gaston Flosse et le Tahoeraa Huiraatira sort victorieuse de 1er tour. Nos adversaires qualifiés pour le 2nd tour, l'UPLD et ATP, jouent leur va-tout, prêts à tout pour rattraper leur retard, si bien qu'ils usent de stratagèmes haineux dignes d'un caniveau… et encore !

La foi de reconstruire ensemble permet de tout endurer… même les coups les plus bas. Le Tahoeraa Huiraatira subit de plein fouet les attaques de ses deux principaux adversaires, l'UPLD et A Tia Porinetia, qui ont trouvé un objectif commun : abattre Gaston Flosse. Ils redoublent ainsi d'efforts, via leurs interventions dans la presse et sur les réseaux sociaux pour parvenir à leur objectif.

L'UPLD condamne avant la justice dans son communiqué intitulé " la honte " craignant un retour au pouvoir de notre président pour l'image du pays, oubliant bien vite que son président Oscar Temaru fait honte au Pays depuis 9 ans maintenant qu'il nous ridiculise à chaque fois qu'il en a l'occasion ! A Tia Porinetia dénigre les 51 319 électeurs qui ont fait le choix du Tahoeraa Huiraatira dès le 1er tour affirmant qu'ils l'ont fait par " peur " d'Oscar Temaru. Du grand n'importe quoi !

Toujours dans le même objectif du " tout sauf Gaston Flosse ", une version trafiquée de notre affiche officielle pour les élections territoriales, montée de toute pièce par nos adversaires, et partagée sur Facebook par les militants de l'UPLD et de A Tia Porinetia, mettant en scène une photo vielle de plus de 10 ans, appartenant à la vie privée de Gaston Flosse, dont on se demande toujours ce qu'elle fait dans le débat politique des élections territoriales en 2013 !

En politique, tous les coups sont-ils permis ? " La politique est un sport de combat, une guerre sans pitié. Ce n'est pas l'amour du prochain mais la haine de l'autre, du rival, du "frère" qui guide l'homme politique. Pour avancer et triompher, il doit combattre, détester et, au final " tuer" le rival qui lui est le plus proche ", répondent deux observateurs de la vie politique française. Il semble que nos adversaires se soient mis à l'heure politique française !

Nous les comprenons. Lorsqu'on n'a rien de concret à proposer et que tous les coups sont permis, il ne reste plus que la peur et le dénigrement. L'UPLD et ATP se sont fixé un objectif commun : empêcher Gaston Flosse de redevenir président du Pays, affirmant que sans Jacques Chirac il ne pourra jamais sortir notre pays de la crise et mobiliser les financements nécessaires pour redresser notre économie. Faux !

On ne pourra jamais plus gouverner " comme avant " tout simplement parce que le contexte actuel est complètement différent. Gaston Flosse est le premier à dire que les deux premières années de gouvernance (2013 et 2014) seront difficiles pour tout le monde, qu'il faudra faire des efforts et des sacrifices !

Ainsi, à la différence de ses adversaires, Gaston Flosse est le seul, aujourd'hui, à pouvoir jouir d'un bilan positif qui, pendant plus d'une décennie, a marqué les heures les plus glorieuses de la Polynésie française. Ce bilan, jamais personne ne pourra lui enlever, il fait partie de l'histoire.

C'est bien ce qui dérange nos adversaires, qui, à défaut de bilan politique solide, de programme concret, efficace et réaliste, où d'une équipe expérimentée, compétente et capable de relever les défis qui s'imposent à nous, en viennent finalement à une politique de dénigrement plutôt que de construction.

Les Polynésiens attendent du vainqueur du 05 mai prochain de véritables solutions aux problèmes d'aujourd'hui, et non qu'on leur agite des peurs qui ne changeront rien à le quotidien, si ce n'est de l'assombrir encore plus et de continuer à le plonger dans la misère et la pauvreté.
Au final, l'UPLD et ATP ont la même communication, le même discours, le même objectif d'abattre Gaston Flosse. En clair, voter pour l'UPLD revient à voter pour A Tia Porinetia, et vice-versa !

Rédigé par () le Mercredi 24 Avril 2013 à 17:57 | Lu 681 fois