Tahiti Infos

Communiqué des VETERANS DES ESSAIS NUCLEAIRES: "La pilule des pastilles "


Communiqué des VETERANS DES ESSAIS NUCLEAIRES: "La pilule des pastilles "
Fukushima, 15 mars 2011 à 9h00, fuite à la centrale nucléaire : 11 930 micro sieverts/H
Moruroa, 2 juillet 1966 à 7h00, tir d’essai nucléaire Aldébaran : 120 000 micro sieverts/H
Le gouvernement a annoncé l’envoi de pastilles d’iodes à Papeete par mesure de précaution au cas
où le nuage Japonais se déverserait sur la Polynésie…
Il semblerait donc que la prévention soit inversement proportionnelle au danger, puisque 120 000
micro sieverts/H n’ont jamais, au dire de l’Etat et du CEA, présenté le moindre danger depuis 45
ans, et qu’un risque 10 fois moindre mérite immédiatement attention.
Il est également étonnant que ce nuage Nippon franchisse 10 000 Km sans aucune discipline, alors
que ceux de Moruroa ont suivi, d’après la Loi Morin, la trajectoire décidée par les états-majors .
Pauvres Japonais, après avoir traversés deux tragédies nucléaires en moins de 70 ans, ils vont se
retrouver bouc émissaires des maladies radio induites des Polynésiens car désormais le CEA va
pouvoir déclarer « ce n’est pas la France mais les Japonais qui ont pollué Tahiti »
La Polynésie aura donc des pastilles de sel pour mieux faire passer la pilule des essais nucléaires.
Le Président
J.Luc Sans
Contact : 05 53 61 31 52
06 27 93 50 0

Rédigé par Communiqué de l'Aven le Lundi 21 Mars 2011 à 16:16 | Lu 1312 fois