Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Clive Palmer va investir sur le site de l’ex Club Med de Bora Bora



Clive Palmer va investir sur le site de l’ex Club Med de Bora Bora
PAPEETE, mardi 18 décembre 2012. En juin 2012, le milliardaire australien Clive Palmer faisait l’acquisition pour 10 millions de dollars (975 millions de Fcfp) du Club Med de Bora Bora, fermé depuis 2009. A l’époque, l’homme d’affaires avait annoncé à divers médias australiens avoir acheté cet ancien village du Club Med pour venir s’y relaxer en famille. Aucun projet de réhabilitation ou de réouverture de ce complexe hôtelier de 150 modules d’hébergement répartis sur un site de 30 hectares, n’avait été annoncé. L’homme d’affaires avait juste précisé vouloir y emmener sa famille car «c’est un des endroits les plus beaux au monde» reconnaissant toutefois que l’ex Club Med avait un fort potentiel de développement.

Six mois plus tard, il semble bien que Clive Palmer a enfin décidé de faire quelque chose de cet achat
compulsif à 10 millions de dollars australiens. En effet, un arrêté en Conseil des ministres en date du 27 novembre 2012 (arrêté n° 1728 CM du 27 novembre 2012) autorise désormais Clive Frederick Palmer, ou l’une de ses sociétés, à occuper temporairement divers emplacements du domaine public maritime d'Anau, sur la commune de Bora Bora et situés à proximité du site de l’hôtel. Au total, ces autorisations d’occupation temporaire représentent une superficie de près de deux hectares.
Ces divers emplacements seront utilisés sous la forme suivante : 1,6 hectare pour la création d'une plage ; 603 mètres carrés pour l’implantation d'un débarcadère ; 100 mètres carrés pour l’aménagement d'un petit îlot ; et 1 967 mètres carrés pour la création d’un remblai. Par ailleurs, cinq bungalows sont autorisés d’empiéter sur le domaine public maritime, et une implantation de trois pontons sur pilotis destinés à l'accueil, à la plongée sous marine et au ski nautique.

L’autorisation accordée par cet arrêté nécessite toutefois la signature d’une convention, dans un délai de six mois. Elle est par ailleurs accordée jusqu’au 18 avril 2020 et exige de justifier d’une activité hôtelière dans les deux ans après la signature de la convention. Une redevance annuelle d’occupation est également prévue : il s’agit d’une somme de 902 000 Fcfp, payable d’avance.




Rédigé par Mireille Loubet le Mardi 18 Décembre 2012 à 10:50 | Lu 3159 fois

Tags : CLIVE PALMER






1.Posté par Lou le 18/12/2012 11:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

902.000 Fcfp par an, soit un peu plus de 75.000 Fcfp par mois pour louer deux hectares de domaine public, soit 3760Fcfp par mois pour 1000 mètres/carré. Je prendrais bien 3.000 m2 à ce prix-là!

2.Posté par rod le 18/12/2012 12:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ha les copains !!!
ils ont des prix de location spéciaux !
vive la politique pour les pauvres, merci l'UPLD qui dira ne pas être au courant, bien sur !!

3.Posté par maimiti le 18/12/2012 13:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

moi aussi !!!

4.Posté par tauarai le 18/12/2012 14:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On ne "prêtes" qu'aux riches c'est bien connu surtout s'ils jouent aux golf.
et comme d'habitude on va nous vanter de soit disant projets touristiques menés par le plus gros pollueur de l'hémisphère sud.. de qui se moque-t-on encore une fois ?

pärahi

5.Posté par TEIVATANE le 18/12/2012 15:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Clive, il va falloir préparer 10% pour l'année prochaine !!!!!

6.Posté par fenua le 18/12/2012 17:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si Clive palmer décide d'entreprendre une activité touristique, çà ne me dérange pas!!! Il n'est pas en train de monter ce projet pour profiter de la défisc comme l'a fait Wan avec son hôtel sheraton...alors attendons de voir ce qu'il compte faire car le secteur en a bien besoin et nous aussi d'ailleurs!!!

7.Posté par Le Vengeur de Moorea le 18/12/2012 18:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je cite "1,6 hectare pour la création d'une plage ; 603 mètres carrés pour l’implantation d'un débarcadère ; 100 mètres carrés pour l’aménagement d'un petit îlot ; et 1 967 mètres carrés pour la création d’un remblai".
Oh oooh! Y'a pas une petite étude d'impact pour tout ça???
www.environnement.pf/IMG/pdf/SSR2tableau_operations_et_seuils-2.pdf

8.Posté par bora le 19/12/2012 05:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis contente qu'enfin un milliardaire australien investis son argent à Bora cela va encore donner du peps à toute l'île.
Je suis ravie

9.Posté par Bora Bora le 19/12/2012 07:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Il y aura bien sûr une étude de l'impact sur l'environnement. 75 000 CFP par mois n'est pas ridicule du tout lorsque cela vient s'jouter à toutes les autres taxes foncières et autres que l'on doive payer en Polynésie, et le montant astronomique que ces investissements vont nécessiter.
On peut se féliciter que le gouvernement ait laissé un étranger aller de l'avant alors que la propriété est en principe réservée aux seuls français. Enfin une bonne nouvelle qui va de l'avant. On dirait que Temaru et son gouvernement se reveille. L'économie en a bien besoin. Rabaisser les frais d'importation fera encore un peu de bien, car on oublie pas que la TVA était censée annuler ces taxes d'importation. Allez UPLD, encore un effort, tout le monde a tout à gagner !

10.Posté par Faut pas pousser! le 19/12/2012 07:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c marrant les commentaires ; pour une fois qu'un gars vient investir en PF il prend une volée de bois vert!!!

La nature humaine c vraiment très compliquée...

11.Posté par tauarai le 19/12/2012 14:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Faut pas pousser...

ce genre d'investisseur là ? quand ils arrivent plus rien ne pousse après leur passage, cherches donc ce que ce monsieur a fait en Australie pour être immensément riche avant de s'enthousiasmer encore une fois pour un énième moulin à vent.

Connait tu ce proverbe sioux, il sied à merveilles à cet "investisseur" : "Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonné, le dernier poisson pêché, alors vous découvrirez que l'argent ne se mange pas"

pärahi

12.Posté par Rori Ananas le 20/12/2012 08:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Arf arf arf, trop rigolo la citation. effectivement, notre OT 000 est en train de nous vendre petit à petit aux Australiens, russes, chinois et bientôt aux arabes. Vive notre OT 000, vivement 2013 qu'on puisse le mettre DEHORS à grand coup de pied au skdlhqoiZHGDJMSLKGH!!!!!!!!! Vivement 2013. Combien le Clive a-t-il donné à TEMARU pour pouvoir invesstir en Polynésie???? Combien????????????

13.Posté par Bora Bora le 20/12/2012 14:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mea ma ne voyez pas non plus le mal partout ! S'il investit, c'est déjà à moitié gagné car cela va créer de l'activité et créer des jobs. Je préfère cela au marasme économique et aux licenciements à tour de bras, non ?
Voyons le verre à moitié plein plutôt moitié vide !
Et puis si Oscar a été élu, c'est bien la faute de quelqu'un sinon il ne serait jamais revenu !
Enfin les gens corrompus finissent au fond d'une prison, cela devient incontournable, tôt ou tard...

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus