Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Climat: les Etats du Pacifique en appellent à l'aide internationale



Palikir, Micronésie | AFP | samedi 09/09/2016 - Plusieurs dirigeants du Pacifique ont lancé un nouvel appel à l'aide internationale face aux périls du réchauffement climatique, samedi à Palikir (Micronésie), au dernier jour de leur sommet annuel, selon un journaliste de l’AFP.

Les responsables du Forum des îles du Pacifique (FIP) avaient mené un important travail de lobbying avant le sommet international sur le climat de l'automne dernier. A Paris en décembre, 195 pays s'étaient engagés à limiter le réchauffement climatique en deçà de deux degrés par rapport à la période préindustrielle.

Mais les 16 membres du FIP constatent aussi que le réchauffement se poursuit, et que les solutions engagées restent insuffisantes.

"Il faut un plan à long terme pour les maisons", a déclaré à l'AFP en marge du sommet qui s'est ouvert mercredi à Palikir le Premier ministre de Tuvalu, Enele Sopoaga.

"Elles doivent disposer de réserves d'eau, d'énergie pour la lumière quand une catastrophe naturelle arrive, et de communications, d'internet, parce que quand la catastrophe arrive, vous avez besoin de communiquer."

Compte tenu de leur faible altitude, les petites îles du Pacifique vivent d'ores et déjà les conséquences du changement climatique.

Certaines îles ont déjà disparu en raison de la montée des eaux. D’autres ont été inondées par l'eau de mer, ce qui rend les cultures impossibles.

"La plupart des écoles ont été construites sur les côtes, et certaines de ces écoles sont affectées par l'avancée de l’eau" s'est inquiété le Premier ministre de Vanuatu, Charlot Salwai.

Les populations les plus défavorisées sont les plus touchées, mais les chefs d'Etat le sont aussi.

"Je vis près de la plage, et ma maison est à présent dans l'eau, et je constate l'évolution du paysage, avec la mer qui ronge les terres. Le paysage change, et malheureusement il change vite", a averti le chef du gouvernement des Îles Cook, Henry Puna.

Il a plaidé pour un accès simplifié au Fonds vert pour le climat, un mécanisme de l'ONU qui doit permettre d'aider les pays en développement à lutter contre le réchauffement climatique.

"Pour nous, les procédures sont très complexes, parce que nous sommes tout petits et que nous manquons de ressources humaines pour accéder à ce fonds", a-t-il déploré.

Le réchauffement climatique va continuer de s'aggraver, a mis en garde le Premier ministre des Samoa, Sailele Malielegaoi: "Il y a une chose dont nous sommes certains, c’est qu'il y aura des cyclones de plus en plus fréquents."

Le sommet se termine samedi. Dimanche, des réunions auront lieu avec des Etats et organisations ayant un statut d'observateur, comme les Etats-Unis, la Chine, l'Union européenne ou l'Inde.

Rédigé par () le Vendredi 9 Septembre 2016 à 21:55 | Lu 1557 fois






1.Posté par fu-k-u le 10/09/2016 18:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le réchauffement climatique est un phénomène normal planétaire cyclique.... et surtout une nouvelle façon de tendre la main pour remplir les comptes en banque personnels des dirigeants de ces pays...........

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués