Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Cinq mois ferme pour une main aux fesses



Le prévenu a affirmé tout au long de la procédure "n'avoir jamais touché" la victime. "J'ai juste tendu les mains pour qu'elle me donne de l'argent."
Le prévenu a affirmé tout au long de la procédure "n'avoir jamais touché" la victime. "J'ai juste tendu les mains pour qu'elle me donne de l'argent."
PAPEETE, le 2 octobre 2018 -  Mercredi dernier à Paofai, A.T un SDF de 35 ans, a eu la main trop baladeuse et l'a glissée dans l'entre-jambe de M.L, une quadragénaire. Présenté lundi en comparution immédiate il a été condamné à dix mois de prison dont cinq mois ferme.

"Vous êtes connus pour faire de la mendicité agressive, mais je vous connais aussi parce que je vous ai souvent croisé aussi sur ce parking", a insisté le président du tribunal lundi lors de l'audience en comparution immédiate de A.T. Ce dernier comparaissait pour des faits d'atteintes sexuelles sur la personne de M.L, une quadragénaire.

Mercredi dernier en soirée, la victime va rendre visite à son mari hospitalisé à la clinique Paofai. Son conjoint est autorisé à rentrer chez lui pour passer la nuit. Le couple retourne ensuite à leur véhicule garé en face de la clinique, et c'est à ce moment-là qu'ils croisent A.T, fortement alcoolisé. "J'ai alors senti une main, des doigts, entre mes fesses et j'ai crié" , a précisé M.L à l'audience de lundi.



"JE NE FERAI JAMAIS ÇA A UNE GRAND-MERE"

Le mari de M.L un peu diminué du fait de son hospitalisation, arrive quand même à saisir le prévenu par le col, et exige des excuses de sa part auprès de sa femme. 

Cependant A.T a affirmé tout au long de l'enquête et à l'audience de lundi, "n'avoir jamais glissé sa main dans l'entre-jambe" de la victime. "Je ne ferais jamais ça à une grand-mère" a-t-il répété à plusieurs reprises à la cour. Avant d'ajouter la tête haute à la barre, "j'ai juste tendu les mains pour qu'elle me donne de l'argent, mais je ne l'ai jamais touchée. Je ne suis pas un lâche." 

L'avocat de A.T de son côté n'a pas contesté le contact entre son client et la victime. Mais pour le conseil, qui a plaidé la relaxe, "il n'avait pas l'intention d'accomplir cet acte. Il croise des centaines de femmes sur ce parking, et pourquoi irait-il le faire avec une femme accompagnée de son mari ?"  

"On une défense assez légère", a pour sa part expliqué le procureur. "Nous avons un individu qui nie les faits, mais qui a pourtant à son casier judiciaire plusieurs condamnations pour violence et notamment des violences envers des femmes." Puis de requérir de 18 mois de prison dont six avec sursis.

Après en avoir délibéré, le tribunal condamnera A.T à dix mois de prison, dont cinq mois ferme.

Rédigé par Désiré Teivao le Mardi 2 Octobre 2018 à 10:01 | Lu 8605 fois






Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Décembre 2018 - 16:47 Pascale Taurua, parcours d’une artiste peintre

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués