Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Cinq jours pour les passionnés du tatouage



Photo : AFP
Photo : AFP
PAPEETE, le 30 mars 2015. La convention internationale Polynesia Tatau est organisée du 1er avril au 5 avril, au Musée de Tahiti et des îles, à Punaauia. Trente-cinq artistes locaux sont attendus et 15 tatoueurs venus des quatre coins du monde seront présents.

Les jardins du Musée de Tahiti et des îles accueilleront à partir de ce mercredi et jusqu'à ce dimanche la convention internationale Polynésie Tata. Pour cette nouvelle édition, 35 artistes locaux seront présents. Une quinzaine de tatoueurs venus des quatre coins du monde seront présents. Des spécialistes de cet art d'Australie, de Nouvelle-Zélande, des Samoa, de Tonga, de Hawaii, de Belgique et du Japon seront présents. Toutes les techniques de tatouage seront représentées, des plus ancestrales aux plus récentes.

Cette convention est l'occasion pour les professionnels d'échanger autour des techniques et du métier. Une conférence aura ainsi lieu mercredi matin sur le statut de l'artiste tatoueur en Polynésie.
Les concours se dérouleront à partir de vendredi jusqu'à dimanche. Des concerts sont aussi prévus (lire programme ci-contre).

Programme

Mercredi 1er avril
 
10h : cérémonie d'ouverture avec le groupe Taki Toa.
 
10h30 : discours, présentation de tous les tatoueurs et de l'événement.
 
11h30 : visite des stands d’artisanats et du Centre des métiers d'art
 
Midi : cocktail et dégustation de produits locaux.
 
13h30 : après-midi consacrée au partage entre tatoueurs, ateliers.
 
18h : clôture.
 
Jeudi 2 avril
 
10h : conférence et échange d'idées entre les officiels et les tatoueurs autour du statut de l'artiste tatoueur en Polynésie.
 
Midi : Tama'a
 
13h30 : présentation du Centre des métiers d'art
 
15h : conférence de Teiki Huukena sur le Patutiki.
 
18h : clôture.
 
Vendredi 3 avril
 
10h : ouverture au public. Démonstration de sculpture et artisanat.
 
10h30 : concert Jawaiin Jamaroast
 
Midi : Tama'a, live PKS
 
14h :
show Toa huhina
 
15h : concert Daroad side boys
 
17h : show Jeunesse Wallisienne
 
18h : concours Best tattoo of the day et remise de prix
 
20h : fermeture du village
 
Samedi 4 avril
 
10h : ouverture au public. Démonstration de sculpture.
 
10h30 : live Acoustic party
 
Midi : tama'a, concert Vevo
 
14h : show Taki Toa
 
15h30 : concert Tikahiri
 
17h : concert PKS
 
18h : concours Best tattoo of the day et remise de prix
 
20h : fermeture du village
 
Dimanche 5 avril
 
10h : ouverture au public. Démonstration de sculpture.
 
10h30 : concert Torea
 
Midi : tama'a, concert Irie locals
 
14h : concours tattoo pièces réalisées hors convention et remise de prix
 
16h : live Maruarii
 
17h30 : show Taki Toa
 
18h : concours Best tattoo of the day et remise de prix
 
20h : fermeture du village
 

 

Pratique

Du 1er au 5 avril.
 
Jardins du musée de Tahiti et des îles
 
Entrée payante :
500 Fcfp, les vendredi, samedi et dimanche.

Tatoué avec une imprimante 3 D ?

Trois élèves de l’École Nationale Supérieure de Création Industrielle (ENSCI) ont combiné une imprimante 3D avec un dermographe pour créer une machine automatisée qui tatoue.

Pierre Emm, Johan Da Silveira et Piotr Widelka,
les trois designers travaillant sur le projet indiquent que l’idée de leur machine est de fournir aux tatoueurs un nouvel outil offrant de nombreuses nouvelles possibilités.

L’aiguille remplace la partie de l’imprimante qui doit normalement façonner la matière permettant de fabriquer des objets. Un capteur lit la surface de la peau du futur tatoué, ce qui signifie que l’aiguille peut répondre aux altérations de texture de la peau et aux dimensions du membre. Le dermographe est assisté par un logiciel de modélisation 3D pour visualiser le motif sur un écran avant qu’il soit tatoué.

Ces trois Géo Trouvetou indiquent
que leur création est là pour assister les tatoueurs et non pour voler leur talent d’artisan et d’artiste. “Nous avons un profond respect pour les artistes et pour le rôle qu’ils jouent depuis la naissance de cette pratique séculaire”, souligne Pierre Emm dans les colonnes des Inrockputibles. Le but de leur outil est surtout de tatouer des motifs très précis et difficiles à reproduire à la main.

Rédigé par Mélanie Thomas le Lundi 30 Mars 2015 à 12:32 | Lu 2729 fois






Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 2 Avril 2020 - 19:24 Evadez-vous avec les Comptineurs de Tahiti

Jeudi 2 Avril 2020 - 17:54 Crook à Tahuata, Mission impossible

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus