Tahiti Infos

Cinq jours d'invalidité suite à une altercation avec "un agent de la DSP"


PAPEETE, le 23/07/2016 - Zino, plus communément connu sous le nom de "Taote mono'i", aurait déposé à la gendarmerie une plainte visant un policier de la Direction de la sécurité publique (DSP), pour coups et blessures. Vendredi en fin de journée, il affirme avoir été brutalisé par cet agent des forces de l'ordre pour un problème de stationnement, aux alentours du marché de Papeete]b.

Des propos durs ont été échangés entre les deux hommes ce qui aurait entrainé l'altercation. Traumatisé, ce père de famille explique qu'il a failli y passer.

L'affaire créée le buzz sur les réseaux sociaux avec plus de 150 partages, ce samedi. Dans un post publié vendredi soir, ce père de famille de 44 ans raconte sa mésaventure survenue vers 16 heures au marché de Papeete. Selon ce vendeur de mono'i, tout serait parti d'un problème de stationnement. "J'étais dans mes droits, puisque j'étais garé à l'endroit où se font les livraisons, et les personnes qui travaillent au marché y ont droit pour décharger ou charger leurs véhicules". Dans son témoignage, Zino assure être connu de la police municipale. "Ils nous laissent nous garer ici", explique-t-il.

Suite à son refus de déplacer son véhicule, un premier échange houleux se met en place entre Zino et l'un des agents de la DSP. "Il a commencé à nous parler comme des chiens (…) et il a demandé à ce que je me calme si je ne voulais pas finir au cachot", explique-t-il. La compagne de Zino serait intervenue pour mettre fin à cette altercation, mais en vain : "Il l'a poussée". Enervé, Zino perd ses moyens et se met à insulter l'agent de la DSP, "ensuite un agent de proximité m'a emmené un peu plus loin pour me calmer".

Le quadragénaire explique également, que le muto'i lui aurait envoyé de force au poste de police.

Après une heure passée aux urgences, le commerçant sort avec une Incapacité totale de travail (ITT) de 5 jours et des hématomes. Ce samedi matin, il aurait déposé une plainte auprès de la gendarmerie, pour coups et blessures.

Une enquête est ouverte à la police pour outrage et rebellion. Zino est convoqué lundi matin au commissariat pour y être entendu. "Tout sera mis en œuvre pour que la lumière soit faite sur cette affaire", assure le commandant Tamatea Tuheiava.

Avec plusieurs caméras installées autour marché de Papeete, les enquêteurs disposeront éléments pour retracer ce qui s'est passé vendredi en fin d'après-midi.

le Samedi 23 Juillet 2016 à 15:51 | Lu 26299 fois