Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Carnet de voyage - Rurutu : il y a 28 ans, F. Mitterrand découvrait Ana A’Eo



François Mitterrand devant la mairie de Papeete, le jour de son inauguration officielle, il y a 28 ans exactement ; le maire d’alors était Jean Juventin et le président Alexandre Léontieff (Photo : site officiel de la mairie de Papeete). Le séjour polynésien du président de la République avait eu lieu du 15 au 18 mai 1990. Il gomma en partie la mauvaise impression laissée le 14 septembre 1985 par François Mitterrand qui, de France via la Guyane, était venu une journée à Moruroa en Concorde, avant de repartir à Paris le soir même, sans passer par Tahiti…
François Mitterrand devant la mairie de Papeete, le jour de son inauguration officielle, il y a 28 ans exactement ; le maire d’alors était Jean Juventin et le président Alexandre Léontieff (Photo : site officiel de la mairie de Papeete). Le séjour polynésien du président de la République avait eu lieu du 15 au 18 mai 1990. Il gomma en partie la mauvaise impression laissée le 14 septembre 1985 par François Mitterrand qui, de France via la Guyane, était venu une journée à Moruroa en Concorde, avant de repartir à Paris le soir même, sans passer par Tahiti…
RURUTU, le 17 mai 2018. La « grotte Mitterrand », à Rurutu, ne s’est pas toujours appelée ainsi ; en fait, depuis toujours ou presque, cette cavité naturelle porte le nom local de Ana A’Eo ; la caverne inspirait la plus grande crainte et le plus grand respect à la population locale. Le jeudi 17 mai 1990, il y a exactement 28 ans jour pour jour, le président de la République, François Mitterrand, en voyage officiel, découvrait la grotte telle que personne ne l’a plus jamais revue ainsi, dans le cadre d’une reconstitution historique digne des spectacles du marae Arahurahu…

Ce matin-là, l’île tout ensoleillée s’était mise sur son trente et un. La presse, dont nous étions, avait atteint sa destination, l’aérodrome de Rurutu, à bord d’un Transall de l’armée de l’Air, tandis que le président de la République rejoignait l’île, avec sa suite, grâce à un jet.

Jamais encore un chef de l’Etat français n’était venu fouler le sol de cette terre des Australes qui se proposait, à cette occasion, de symboliquement lui remettre le « code Rurutu », en réalité une copie de l’original, en signe d’appartenance à la République française, l’ancien code des lois de Rurutu étant devenu obsolète.

Deux phases éruptives

Parmi le programme de cette mémorable journée pour la population, un spectacle haut en couleur dans la grotte A’Eo, qui, depuis, est très souvent appelée la « grotte Mitterrand ».

Sans entrer dans la genèse de cette formation géologique, il faut savoir que l’on distingue trois phases dans la formation de Rurutu :
- Sa création, il y a environ 12 millions d’années, à partir d’un point chaud (à l’image de toutes les autres îles des archipels polynésiens).
- Sa consolidation, durant des milliers d’années par la construction d’un large récif frangeant (mais aussi une lente érosion du volcan originel).
- Enfin (et c’est en cela que Rurutu fait exception en Polynésie), une seconde phase éruptive, qui souleva l’île et son récif frangeant dans un premier temps, puis qui l’inonda de nouvelles couches de magma (prenant ainsi en sandwich le calcaire du récif émergé).

Stalactites, stalagmites…

Du fait de ce réveil du volcan, l’ancien récif frangeant qui ceinturait l’île, composé de carbonate de calcium, exondé pendant des centaines de milliers d’années, a été livré aux eaux de pluie et de ruissellement, très abondantes sous ce climat, des eaux qui l’ont dissous en maints endroits, créant notamment de nombreuses grottes.

En sachant que le soulèvement de l’île (de plus de 100 m) avait fracturé ce récif, on comprend que les eaux douces ont pénétré très vite au centre même de la falaise pour d’abord la creuser, puis la modeler, en déposant dans les parties inférieures de l’ancien récif tout le carbonate de calcium dissous dans les parties supérieures. Un admirable paysage souterrain a ainsi vu le jour au fil des millénaires, fait de concrétions, de drapés, de stalactites, de stalagmites, de gours et autres cascades minérales d’une incroyable beauté. La grotte A’Eo n’est que l’une de ces nombreuses cavités marquant le relief karstique de Rurutu.

Un double intérêt historique

Aujourd’hui, le site, qui a donc un double caractère historique (son passé pré européen et cette visite de François Mitterrand), est devenu un incontournable lorsque l’on effectue le tour de Rurutu.

Avouez que ce petit rappel historique s’imposait en ce jour anniversaire. Pour l’avoir interrogé de retour à Papeete, M. Mitterrand nous avait assuré que c’est effectivement de cette grotte qu’il garderait le souvenir le plus fort de Rurutu. Au-delà du protocole, des discours, des sourires et de la Marseillaise des enfants (qu’il avait tout particulièrement aimé), cette curiosité géologique, avec son plafond troué laissant le soleil pénétrer de quelques rayons ce sanctuaire naturel, est sans aucun doute restée gravée dans sa mémoire de président…

Texte et photos : Daniel Pardon
(hors mention)

De l’or ?

Y a-t-il de l’or à Rurutu, comme on l’a souvent prétendu?

Dans une accumulation d’alluvions, au-dessus de Avera, un collectionneur a mis au jour, presque par hasard il y a plus de vingt ans, des petites pépites dorées, à l’éclat métallique, qu’il prit sur le coup, lui aussi, pour des trouvailles pleines de promesses. Il restait à les faire expertiser, ce qui fut fait lors d’un voyage en métropole. Le verdict tomba, sans complaisance : il s’agissait de vulgaires fragments de pyrite (FeS, fer et soufre) pour les spécialistes… Un minéral, la pyrite, que l’on appelle aussi « l’or des fous » tant elle trompa de prospecteurs. Cruelle déception certes, mais passionnante information par rapport justement à toutes les légendes circulant sur les prétendus filons d’or de Rurutu.

Un passé sanglant

La grotte A’Eo (« qui fait peur », « sanguinaire » disent même certains), dans le secteur de Vitaria, a un lourd passé : située dans un endroit sans rivière de Rurutu, elle aurait abrité des envahisseurs venus de Paea (à Tahiti), les Ati Ari’i, qui n’auraient eu d’autre choix pour se nourrir que de voler dans les tarodières des autres districts plus humides et de passer au four les malheureux qu’ils faisaient prisonniers. En guerre permanente avec leurs voisins, ils auraient perdu une bataille à Avera face aux Atai, qui auraient même réussi à tuer leur roi, Taaitini. Après avoir jeté les corps à la mer, celle-ci les rendant à chaque fois, les Atai décidèrent de restituer les dépouilles aux cannibales de Ana A’Eo. Ceux-ci organisèrent une fête pour accueillir leurs voisins en oubliant de leur préciser que c’est eux, les invités, qui figureraient au menu du jour. Au terme d’une lutte qui se passa notamment au-dessus du plafond de la grotte, les vaincus (les Atai) furent précipités au fond de la cavité depuis les trous dans le plafond pour être ensuite mangés. Le successeur de Taatini, Teauroa, finira par vaincre les autres clans plus anciens de l’île et la paix règnera enfin, les envahisseurs de Tahiti l’ayant emporté.
La grotte, qui était déjà un lieu de culte, devint alors le grand temple païen de l’île, où étaient exposées les idoles…
L’entrée principale de la grotte A’Eo dans le secteur de Vitaria : une caverne qui fut le théâtre de nombreux actes de cannibalisme si l’on en croit les récits locaux.
L’entrée principale de la grotte A’Eo dans le secteur de Vitaria : une caverne qui fut le théâtre de nombreux actes de cannibalisme si l’on en croit les récits locaux.

Les bonnes adresses Séjours dans les îles

- Vaitumu Village
Nous aurons l’occasion de prochainement vous présenter en détail la pension Vaitumu Village, qui, en fait, est quasiment un petit hôtel. Ouvert en septembre 2017, l’établissement est hautement recommandable et recommandé. Sept bungalows, un huitième familial avec deux chambres et grand salon, une piscine splendide, une cuisine excellente, un personnel aux petits soins, ne vous privez pas d’une découverte de Rurutu à partir de cette adresse. Nous vous ramènerons d’ailleurs prochainement, à travers plusieurs reportages, sur cette destination très séduisante.
Séjour Vol + 2 nuit(s) à partir de 48 168 F/pers. avec demi-pension

- Pension Temarama
- Pension Teautamatea

Avouez que cette stalagmite à l’entrée de la grotte ressemble furieusement à Kraken, la pieuvre du film « Pirates des Caraïbes ».
Avouez que cette stalagmite à l’entrée de la grotte ressemble furieusement à Kraken, la pieuvre du film « Pirates des Caraïbes ».

Le plafond de la vaste caverne creusée par les eaux de ruissellement dans l’ancien récif de corail est effondré en plusieurs endroits ; tôt le matin, le soleil illumine ce théâtre de personnages immobiles en aragonite.
Le plafond de la vaste caverne creusée par les eaux de ruissellement dans l’ancien récif de corail est effondré en plusieurs endroits ; tôt le matin, le soleil illumine ce théâtre de personnages immobiles en aragonite.

Comme figée dans son élan, cette étrange créature de plusieurs mètres de hauteur paraît littéralement dégouliner…
Comme figée dans son élan, cette étrange créature de plusieurs mètres de hauteur paraît littéralement dégouliner…

Ce ne sont pas les grandes orgues de cette cathédrale naturelle, mais juste les stalagmites du fond de la cavité souterraine.
Ce ne sont pas les grandes orgues de cette cathédrale naturelle, mais juste les stalagmites du fond de la cavité souterraine.

Avec un personnage qui donne l’échelle, ce cliché permet de visualiser la grandeur de la grotte A’Eo, devenue petit à petit, depuis 1990, la « grotte Mitterrand ».
Avec un personnage qui donne l’échelle, ce cliché permet de visualiser la grandeur de la grotte A’Eo, devenue petit à petit, depuis 1990, la « grotte Mitterrand ».

Le sol de la caverne est toujours en cours de formation, puisque des gouttes d’eau chargées en carbonate de calcium continuent de tomber sur les stalagmites qui grandissent ainsi de quelques millimètres par an.
Le sol de la caverne est toujours en cours de formation, puisque des gouttes d’eau chargées en carbonate de calcium continuent de tomber sur les stalagmites qui grandissent ainsi de quelques millimètres par an.

Contre-jour devant l’entrée principale. Un énorme stalagmite semble monter la garde au milieu du passage.
Contre-jour devant l’entrée principale. Un énorme stalagmite semble monter la garde au milieu du passage.

Rédigé par Daniel PARDON le Jeudi 17 Mai 2018 à 10:25 | Lu 1311 fois




Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies