Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Carnet de voyage - Hiva Oa : les trois tiki cachés de Puamau



Le premier tiki découvert sur le site de Te Fiifii ; la tête est bien conservée, mais le corps est endommagé.
Le premier tiki découvert sur le site de Te Fiifii ; la tête est bien conservée, mais le corps est endommagé.
HIVA OA, le 21 décembre 2017. Les tiki de Puamau, à Hiva Oa, sont célèbres bien au-delà de la Polynésie française. Le plus grand d’entre eux, Takaii, mesure plus de 2,50 mètres, mais depuis quelques mois, la rumeur d’un tiki encore plus grand caché dans la forêt bruissait de vallée en vallée. Pour Tahiti Infos, un impératif s’imposait, aller vérifier la véracité des propos avancés ici et là. Récit d’une escapade en forêt…

Ce matin là, nous avons quitté de bonne heure l’hôtel Hanakee Pearl Lodge, dominant la baie des Traîtres, à Atuona. Pas question de perdre du temps, il nous fallait rallier la vallée de Puamau, distante de près de deux heures de route, ou plutôt de chemin défoncé. Allez donc savoir pourquoi, la piste est en cours de bétonnage, non pas dans les portions difficiles, où cela s’imposerait, mais dans les parties plates et très roulantes situées après l’aéroport…

Puamau : au-delà des tiki de Iipona

L’arrivée à Puamau se fait donc à vitesse très réduite, mais le principal est bien de garer notre véhicule dans le chemin qui se prolonge, derrière les grands tiki du site de Iipona. Eux aussi sont matinaux et sont déjà au garde à vous quand nous arrivons à leur hauteur, aujourd’hui bien protégés par des toitures en niau, enfin à l’abri de la pluie après tant d’années exposés aux caprices de la météo.

Si aucun document écrit ne mentionne une quelconque date, la tradition locale raconte que c’est pour célébrer une victoire sur un roitelet qu’ils furent édifiés, sans doute au XVIe ou au XVIIe siècle. Mais ce qui a été dégagé de la forêt, après que le site eut servi de plantation de café à un pasteur hawaiien que l’archéologie ne passionnait pas, n’est que la partie visible de l’iceberg. Puamau était une vaste vallée peuplée de redoutables guerriers. A l’époque, les Marquisiens ne vivaient guère en bord de mer, craignant les tsunamis autant que les attaques surprises de leurs ennemis. C’est pourquoi les vestiges se trouvent surtout loin de la plage et c’est en remontant la forêt que nous espérons trouver notre graal, le fameux « tiki géant » dont la rumeur nous rebat les oreilles depuis plusieurs mois.

Le petit tiki de Te Fiifii mesure exactement 73 cm.
Le petit tiki de Te Fiifii mesure exactement 73 cm.

Deux tiki en un quart d’heure

Notre guide sait qu’à moins de cent mètres de Iipona, se trouvent deux tiki de taille moyenne sur le site de Te Fiifii, que nous ne tardons pas à trouver. Le premier est debout et mesure 73 centimètres. Sa tête est à peu près épargnée mais la base de la petite statue est assez endommagée. A deux pas gît sur le sol, allongé sur un côté, un autre personnage bien plus spectaculaire, un tiki mesurant 122 centimètres, dont l’une des oreilles est percée, preuve qu’il devait porter un ornement au temps de sa splendeur.

Particularité de ce bloc de basalte sculpté, il porte une main à son menton ou à sa bouche, attitude caractéristique de certains tiki marquisiens.
Cette double trouvaille, en moins d’un quart d’heure, nous met le moral au beau fixe. Pas de doute, à ce rythme, il sera facile de trouver la grosse statue pour laquelle nous avons monté notre petite expédition.

Sur le site de Te Fiifii, le deuxième tiki avec sa main touchant son menton. Offrande portée à la bouche ou humiliation d’un rival qui aurait été mangé (interrogation de l’archéologue Pierre Ottino-Garanger) ?
Sur le site de Te Fiifii, le deuxième tiki avec sa main touchant son menton. Offrande portée à la bouche ou humiliation d’un rival qui aurait été mangé (interrogation de l’archéologue Pierre Ottino-Garanger) ?

Un tamanu sacré dans la mire

Mais c’est là que les choses se compliquent. Une première indication nous conduit sur des pentes raides, à la recherche d’un tamanu (Calophyllum inophyllum), arbre sacré par excellence, seule précision dont nous disposons pour dénicher notre tiki.

La quête est longue, les nonos gourmands, la suée intense, mais il faut bien l’avouer, nous faisons chou blanc. Un retour stratégique à Puamau s’impose pour tenter de trouver une personne qui saurait où se niche le tiki en question.

Un homme se propose de nous guider. Bien plus à l’ouest que nous le pensions, au-dessus de la cocoteraie et d’un bosquet dense et touffu de manguiers. Là encore, il faut grimper « sec », mais au terme de la percée dans la forêt, dominée par un très vieux tamanu, la statue apparaît dans toute sa splendeur sur le me’ae Haapaetai.

Clairement, elle est loin d’atteindre les trois mètres annoncés par la rumeur. Nous la mesurons : elle accuse 1m 55. Elle est taillée dans un tuff rouge, le fameux ke’etu dont se servaient abondamment les Marquisiens sur leurs tohua (espaces de rassemblement). Elle n’est pas inconnue des connaisseurs, mais complètement « oubliée », hors des circuits touristiques. Elle met fin, en tous les cas, à cette rumeur de tiki de trois mètres de hauteur…

Sous la toise, ce singulier  tiki mesure 122 cm. Les tiki de pierre portant leur main à la bouche sont très rares.
Sous la toise, ce singulier tiki mesure 122 cm. Les tiki de pierre portant leur main à la bouche sont très rares.

Un deuxième tiki détruit

Curieusement, ce tiki n’est ni debout, ni couché, juste adossé à des dalles. Notre guide nous explique que la statue avait un double, un « jumeau » en quelque sorte, mais qu’il y a quelques décennies, un homme décida de le faire descendre de la montagne pour le planter dans son jardin. Le déplacement de la lourde pierre nécessitait des moyens dont on ne disposait pas à l’époque (et de toute façon impossibles aujourd’hui à installer sur place, compte tenu de la pente) et ce qui devait arriver arriva : le tiki bascula et se brisa en de multiples morceaux.

Du coup, effrayés par le sacrilège et conscients de l’impossibilité qu’il y aurait à transporter avec succès la deuxième statue, celle-ci fut abandonnée sur place, probablement après avoir été descendue de sa plate-forme originelle pour être calée sur celle où elle se trouve aujourd’hui.

Dans la cocoteraie au-dessus de Iipona, les vestiges anciens sont très nombreux ; ici une pierre à aiguiser les herminettes.
Dans la cocoteraie au-dessus de Iipona, les vestiges anciens sont très nombreux ; ici une pierre à aiguiser les herminettes.

Un tiki en parfait état

Le tiki est admirablement conservé, n’ayant pas subi de dommages. Il trône en majesté, malgré sa position, au centre d’un ensemble de trois plates formes structurées sur deux niveaux.

Jusqu’en 2001, le tiki était positionné sur la plate-forme supérieure ; il en aurait été descendu à cette date, selon Catherine Chavaillon et Eric Olivier, qui ont effectué un formidable travail de recensement du patrimoine archéologique de Hiva Oa (lire : Le patrimoine archéologique de l’île de Nuku Hiva. Dossier d’Archéologie Polynésienne N° 5, téléchargeable sur le site du ministère de la Culture et du Patrimoine).

Si le tiki, en l’état actuel, est inaccessible aux touristes visitant Puamau, il suffit toutefois de demander aux deux guides de l’hôtel Hanakee Pearl Lodge de vous y conduire puisque, depuis cette mémorable matinée passée en compagnie de Jean-Jacques Boillet, propriétaire et directeur de l’hôtel, ils savent désormais où se cache cette petite merveille des hauteurs de Puamau.

Textes et photos : Daniel Pardon

La tiki tant cherché apparaît dans toute sa splendeur sur le me’ae Haapaetai. Il est de sexe masculin et le sexe en question n’a pas été cassé par un missionnaire « bien intentionné », preuve que la statue est resté cachée.
La tiki tant cherché apparaît dans toute sa splendeur sur le me’ae Haapaetai. Il est de sexe masculin et le sexe en question n’a pas été cassé par un missionnaire « bien intentionné », preuve que la statue est resté cachée.

Ce tiki parfaitement bien conservé mesure 155 cm. Il ne s’agit, bien entendu, pas d’une découverte (ce tiki a déjà été recensé), mais d’une redécouverte qui pourrait intéresser de nombreux visiteurs se rendant à Puamau.
Ce tiki parfaitement bien conservé mesure 155 cm. Il ne s’agit, bien entendu, pas d’une découverte (ce tiki a déjà été recensé), mais d’une redécouverte qui pourrait intéresser de nombreux visiteurs se rendant à Puamau.

Les bonnes affaires « Séjours dans les îles »

C’est à partir de l’hôtel Hiva Oa Hanakee Pearl lodge, avec la complicité de son propriétaire, que nous avons pu mener à bien cette petite exploration des hauteurs de la vallée de Puamau et ce sont donc ses guides qui seront les mieux placés pour vous faire découvrir ces sites.
Voici, en attendant, les formules d’hébergement que propose notre partenaire, Séjours dans les îles.

Hôtel Hiva Oa Hanakee Pearl Lodge

Séjour 2 nuits à partir de 73 052 Fcfp/personne : vol + transferts aéroport + hébergement en bungalow + petit déjeuner américain + taxes. Nuit supplémentaire à partir de : 13 900 Fcfp/pers en demi-pension.
Incontestablement le meilleur hébergement sur Hiva Oa

Au prix de 13 900 Fcfp/ pers. la nuit supplémentaire, offrez-vous trois ou quatre nuits sur place, on ne va pas aux Marquises tous les jours.
Autres hébergements : pension Temetiu Village, pension Kanahau, relais Moehau (de 56 000 à 61 000 Fcfp pour 2 nuits).

Gros plan sur la vedette du jour ; les doigts comme les traits du visage sont en excellent état de conservation.
Gros plan sur la vedette du jour ; les doigts comme les traits du visage sont en excellent état de conservation.

A cheval sur deux esplanades, le tiki masculin du me’ae Haapaetai avait un jumeau, homme ou femme, personne ne le sait. Il a été détruit lors d’une tentative d’enlèvement de la statue.
A cheval sur deux esplanades, le tiki masculin du me’ae Haapaetai avait un jumeau, homme ou femme, personne ne le sait. Il a été détruit lors d’une tentative d’enlèvement de la statue.

Au retour, nous avons mesuré Takaii, le géant de Iipona : 255 cm, mais une partie de sa base serait enterrée.
Au retour, nous avons mesuré Takaii, le géant de Iipona : 255 cm, mais une partie de sa base serait enterrée.


Rédigé par Daniel PARDON le Jeudi 21 Décembre 2017 à 16:16 | Lu 2893 fois




Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies