Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Carnet de voyage - Hiva Oa : Teueto, la vallée endormie…



L'énorme rocher sculpté, en partie couvert de pétroglyphes. Ses 250 tonnes ont glissé sur 200 m dans la vallée en 1983 à cause d'une coulée de boue due à de très fortes pluies.
L'énorme rocher sculpté, en partie couvert de pétroglyphes. Ses 250 tonnes ont glissé sur 200 m dans la vallée en 1983 à cause d'une coulée de boue due à de très fortes pluies.
HIVA OA, le 23 mars 2017. Pour y aller, il faut un peu “ramer” reconnaissons-le : Teueto pourrait être le site archéologique le plus accessible de Hiva Oa (il est très proche du village de Atuona), mais, malheureusement, rien n'a encore été vraiment fait pour le mettre en valeur. Tahiti Infos, machette à la main, s'est donc enfoncé dans une brousse épaisse. Et nos efforts ont été récompensés…

Qui n'a pas rêvé, un jour, de jouer à Indiana Jones ? Pas de belles filles, pas de trésors et pas d'ennemis dans cette balade hors des senties battus, mais un très vif plaisir, celui d'être un peu un découvreur, façon Hiram Bingham parvenant aux ruines du Machu Picchu...

Un énorme rocher gravé

Après s'être enfoncé à pied dans la vallée de Tahauku (dans le prolongement du petit port de Atuona) sur environ deux kilomètres, on parvient, près de la rivière, au site de Teueto, parfois aussi orthographié Tehueto (sans doute à tort).

La première chose qui se dégage de l'omniprésente verdure est sans conteste un énorme rocher gravé ; longueur : 9,60 m, largeur : 3,40m pour une hauteur comprise entre 2,80m et 3,15 m.

Cet énorme bloc de pierre est un nouveau venu dans le paysage, à l'échelle de l'histoire, puisque ce sont des pluies diluviennes, remontant à 1983 seulement, qui l'ont fait glisser sur environ deux cent mètres, en le faisant pivoter. Heureusement, les pétroglyphes qui l'ornent sont toujours visibles, une douzaine de motifs bien apparents, dont des silhouettes anthropomorphes.

Des blocs de 2 à 3 tonnes

Un peu plus haut (merci au tranchant de la machette), se trouve un vaste complexe de ruines, même si la forêt le recouvre très largement. Le me'ae a été jugé spectaculaire par Catherine Chavaillon et Eric Olivier lorsqu'ils ont dressé l'inventaire des sites archéologiques de Hiva Oa et nous partageons leur point de vue. Malheureusement, des arbres massifs (Pisonia grandis notamment) encombrent l'espace et rendent l'observation de ces ruines difficiles. Le tohua est long de 55m, dominé par un formidable banian. Les blocs de pierres le composant pèsent facilement deux à trois tonnes pour certains, l'ensemble étant construit sur trois niveaux.

Aiguisage et polissage

Sur le premier niveau, une large surface de pierres (aujourd'hui disjointes) pouvait permettre la tenue de fêtes avec chants et danses. La façade du deuxième niveau est faite de blocs de 1,2m de hauteur ; on y distingue au moins deux têtes très endommagées de tiki, des pierres à aiguiser et une pierre comprenant des endroits précis pour aiguiser les herminettes, mais aussi un bassin plus large pour leur polissage minutieux.

Le troisième niveau est à peu près invisible ; au-dessus du banian, on distingue difficilement des murs bien construits délimitant une plate-forme de 13m par 6,50m, peut-être un espace sacré, peut-être un fort pour se protéger en cas d'attaque (l'arrière de la plate-forme étant isolé, donc protégé).

Une formidable excursion

D'autres structures de pierres existent encore tout autour du site qui devait, jadis, être très peuplé. Mais aucun travail de restauration n'a encore été mené sérieusement dans ce secteur. Au hasard de nos coups de machette, nous découvrirons même une pancarte explicative, que la végétation est malheureusement en train de dissoudre. Une preuve que les pouvoirs publics se sont intéressés, un jour, au potentiel du lieu, même s'il n'y a pas eu de suites.

Gageons que pour “booster” le tourisme à Hiva Oa, ceux qui le peuvent auront à cœur, un jour que l'on souhaite proche, de concourir à la mise en valeur de Teueto, qui serait une formidable excursion pour les touristes soucieux de découvrir le très riche passé de l'île…

Textes et photos : Daniel Pardon

Des petits bonhommes “dansent” sous la mousse du rocher sculpté de Teueto.
Des petits bonhommes “dansent” sous la mousse du rocher sculpté de Teueto.

Une pierre avec des emplacements pour aiguiser les herminettes et une marque plus large pour le polissage.
Une pierre avec des emplacements pour aiguiser les herminettes et une marque plus large pour le polissage.

Certains blocs parfaitement taillés pèsent facilement trois tonnes.
Certains blocs parfaitement taillés pèsent facilement trois tonnes.

Les tarifs Séjours dans les îles

Le point de départ idéal pour explorer la vallée, l’hôtel Hanakee. Et au retour, la piscine est parfaite pour se détendre…
Le point de départ idéal pour explorer la vallée, l’hôtel Hanakee. Et au retour, la piscine est parfaite pour se détendre…
Hôtel Hiva Oa Hanakee Pearl Lodge

Séjour 2 nuits à partir de 73 052 Fcfp/personne : vol + transferts aéroport + hébergement en bungalow + petit déjeuner américain + taxes. Nuit supplémentaire à partir de : 13 900 Fcfp/pers en demi-pension.
Jean-Jacques Boillet, directeur général et propriétaire (tel : 40 92 75 87. E-mail : hiva.oa.pearl@mail.pf)

Autres hébergements

Pension Temetiu Village, pension Kanahau, relais Moehau (de 56 000 à 61 000 Fcfp pour 2 nuits)

Les conseils Tahiti Infos

- Au prix de 13 900 Fcfp/ pers. la nuit supplémentaire, offrez-vous quatre ou cinq nuits sur place, on ne va pas aux Marquises tous les jours.
- Un peu de “Off” au bon moment, un peu de monoï aussi (pour les nonos) et vous passerez un séjour à Hiva Oa sans une seule piqûre.
-Le centre artisanal de Atuona est ouvert tous les jours du lundi au vendredi, de 8h30 à 17h et le samedi, de 8h30 à 12 h (faites-y au moins le plein de miel, il est délicieux).
-L'hôtel Hanakee Pearl Lodge s’est étoffé d'une pension le jouxtant, composée de trois bungalows aptes à recevoir 4 à 6 personnes chacun (la pension Joséphine). Une initiative à saluer, car petits groupes ou familles pourront s'offrir des séjours à prix réduits.

Une idée de programme

Premier jour : Visite de Atuona, avec son centre artisanal, le centre Paul Gauguin (peintures -des copies- récemment restaurées), les tombes de Gauguin et de Brel, et le site archéologique spectaculaire de Taaoa, à l'extrémité de la baie des Traîtres

Deuxième jour : Départ pour Puamau et ses tiki. La balade vous donnera l'opportunité de marquer des arrêts sur des points de vue magnifiques.

Troisième jour : Balade en bateau jusqu'à l'île voisine de Tahuata, distante de quelques milles marins (Vaitahu, Apatoni). L'île aux artisans !

Quatrième jour : retour sur la côte nord de Hiva Oa, vers les plages et villages de Hanaiapa et de Hanapaaoa (vous y verrez le tiki Moeore, le plus beau de l'île).

Cinquième jour : coup d'œil aux pétroglyphes et ruines de la vallée de Teueto, puis au “tiki souriant” (près de l'aéroport) avant votre décollage.

Dégagé de la brousse, un panneau indicateur qui dut être fort bien fait, achève de se décomposer. Dommage que de tels sites ne soient pas mieux valorisés…
Dégagé de la brousse, un panneau indicateur qui dut être fort bien fait, achève de se décomposer. Dommage que de tels sites ne soient pas mieux valorisés…

La première plate-forme aurait servi pour les danses, mais avec ses pierres disjointes, elle paraît peu confortable…
La première plate-forme aurait servi pour les danses, mais avec ses pierres disjointes, elle paraît peu confortable…

Quelques (bons) contacts

Pour des pahu sur commande :
Etienne Huukena (tel : 87 75 43 97)
Tuarae Gilbert Peterano (tel : 40 92 70 64 ou 87 76 72 84)

Artisans divers (pierre, bois, os, graines, paréos…) :
Etienne Mendiola, nom d'artiste Pakee (tel : 87 24 67 06)
Juana Scallamera (tel : 87 75 09 14)
Thierry Frébault
Norbert Mahea Huhina (tel : 87 21 11 40)

Les pierres ayant constitué des murailles homogènes ont de plus en plus tendance à se disjoindre à cause des racines des arbres.
Les pierres ayant constitué des murailles homogènes ont de plus en plus tendance à se disjoindre à cause des racines des arbres.

Au centre de cette photo, une pierre ronde qui ne “parle” pas beaucoup au visiteur ; il s'agit d'une tête de tiki très érodée.
Au centre de cette photo, une pierre ronde qui ne “parle” pas beaucoup au visiteur ; il s'agit d'une tête de tiki très érodée.

Devant la bouche d'une fosse presque entièrement emplie de terre, un orifice peut-être destiné à la conservation des fruits de l'arbre à pain.
Devant la bouche d'une fosse presque entièrement emplie de terre, un orifice peut-être destiné à la conservation des fruits de l'arbre à pain.

Rédigé par Daniel PARDON le Jeudi 23 Mars 2017 à 11:27 | Lu 1974 fois






1.Posté par Diké le 23/03/2017 13:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

WAW! merci pour les souvenirs. J'ai fait cette ballade, seul, il y a plus de 20 ans, c'était facile d'accés. j'y avais emmené ensuite 2 couples Italiens et US. Je n'ai pas eu l'occasion d 'y retourner. Il y avait moins de mousses, j'avais posé mon appareil sur le rocher bien en face, pour l'autoportrait,(selfie pour les globos) et on voyait bien des personnages et des tortues, etc. Je ne savais pas qu'elle avait glissé. Et au dessus, comme bien dit dans l'article, des Mégalithes comme on entrouve des centaines au Marquises. Et bien cette impression de fortin pour se défendre des incursions d'autres tribus venant par la mer...Indiana Jones c'est tous les jours possible en Polynésie! J'en profite pour saluer Pierre et Marie-Noelle OTTINO GARANGER de vrais Indiana Jones.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies