Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Canada: le gouvernement pour une ratification rapide du partenariat trans-pacifique



Ottawa, Canada | AFP | lundi 17/09/2018 - Le gouvernement de Justin Trudeau a appelé lundi le Parlement à ratifier rapidement un accord de libre-échange avec 10 pays de l'Asie-Pacifique, afin de diversifier l'économie canadienne à un moment de tensions commerciales aiguës entre Ottawa et Washington.

"Une ratification rapide du nouveau PTPGP (Partenariat trans-pacifique global et progressiste)" doit permettre aux agriculteurs, éleveurs, entrepreneurs et travailleurs de l'ensemble du Canada d'exploiter de nouveaux marchés, a fait valoir devant la Chambre des Communes le ministre de la Diversification du commerce international, Jim Carr.
Signé en mars sans les Etats-Unis, le partenariat trans-pacifique doit entrer en vigueur 60 jours après sa ratification par au moins six des 11 pays signataires (l'Australie, Brunei, le Canada, le Chili, le Japon, la Malaisie, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, le Pérou, Singapour et le Vietnam). Ottawa veut faire partie des six premiers signataires.
Pour le Canada, sa mise en oeuvre est "d'une importance capitale", a expliqué le ministre libéral. Ceci contribuerait à contre-balancer les mesures protectionnistes imposées récemment par Washington, premier partenaire commercial du Canada avec qui Ottawa peine à s'entendre sur une nouvelle version de l'Accord de libre-échange nord-américain (Aléna).
"C'est maintenant plus que jamais le temps pour les Canadiens de miser sur la diversification", a insisté le ministre, notant que le PTPGP permettait aux entreprises canadiennes "l'accès à un marché comptant 500 millions de consommateurs et représentant 13% du PIB mondial".
Le premier syndicat canadien, Unifor, a de son côté exhorté le gouvernement à attendre "le résultat des négociations de l'Aléna" pour "renégocier" le partenariat trans-pacifique.
"Une fois que nous aurons clarifié les règles" avec le Mexique et les Etats-Unis, "alors le PTPGP pourra être réévalué", a plaidé Jerry Dias, président d'Unifor, dans un communiqué. 
Selon ce syndicaliste, cet accord trans-pacifique doit être "renégocié" car il "comprend de faibles dispositions pour protéger la culture, cherche à augmenter les importations dans les secteurs soumis à la gestion de l'offre (agricole, NDLR)" et ne protège pas assez les travailleurs. 
De plus, Unifor estime que le PTPGP affaiblit le secteur canadien de l'automobile "sans instaurer un accès réciproque au marché japonais de l'automobile".

le Mardi 18 Septembre 2018 à 03:02 | Lu 601 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus