Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Brésil : lien "probable" entre le zika et les cas de microcéphalie



La présence du virus zika a été identifiée dans des fœtus microcéphales, un fait inédit dans la littérature scientifique qui, si confirmé, expliquerait les 399 cas de microcéphalie enregistrés dans le nord-est du Brésil cette année, a indiqué le ministère de la Santé.

"La corrélation entre les deux choses est hautement probable, que ce ne soit pas seulement une coïncidence - la présence du zika virus et la microcéphalie", a déclaré mardi le directeur du département de surveillance épidémiologique du ministère de la Santé, Claudio Maierovitch, lors d'une conférence de presse à Brasilia.

Une équipe du ministère enquête depuis le 22 octobre sur une explosion de naissances de bébés microcéphales dans l'Etat de Pernambouc où 141 cas ont été enregistrés contre 10 par an lors des années précédentes.

D'autres Etats du nord-est sont touchés et 399 cas ont été enregistrés dans cette région depuis le début de l'année.

Cette anomalie congénitale se manifeste pendant la grossesse, le bébé naissant ensuite avec une boîte crânienne inférieure à la normale (habituellement supérieure à 33 cm), ce qui porte préjudice à son développement intellectuel.

Elle peut être la conséquence d'une série de facteurs : substances chimiques, agents biologiques infectieux (bactéries, virus) et des radiations.

"La préoccupation est énorme, parce que c'est une situation nouvelle, une situation grave, dont on ne comprend pas encore complètement la dynamique, a ajouté M. Maierovitch.

"Nous sommes extrêmement prudents avec cette corrélation, parce que la situation est totalement nouvelle. Nous n'avions pas de récits antérieurs dans le monde ou dans la littérature scientifique de cette relation entre le zika virus et un quelconque type de malformation congénitale", a-t-il expliqué.

Parmi les femmes qui ont été soumises à des examens cliniques, le zika virus a été détecté dans le liquide amniotique de deux femmes enceintes qui avaient été malades et dont le bébé est né microcéphale.

Le zika, transmis par le moustique Aedes aegypti, a été détecté au Brésil au cours du premier semestre 2015, selon les autorités brésiliennes. 

L'explosion des cas coïncide en effet avec la période de gestation des bébés nés récemment avec une microcéphalie.

Le virus zika se manifeste par des symptômes similaires à ceux de la dengue : fièvre, maux de tête, douleurs articulaires, nausée et diarrhée. 


le Mardi 17 Novembre 2015 à 10:40 | Lu 1370 fois




Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies


















ranktrackr.net