Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Braquage de la station Mobil : l'auteur des faits placé en détention provisoire



PAPEETE, le 18 février 2019 - L'auteur du braquage qui a eu lieu le 16 février dernier dans une station Mobil de Punaauia a été présenté en comparution immédiate ce lundi. Le jeune homme, identifié grâce à un témoin et à la vidéosurveillance, a demandé un délai pour préparer sa défense. L'affaire a donc été renvoyée au 21 mars prochain. Dans l'attente de cette nouvelle comparution, il a été placé en détention provisoire.

Le 16 février dernier peu après minuit, un individu portant une capuche et des vêtements de couleur sombre pénètre dans la station-service Mobil située à Punaauia. Armé d'une carabine à plomb, l'individu menace le caissier et se fait remettre l'argent qui se trouve dans la caisse. Le déclenchement de l'alarme met le braqueur en fuite. Suite au témoignage d'un homme, l'auteur des faits est rapidement interpellé puis placé en garde à vue. Il reconnaît les faits et indique qu'il a agi seul. Ivre, il souhaitait se procurer de l'argent afin de racheter de l'alcool.



« Point de rupture »

Le prévenu, âgé de 19 ans, a été présenté en audience de comparution immédiate ce lundi. En préambule, le président du tribunal a tenu à évoquer le passif du mis en cause, dont le père est décédé le 27 avril 2017 après qu'un gendarme qui tentait de le maîtriser a confondu son Taser avec son arme : « nous n'ignorons pas que dans votre parcours, il y a un événement marquant qui représente un point de rupture ».

Le magistrat en ensuite lu les différents rapports et expertises concernant le prévenu, qui a notamment été suivi par le juge des enfants lorsqu'il était encore mineur. Enfant unique, choyé par sa famille, le jeune homme a déjà été condamné pour des menaces de mort sur personne dépositaire de l'autorité publique.

« Venger votre père »

Face au tribunal, le prévenu explique que le soir du braquage, il était « bourré ». « Ce n'est pas en commettant des actes de délinquance que vous allez venger votre père. Vous trouvez cela anormal d'aller en prison pour avoir braqué une station-service ? » l'interroge le président du tribunal. « Je n'ai pas tué quelqu'un », répond le jeune homme.

Dans la mesure où le prévenu a demandé un délai pour préparer sa défense, le tribunal doit statuer sur son placement en détention provisoire. Mesure qui est requise par le procureur de la République : « certes, ce jeune homme est dans la révolte, dans la souffrance pour des raisons acceptables mais il est en train de briser le cœur de sa mère et de tous les gens qui sont autour de lui. C'est un suicide judiciaire ».

Pour l'avocate du prévenu, qui demande que son client soit placé sous contrôle judiciaire, « la marche de rédemption, de guérison, n'a pas encore été entamée » : « aujourd'hui, il a atteint le fond mais cela peut changer » si l'on saisit cette occasion pour mettre en place des soins.

Après en avoir délibéré, le tribunal ordonne le placement en détention provisoire du prévenu. Le jeune homme comparaîtra de nouveau de 21 mars prochain.


Rédigé par Garance Colbert le Lundi 18 Février 2019 à 16:14 | Lu 3705 fois





Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 20 Octobre 2019 - 16:35 Pacif’Ink, la prime aux imprimantes durables

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués