Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Boissons énergisantes : 2 nouvelles crises cardiaques mortelles



Boissons énergisantes : 2 nouvelles crises cardiaques mortelles
PARIS, 6 juin 2012 (AFP) - Deux nouveaux décès par crises cardiaques en lien avec la consommation de boissons énergisantes ont été signalés aux autorités sanitaires, a indiqué mercredi soir l'agence de sécurité sanitaire pour l'alimentation (Anses).

"Des investigations sont en cours" pour affiner l'analyse de ces cas, note l'agence sanitaire

"Un décès avait déjà été auparavant signalé", précise l'Anses à l'AFP.

L'agence nationale de Sécurité sanitaire, alimentation, environnement, travail (Anses) fait état mercredi soir de "plusieurs cas" d'effets indésirables rapportés "notamment lors de la consommation de ces boissons en association avec de l'alcool".

Le terme de "boisson énergisante" n'est pas encadré réglementairement, rappelle-t-elle. Il recouvre des boissons supposées "mobiliser l'énergie" en stimulant le système nerveux et contenant généralement des ingrédients supposés "stimulants" tels que taurine, caféine, guarana, ginseng ou vitamines...".

La surveillance de ces boissons instituée en 2008 avait permis de recenser parmi 24 cas rapportés, treize pour lesquels "un lien de causalité possible ou probable a pu être établi".

Les effets rapportés sont d'ordre cardiaque (trouble du rythme : tachycardie), neurologique (crises d'épilepsie,tremblements, vertiges...), psychiatrique (angoisses, agitation, confusion).

Par ailleurs, "trois cas d'accidents vasculaires cérébraux et deux cas d'arrêt cardiaque - dont un mortel - ont été signalés pour lesquels le lien avec la consommation de boisson énergisante n'a pu être clairement établi", indique l'Anses dans un communiqué.

Le relais de cette surveillance, assurée auparavant par l'InVS (institut de veille sanitaire) a été pris en 2009 par l'Anses, chargée de la "nutrivigilance".

Six nouveaux cas ont été signalés dans ce cadre. "Tous concernent des personnes de moins de 50 ans (quatre d'entre eux ont moins de 30 ans). Cinq d'entre eux ont consommé des boissons énergisantes en association avec de l'alcool dans un contexte festif".

"Les effets indésirables déclarés sont également d'ordre cardiologique (crises cardiaques mortelles), neurologique (crise d'épilepsie, coma, désorientation temporo-spatiale) et psychiatrique (troubles du comportement)". Une atteinte rénale a également été constatée (insuffisance rénale aiguë).

"Des investigations sont en cours pour permettre d'affiner l'analyse de ces cas", précise l'agence sanitaire qui demande aux professionnels de santé de signaler tous les cas d'effets indésirables qui viendraient à leur connaissance.

BC/bw

Rédigé par AFP le Mercredi 6 Juin 2012 à 09:38 | Lu 985 fois







1.Posté par Hartmut Schreyer le 08/06/2012 04:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler



Il serai intéressante de confirmé également les statistique des problèmes de la sante pour des Personnes qui ont consomme excessivement de l'acool, le café, les cigarettes ou d'autre excitant a court et moyenne terme. Sur tout les emballage des Boisons énergisante, il le indique " de ne pas les consomme mélangé de l'alcool".

Les Consommateur sont avertir de ne pas mélangé les deux et suivisament adulte pour prendre une decision concernant la consommation de ces Produits. Ce la deuxième fois, la France reviens a la charge, contre les Boisons énergisante.








2.Posté par Diamond le 14/06/2012 22:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Effectivement, dès que tu t'attaques au gros lobby de la santé et du bien etre, tu te fais tirer dans les pattes parce que cette poignée de pharmaciens et médecins veulent controler le marché de la santé ! Un marché tres lucratif cela dit ! Et si le Red Bull etait vendu en pharmacie, que diraient les gros monsieur de l'industrie pharmaceutique ? ...; Rien !

Signaler un abus

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies