Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Billabong pro 4ème round: Michel Bourez éliminé, Flores marque en vedette!



Flores Tahiti11BBSR8_0311 crédit ASP/Robertson
Flores Tahiti11BBSR8_0311 crédit ASP/Robertson
A l’heure ou ces lignes ont été écrites, c’est la troisième série du Round 4 qui retenait l’attention de l’intégralité de la planète surf, locale et internationale grâce au livecast mis en place par les organisateurs. Petit retour sur les séries achevées, le round 3 fut la scène de prestations superbes exécutées par les riders du World Tour ! A retenir la prestation de Jérémy FLORES qui score la meilleure combinaison de vagues de ce round avec un total de 18,63 Pts vs Cory LOPEZ qui affiche un 8,96Pts.

Du Round 3, on soulignera aussi la série 7 qui fut à l’origine de polémiques plus ou moins aigues à la suite d’une chute de Jordy SMITH, actuellement numéro 2 au classement mondial. Jordy fait une très mauvaise chute et passe à « la machine à laver ». La séquence est si rude pour le Sud Africain qu’une fois sorti de l’eau par les water patrol, il se plaint d’une terrible douleur aux côtes. Il est alors amené au poste de secouristes et le verdict est sans appel, il faut faire venir l’ambulance à la passe afin de le transférer au poste médical de la pointe Mahora. Les organisateurs stoppent donc le déroulement de la série, le temps d’immobilisation de l’ambulance !

Durant la mise en place pour son transfert, certains affichent leur mécontentement. Jordy, qui a décidé d’honorer sa série décline l’assistance médicale et retourne à l’eau. Au final, des suites d’une rapide réunion interne des organisateurs, il est décidé que la série 7 sera reprise depuis le début à la fin du Round 3.
Les mécontentements ne se font pas attendre du côté de quelques riders du WCT.
En effet, c’est la première fois depuis de nombreuses années que la compétition est suspendue pour cause de blessure. Alors qu’il est offert à Jordy SMITH de reprendre la compétition dans une série intégrale, la plupart d’entre eux avaient tout simplement du quitter la compétition, ou se faisaient soigner pendant que leur adversaire enchaînait les barrels.

LogieTahiti11BBSR8_0070 crédit ASP/Robertson
LogieTahiti11BBSR8_0070 crédit ASP/Robertson
Quoi qu’il en soit, cette confrontation a bien eu lieu à la fin du round 3 et c’est Travis Logie qui remporte la série face à un Jordy SMITH qui aura su exécuter de jolies manœuvres malgré sa blessure. Concernant son état physique, il semblerait que ses côtes ne soient pas cassées, mais que la chute les ait écartées au point de déchirer le muscle intermédiaire.

Du côté du compétiteur tahitien, c’est avec seulement deux vagues de comptabilisées que Michel BOUREZ fini troisième de sa série avec un score total de 2,90 Pts. Cette série tant attendue a fait du plan d’eau une zone particulièrement difficile à pratiquer de par le nombre de spectateurs ! L’ambiance électrique de la journée a rendu le travail des water patrol encore plus délicat.

Cependant, la compétition ne s’arrête pas pour notre local, puisqu’il passe en repêchages (round 5) et sera opposé à Jérémy Flores ! Celui la même qui avait éliminé Heiarii Williams il y a deux jours, dans la première série du round 2.

Le Round 4 s’est ensuite poursuit sans encombres, avec un pic d’intérêt pour la 4 série ! On y retrouve un Owen Wright déchaîné, et qui a enchaîné des take off a pic et des tubes profonds tout le long de sa série, pour terminer premier avec un très joli score de 19,77, on frôle ici la perfection.
Puis l’incompréhension totale… Le round 4 est bouclé, et c’est au tour de Jérémy FLORES et Michel BOUREZ d’ouvrir le round 5. Alors que la sonnerie de démarrage retenti, Michel BOUREZ n’a pas rejoint son adversaire, et reste tout bonnement introuvable. Il regagnera sa place avec 5 minutes de retard, durant lesquelles Flores scorera une belle vague à 8,33Pts, et une seconde à 4,83 Pts. A cet instant, Michel BOUREZ a besoin d’un combo à plus de 13 Pts s’il veut s’assurer sa place dans les quarts. La malchance continue, et les vagues s’absentent ainsi pendant presque toute la demi heure. Les 7 dernières minutes sont alors décisives : le swell s’active et des bombes se profilent à l’horizon. Jérémy a la priorité et s’engouffre dans un monstre d’au moins 3 mètres, disparaissant l’espace de deux/trois secondes qui paraissent interminables. Il sort finalement à la vitesse d’un boulet de canon, et tend les bras en l’air, assuré de son perfect 10 ! Celui – ci sera validé quelques secondes plus tard par les juges ASP, et annoncé dans les speakers du scaffolding.

Michel BOUREZ n’a pas dit son dernier mot, il contre attaque immédiatement sur la vague qui suit, et l’on entend alors des cris fuser de tous les côtés pour l’encourager. En effet, il ne lui reste plus beaucoup de temps pour passer en tête, et la tension est à son paroxysme, aussi bien sur le plan d’eau qu’à la marina, ou le live cast est diffusé sur grand écran par vidéo-projection. Michel BOUREZ s’empare du « tail » de sa planche et passe avec aisance son take off pourtant bien raide, et se place en un dixième de secondes sous la lèvre de la vague. Malheureusement, le tube exécuté n’est pas aussi profond que celui de FLORES, et la vague n’est pas aussi grosse. L’ensemble des juges lui attribue un 8,70 Pts et il ne lui reste plus que 5 minutes avant que le heat s’achève. Jérémy FLORES est alors remonté au bol, et possède la priorité. Michel BOUREZ assiste alors au take off abrupte de Jérémy FLORES qui « grab », puis tube tout le long ! Pas besoin d’être juge officiel pour deviner que cette dernière vague sera au moins notée 9. Il ne reste plus que quelques secondes à Michel pour changer la situation, et c’est ce qu’il tente de faire en ramant sur une dernière bombe alors que la sonnerie de fin retenti. Cette vague lui sera comptabilisée.

Michel BOUREZ réitère son coup de maître et se plonge sous une lèvre épaisse et puissante, mais pas suffisamment longtemps pour passer premier. La série terminée, les scores de ces deux vagues tombent. Michel BOUREZ cumulera un 9,43pts et un 8,70pts, lui ramenant le score total à 18,13 Pts.

Pour Jérémy FLORES, sans véritable surprise, c’est un deuxième 10, ce qui lui vaut la rarissime note parfaite de 20 Pts sur 20. Bien que nous puissions être attristé par la défaite de notre seul enfant du fenua, avec pourtant un si joli score, nous ne pouvons que féliciter Jérémy FLORES, qui n’aura pas volé sa place pour les quarts.

Résumé fin de la 3e journée de compétition !

Le Round 5 s’est poursuivi pour se terminer aux environs de 17h10 heures. Matt WILKINSON, Brett SIMPSON et Raoni MONTEIRO rejoignent Jérémy FLORES dans les quarts de finale, avec des scores totaux s’élevant respectivement à 12,50 Pts, 17,33 Pts et 15,50 Pts.

Les quarts de finale seront ainsi composés :
Série 1 : Josh KERR VS Jérémy FLORES
Série 2 : Kelly SLATER VS Matt WILKINSON
Série 3 : Travis LOGIE VS Brett SIMPSON
Série 4 : Owen WRIGHT VS Raoni MONTEIRO

L’ultime rendez vous vous est donc donné demain matin à 6h30 pour le très probable lancement des quarts de finale, et donc pour la dernière journée de compétition de cette très belle édition de 2011 !

Rédigé par Fédération Tahitienne de Surf & ASP le Dimanche 28 Août 2011 à 17:07 | Lu 1396 fois

Tags : SURF





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 29 Mai 2020 - 00:01 Et maintenant, le Méridien Bora

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus