Tahiti Infos

Beach Soccer : Espagne-Tahiti 4 à 2. Naea Bennett le capitaine : “Cette défaite est collective”


Beach Soccer : Espagne-Tahiti 4 à 2. Naea Bennett le capitaine : “Cette défaite est collective”
Lundi 23 septembre 2013. L’équipe des Tiki Toa s’est inclinée 4 à 2 contre l’Espagne dans ce troisième et dernier match de poule A. Après avoir remporté leur premier match 3 à 2 contre les Emirats Arabes Unis puis leur deuxième match 5 à 3 contre les Usa, cette fois-ci c’est la défaite, devant un public venu nombreux malgré la pluie. Ils devront donc affronter l’Argentine en quart de finale, une équipe qu’ils ont battu 6 à 4 le 6 septembre dernier lors d’un match amical.

Dès les premiers instant du match, sur un terrain humide qui favorise un peu plus le jeu à terre, on note la présence dans les buts tahitiens de Franck Revel le numéro 12, qui a la lourde tâche de succéder à Johnatan Torohia, impérial dans les deux premiers matchs de cette Coupe du Monde. Assurés de leur qualification en quart de finale, l’entraîneur fait logiquement tourner son effectif. Heimanu Taiarui reste également sur le banc.

Cela commence plutôt mal pour Franck, il fait un bel arrêt mais relâche la balle dans les pieds argentins : c’est le 1-0 à trois minutes du début. L’Espagne, une équipe expérimentée, joue bien et marque son deuxième but trois minutes plus tard. A quatre minutes de la fin du premier tiers temps, une frappe espagnole touche l’intérieur du poteau droit mais le but n’est pas accordé.

Les Tiki Toa se battent, ne se laissent pas faire, Raimana Lee Fung Kuee tente sa chance mais la balle passe au dessus. A trois minutes de la fin du tiers temps Franck Levert est sollicité et réalise un magnifique arrêt. Malheureusement, il rate sa relance qui atterrit directement dans les pieds de l’attaquant adverse qui frappe sans contrôle et assène le but du 3 à 0. Franck adresse un geste d’excuse vers son entraîneur. Tearii Labaste détourne de la poitrine une balle rapide qui touche le poteau espagnol, 40 secondes avant la fin de la première période.

Dans le second tiers temps, les espagnols frappent encore sur la barre transversale, puis finalement marquent leur 4ème but, quatre minutes après la reprise du jeu. A partir de ce moment ils ne marqueront plus. Les Tiki Toa enchaînent les occasions mais n’arrivent pas à concrétiser.

A cinq minutes de la fin de la période Patrick Tepa dévie judicieusement la balle vers son capitaine Naea Bennett qui tente sa chance mais la balle passe juste au dessus des buts espagnols. Heiarii Tavanae rate une reprise de volée à bout portant. Il faut attendre la toute fin du deuxième tiers temps pour que Patrick Tepa, allège la situation en revenant à 4 à 1.

Dans le troisième tiers temps les Tiki Toa poussent vaillamment, Naea Bennett, Teva Zaveroni, Patrick Tepa font de leur mieux, mais semblent impuissants face à une équipe espagnole bien en place. Les cartons jaunes sont distribués des deux côtés. A trois minutes de la fin, Franck Levert frôle le deuxième but offert à l’adversaire avec une mauvaise relance. Sur un coup de pied arrêté, Raimana Lee Fung Kuee envoie un boulet de canon dans les buts espagnols et réduit le score à 4 à 2, c’est l’explosion de joie pour le public de To’ata, malheureusement ce sera le score final.

Angelo Schirinzi serre la main du coach espagnol semblant reconnaître la bonne performance de l’Espagne qui rappelons-le est la grande nation de football qui a gagné la dernière Coupe du Monde en football ‘classique’.

Naea Bennett, en bon capitaine, analyse la situation sans dramatiser : “C’est une équipe d’expérience, on va essayer de tirer les leçons de ce match. On a quand même essayé de réagir mais cela n’a pas suffit. La défaite est collective, il faut rester solidaires.”

Il serait bien facile de mettre cette défaite sur le dos du gardien de but remplaçant qui, à part les quelques erreurs lourdes en conséquences, a fait de bons arrêts. Comme toujours, les commentaires sur les réseaux sociaux ne sont pas tendres mais d’autres préfèrent soutenir ‘plus que jamais’ nos Tiki Toa, pour le meilleur comme pour le pire.

Et puis quel était le réel enjeu de ce match ? Tenter d’éviter de tomber contre l’Argentine, une équipe battue 6 à 4 il y a moins de trois semaines ? Certes, les argentins venaient d’arriver et seront certainement plus affûtés en quart de finale mais les Tiki Toa ont déjà montré leur capacité à développer un bon jeu, dans différentes situations et devant différentes équipes de qualité, toutes aussi hargneuses les unes que les autres : les suisses, les hollandais, les français, les argentins ou encore les australiens.

On voit aussi tout l’intérêt de ce sport où les situations basculent sur pas grand chose, on remarque l’importance des entames de matchs, de la volonté, du physique qui permet de tenir le pressing qui empêche l’adversaire de développer le jeu. Les Tiki Toa auront montré de la force de caractère, car quand les choses tournent mal, il est parfois difficile d’inverser la tendance, or ils se sont accrochés pour revenir malgré tout à 4-2.

Le suspense reste entier et l’énergie du public aura toute son utilité dans le prochain match. Les argentins risquent fort de vouloir prendre leur revanche mercredi à 17H30 mais ne doutons pas des ressources de nos ‘aito’ qui ne manqueront pas de tout donner pour ce moment important dans l’histoire du sport tahitien. SB






Rédigé par () le Mardi 24 Septembre 2013 à 05:29 | Lu 3369 fois