Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Assemblée des représentants juniors : le cyber-harcèlement et le tri des déchets au centre des intérêts



Les 57 représentants juniors se retrouveront ce jeudi matin à partir de 9 heures au sein de l'hémicycle.
Les 57 représentants juniors se retrouveront ce jeudi matin à partir de 9 heures au sein de l'hémicycle.
PAPEETE, le 3 avril 2019 - Les 57 représentants juniors se sont retrouvés ce mercredi à Taraho'i. Dans la matinée, ils ont débattu en commission des deux textes qui seront étudiés en séance, ce jeudi matin. Le premier texte porte sur le cyberharcèlement et le second sur le tri des déchets dans les écoles. Nos citoyens de demain ont également découvert le métier de maître-chien avec l'intervention de deux gendarmes.

Après le Conseil économique et Social (CESC) et la Présidence, mardi, les 57 représentants juniors se sont retrouvés ce mercredi à Taraho'i pour découvrir le cheminement d'un texte législatif.

Issus des classes de CM1 et de CM2, ces enfants viennent de tous les archipels de la Polynésie française. L'objectif de cet événement est de leur apprendre la citoyenneté, la démocratie, le rôle des institutions, la fonction d'un législateur… C'est aussi l'occasion pour eux de vivre une leçon d'éducation civique grandeur nature.

Deux thèmes majeurs ont donc été choisis par les 57 classes volontaires. Le premier texte porte sur le cyberharcèlement et le second revient sur le tri des déchets dans les écoles. Des thèmes qui ont été discutés en classe durant deux mois. Les 57 représentants juniors sont à Tahiti pour porter la voix de leurs camarades.

Ce mercredi matin, nos 57 représentants en herbe ont été divisés en deux groupes avant de se retrouver en atelier. Dans le premier atelier, l'ambiance est détendue. Deux maîtres-chiens de la gendarmerie ont fait le déplacement pour parler de leur métier, mais aussi pour leur faire des démonstrations avec leur compagnon de route. Les enfants ont été émerveillés par l'agilité des chiens.

Dans le second atelier, l'ambiance est plutôt studieuse. Les représentants juniors étudient en commission une délibération portant sur l'adoption de nouvelles règles pour prévenir du cyberharcèlement. Ce texte a été proposé par les élèves de la classe CM2 de l'école de Nahoata. Les échanges et les remarques sont pertinents. "On voit qu'ils sont bien informés. Ils ont pleinement conscience du phénomène et ils ont compris la nécessité de prévoir un encadrement à l'utilisation d'internet, des réseaux sociaux et des smartphones pour éviter le cyber-harcèlement", déclare Moetai Brotherson, représentant du Tāvini Huiraatira. "On a tous autour de nous des enfants de moins de 14 ans - puisque c'est l'âge limite pour avoir un compte Facebook - qui ont un compte sur ce réseau social. C'est la raison pour laquelle, j'ai voulu faire un petit sondage. Ils ont répondu innocemment, sans penser à mal. Je pense qu'ils ont été surpris d'apprendre qu'ils n'ont pas le droit d'avoir un compte Facebook à 9, 10 ans ou même 11 ans."

L'élu se félicite de la mise en place d'un tel événement : "On est là face aux citoyens de demain. On espère que ce type de manifestation leur permettra d'avoir un œil plus juste sur la politique."

Une heure plus tard, les groupes changent d'atelier. La seconde commission prend place. Les représentants juniors échangent, cette fois-ci, sur le tri des déchets dans les écoles. Un texte soumis par les élèves de la classe de CM1-CM2 Monet de l'école Moenoa à Ti'arei. Dans leur délibération, les élèves demandent à ce que le tri sélectif des déchets soit obligatoire dans les établissements scolaires au fenua et qu'il soit inscrit dans les programmes scolaires dès le 1er degré. Un invité est de la partie, le ministre de l'environnement, Heremoana Maamaatuaiahutapu.

Dans l'après-midi, les 57 représentants juniors ont élu leur président. Et pour cette 6e édition, le perchoir revient à Tainahine Degallery de la Serviere, en classe de CM2 à l'école 2+2=4 de Punaauia.

Ce jeudi matin, les représentants juniors se retrouveront en séance à partir de 9 heures, avec en première partie, les questions orales à la ministre de l’Éducation, Christelle Lehartel, suivi de l'examen des deux textes en présence des ministres concernés.

Cet événement est organisé tous les deux ans, par l'assemblée de la Polynésie et le ministère de l’Éducation.


Avant d'être étudiés en séance, les textes passent d'abord en commission. Ici, la commission du logement, des affaires foncières, de l'économie numérique, de la communication et de l'artisanat, qui étudie la délibération concernant le cyberharcèlement.
Avant d'être étudiés en séance, les textes passent d'abord en commission. Ici, la commission du logement, des affaires foncières, de l'économie numérique, de la communication et de l'artisanat, qui étudie la délibération concernant le cyberharcèlement.

Deux maîtres-chiens de la gendarmerie ont fait aussi le déplacement pour faire découvrir aux enfants leur métier.
Deux maîtres-chiens de la gendarmerie ont fait aussi le déplacement pour faire découvrir aux enfants leur métier.

Assemblée des représentants juniors : le cyber-harcèlement et le tri des déchets au centre des intérêts


Rédigé par Corinne Tehetia le Mercredi 3 Avril 2019 à 17:05 | Lu 552 fois

Tags : APF





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués


















ranktrackr.net