Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Assemblée: adoption surprise d'un texte interdisant phtalates et parabènes



Assemblée: adoption surprise d'un texte interdisant phtalates et parabènes
PARIS, 3 mai 2011 (AFP) - L'Assemblée nationale a adopté mardi en première lecture, à la surprise générale (236 voix contre 222) et contre l'avis du gouvernement, une proposition de loi du Nouveau Centre interdisant l'utilisation de perturbateurs endocriniens comme les phtalates et les parabènes.

Ce texte, auquel s'opposaient le gouvernement et l'UMP, avait été rejeté en avril en commission des Affaires sociales, ce qui préfigurait un vote identique en séance publique.

Le vote (236 voix contre 222 lors d'un scrutin solennel) a été accueilli par des applaudissements dans l'hémicycle, venus des bancs du Nouveau Centre mais aussi de la gauche.

Certains phtalates, qui assouplissent le plastique, sont déjà interdits pour les jouets et articles pour enfants. Ces substances chimiques sont présentes dans de très nombreux produits: emballages, adhésifs, peinture, vernis à ongles, laque pour les cheveux, parfums...

Plusieurs études scientifiques ont montré que les phtalates avaient "des effets délétères sur la mise en place du potentiel reproducteur masculin dans l’espèce humaine", selon l'exposé des motifs du texte.

Les parabènes, présents par exemple dans des produits de beauté (déodorants, crèmes...), sont aussi "suspectés de provoquer chez les femmes des cancers du sein et d’être néfastes à la fertilité masculine".

Lors des débats en séance publique, le 14 avril, le ministre de la Santé, Xavier Bertrand, avait proposé d'attendre le résultat d'expertises en cours avant d'interdire phtalates, parabènes et autres alkylphénols, jugeant "prématurée" la proposition de loi NC.

"Les principaux résultats de ces expertises devraient être disponibles entre fin 2011 pour le bisphénol A et fin 2012 pour les autres substances pertubatrices endocriniennes présentes dans les produits grand public", avait-il déclaré.

frd/sm/pyj

Rédigé par AFP le Mardi 3 Mai 2011 à 05:51 | Lu 922 fois






1.Posté par Chris le 03/05/2011 09:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Chapeau bas à ces 236 élus sensible à l'avenir de la population française.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies