Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Arafenua : Les douanes vont payer 43 millions Fcfp pour dépolluer Tikei



Arafenua : Les douanes vont payer 43 millions Fcfp pour dépolluer Tikei
PAPEETE, le 26 aout 2014 - Le bateau Arafenua, la vedette des douanes qui s’est échouée à Tikei fin mai, n’est pas récupérable. Une mission importante est lancée pour découper la carcasse, dépolluer l’atoll et tout rapatrier à Tahiti pour le traitement. Une opération à 43 millions Fcfp.


On s’en souvient, dans la nuit du samedi 31 mai 2014, la vedette des douanes DF48 Arafenua s'est échouée sur le récif de l'atoll de Tikei, à 582 km au nord-est de Tahiti. Les 11 marins à bord du navire avaient été évacués sans problème, et la pollution du site semble avoir été limitée. Malgré tout, les causes de l’accident restent toujours obscures en attendant le résultat des enquêtes en cours. Depuis, le navire s’est cassé en deux, et désormais l’arrière du bateau est coincé sur le récif tandis que l’avant, plus léger, s’est échoué sur la plage.

Remettre Tikei à neuf

Pour restaurer l’environnement naturel de l’île, une grande mission de dépollution est lancée, avec un départ dès ce mercredi 27 aout d’une équipe de 7 personnes avec leur base-vie accompagnée de deux pelleteuses et d’un camion tout terrain. Ils resteront sur place 3 à 5 semaines pour récupérer tous les restes du navire de 32 mètres en polyester, les découper et les fagoter pour le transport.

Bruno Hamon, directeur adjoint des douanes, explique que c’est la barge Tahiti Nui IX de la flottille administrative qui effectuera trois voyages pour réaliser l’opération : « La flottille du Territoire est la seule à disposer d’une barge capable d’aller à Tikei, qui est une île déserte et assez inhospitalière, donc il faut des moyens techniques conséquents. Nous avons engagé une entreprise spécialisée dans l’enlèvement des épaves et nous nous sommes attaché un expert maritime de la place qui pourra certifier l’ensemble des opérations, puisque notre but est de rendre l’île dans l’état où elle était avant. »

Pas de gros dégâts attendus sur l'atoll

Le directeur assure que l’impact du naufrage est limité pour l’atoll : « Les deux réservoirs sont vides à l’heure actuelle, car dans notre malheur nous avons la chance que le gazole soit extrêmement volatile, et le moteur, même s’il est très puissant, ne contenait que 150 litres d’huile. Donc il y aura certainement quelques taches, mais la mission aura aussi pour objet de les enlever. »

L’expert maritime qui a été engagé par les douanes est Patrice Beuscher du cabinet CEM-MS. Il aura la charge de coordonner tous les moyens engagés. Il explique : « nous saurons à la fin de la semaine l’étendue exacte des dégâts sur place, mais je pense que le gazole se sera déversé et est aujourd’hui évaporé. Pour moi c’est une mission importante, la dernière fois j’avais travaillé sur la dépollution du Vaeanu, qui avait été coulé en février 2013. »

Le capitaine du Tahiti Nui IX, Bruno Vaitu, est de son côté confiant : « Pour nous c’est une mission comme les autres, quatre jours de trajet et un peu moins de deux jours sur place. La difficulté ce sont les vagues près du récif, le reste c’est comme dans toutes les îles. »

Pas de nouveau bateau pour l'instant

L’Arafenua était la seule vedette rapide des douanes, ce qui peut laisser craindre une baisse d’activité dans le contrôle aux frontières. D’autant que le renouvellement du navire, qui valait tout de même 11 millions d’euros (1,3 milliard Fcfp), n’est pas encore à l’ordre du jour. Ce sera au ministère de l’Intérieur à Paris de prendre les décisions d’investissement, puisque l’État est son propre assureur. En attendant, les missions de la douane « continuent à être exercées » en projetant les équipes dans les îles par avion, et en utilisant les moyens de la gendarmerie et de la marine nationale. « Nous sommes quand même dans une zone de passage de la cocaïne entre l’Amérique du Sud et l’Asie. La surveillance est toujours assurée, et quand les informations sont patentes et utiles, nous les utilisons évidemment. »


Trois enquêtes en cours
Trois enquêtes ont été ouvertes après l’accident, une enquête judiciaire polynésienne, ainsi que deux équipes venues de Paris pour mener une enquête administrative et une enquête du Bureau Accident en Mer.

Sur le Tahiti Nui IX, Bruno Vaitu (capitaine de la barge), Patrice Beuscher (expert maritime), Bruno Hamon (directeur adjoint des douanes) et Frédéric Lejeune, chef de la Flottille Administrative.
Sur le Tahiti Nui IX, Bruno Vaitu (capitaine de la barge), Patrice Beuscher (expert maritime), Bruno Hamon (directeur adjoint des douanes) et Frédéric Lejeune, chef de la Flottille Administrative.


Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Mardi 26 Août 2014 à 15:15 | Lu 2966 fois







1.Posté par BIEN FAIT POUR VOUS!!! le 26/08/2014 15:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bien fait pour vous , bande de voleur et taxateur! a vous de payé maintenant et encore bienfait!!bande de noix de coco!

2.Posté par Faut pas pousser! le 27/08/2014 08:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pffff c mieux quelques mois après, ya moins de boulot puisque l'huile et le gazole se sont "évaporés" dans l'estomac des poissons et du récif...
Pour finir une petite théorie du complot : à lire l'article, on a l'impression que c'est un coup monté d'un cartel qui s'est acheté un complice-douanier-trafiquant-consommateur chargé de mettre la vedette au plein, coupant ainsi les moyens de surveillance de lutte contre l'entrée de la cocaïne par la mer...Attendons les résultats de l'enquête...

3.Posté par R C le 27/08/2014 09:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

evynstarr
" Poste 1: Ce n'est pas l'argent du service des douanes, mais plutôt celui de l’État !!! Et qui est soumis aux taxes et impôts ?? Ben, la population ..... Donc je dirais plus, bien fait pour NOUS !!!!! "

4.Posté par Ariitaia le 27/08/2014 10:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De toute façon, cette vedette n'a jamais fait aucune prise. Ce n'est pas une grosse perte !
Ce qui est regrettable, c'est que les réservoirs n'aient pas été vidés avant d'en arriver là !

5.Posté par Noa T le Juda le 27/08/2014 15:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

encore le "nunaa" qui va payer!!! comme d'hab!!!

6.Posté par boran le 27/08/2014 15:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la douane est un service a repetition de GROSSES BAVURES, alors ce n'est pas une surprise les douaniers sont reputes pour ce genre d'operation . qui va payer ?? non faux , c'est toi qui va payer, encore et encore pour les conneries des fonctionnaires gracieusement payes et ils ne sont pas les seuls.

7.Posté par Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER le 27/08/2014 20:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A Post 3 et 6: c'est bien d'avoir relevé le mot "service" (des douanes (sic)) car l'article ne mentionne pas de "service", et pour cause hohohohohoho
Eh oui "les douanes" ne sont qu'un vulgaire "service"* puisque la direction générale des douanes à Paris n'oserait pas blanchir ouvertement 43 millions de francs des colonies françaises du Pacifique via Bercy hihihihihihi [email protected]

* Attention aussi à ce que ce mot ne devienne une référence alors qu'en l'espèce il est gale-veaux-dé héhéhéhé

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 16 Août 2019 - 19:14 Mauvais remake de Bonnie and Clyde à la barre

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués