Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Apnée – Focus Sur Denis Grosmaire : « l’apnée, un voyage intérieur »


Focus sur Denis Gromaire, un amoureux de l’océan portant plusieurs casquettes. En dispo de ses fonctions à la mairie de Moorea, Denis s’est récemment lancé dans la location de « jet surf ». Il est également devenu instructeur d’apnée AIDA et se prépare à représenter la Polynésie lors de la Vertical Blue International Free diving compétition, une grosse compétition d’apnée prévue en juillet 2018 aux Bahamas. Rencontre.


Denis donne ses formations à Temae et ses environs
Denis donne ses formations à Temae et ses environs
Denis Gromaire a grandi à Moorea. Il est le frère de Tikanui Smith, le surfeur de gros. Directeur des ressources humaines à la Mairie de l’île sœur, il s’est mis en dispo pour donner libre cours à sa passion pour l’océan et les sports nautiques. Il a débuté une activité de location de « jet surf ». En parallèle, Denis est désormais instructeur d’apnée, il organise des stages de formation AIDA pour les personnes intéressées et intervient également dans les écoles pour prévenir les accidents d’apnée. Denis a également remporté le championnat de Polynésie 2017 d’apnée statique avec un temps de 5’35.
 
Les accidents de chasse sous marine restent nombreux en Polynésie (six morts à Moorea sur 2016-2017). La pratique de l’hyperventilation reste diffuse malgré sa dangerosité. En assimilant quelques notions de base, les risques peuvent être sensiblement diminués. SB

CONTACT FACEBOOK MOOREA FREEDIVING

Denis Grosmaire vit depuis toujours à Moorea
Denis Grosmaire vit depuis toujours à Moorea
Parole à Denis Grosmaire :
 
Comment est-tu arrivé à l’apnée ?
 
« Je m’appelle Denis, j’ai 40 ans, je suis résident de Moorea depuis toujours, je pratique la chasse sous marine depuis que je suis gamin et l’apnée depuis trois ans. Je suis arrivé à l’apnée parce que je voyais qu’en chasse sous marine, je ne dépassais pas mes limites, je n’arrivais pas à progresser. J’ai commencé à chercher sur internet et à commander des bouquins pour essayer de comprendre comment les champions d’apnée pouvaient rester aussi longtemps et aller aussi profond. J’ai décidé de devenir instructeur et de partager cette discipline avec les gens du Fenua. »
 
Il y a un peu une urgence sur Moorea à ce sujet ?
 
« Tout à fait, dans les missions de mon association Moorea Freediving, qui a été créée en septembre 2016, il y a tout ce qui est initiation, perfectionnement, entrainement, programmes d’éducation, passage de stages mais il y a aussi tout ce qui est sensibilisation aux accidents en chasse sous marine. Avec la Mairie de Moorea, l’année dernière on a démarré une première intervention dans les collèges en classe de 4e et 3e. »
 
« A travers théorie et pratique, je suis intervenu pour parler des risques liés à la chasse sous marine pour voir comment les éviter en mettant en avant les bonnes pratiques. On a fait des sorties en mer, dans pas beaucoup d’eau, pour pratiquer les gestes de secours et voir comment intervenir et sauver un ami qui fait un malaise, une syncope. »
 
« Cette année, toujours avec la Mairie, j’ai proposé un autre format de formation sur cinq jours avec une quinzaine de participants. La formation a été plus poussée avec plus de théorie et plus de mise en application en mer. »

Moorea, spot idyllique pour faire de l'apnée
Moorea, spot idyllique pour faire de l'apnée
Comment alerter un pêcheur sous marin même expérimenté ?
 
« Je commence par lui pauser des questions sur ses pratiques. On se rend compte alors que l’hyperventilation est pratiquée, une pratique qui est à bannir. Beaucoup plongent seuls et sont trop lestés ce qui augmente encore le risque d’accident. Ensuite d’autres points, ne pas plonger quand on est fatigués, stressés, surtout pas quand on a bu de l’alcool la veille ou le jour même…On peut alors déjà donner quelques conseils pour attirer leur attention. »
 
« En 2016, sur Moorea on a eu quatre morts, deux en 2017, c’est ce qui nous a motivés à mettre en place ces actions de formation. On a de tout, de 15 à 50 ans, des gens qui vivent de la pêche, des présidents d’associations de pêcheurs...On leur demande à leur tour de faire passer le message. On ne fait pas de rétention d’information, on est là pour ouvrir tout ça, pour qu’il y ait le moins d’accidents possible. Je remercie le Maire pour la confiance accordée à ce niveau là, on va poursuivre les actions sur Moorea et pourquoi pas sur d’autres îles. »
 
Projets de compétition ?
 
« L’année dernière lorsque j’étais en métropole pour devenir instructeur d’apnée, j’ai participé à une compétition et malgré le stress lié à cette première participation, je m’en suis quand même bien sorti. Cela m’a donné envie de faire d’autres compétitions en 2018. Ma discipline c’est l’immersion libre. »
 
« Je me suis inscrit au Vertical Blue qui se passe au Deep Blue Hole au Bahamas, ce trou bleu qui descend à plus de 200 mètres où Guillaume Nery a fait sa vidéo « Free Fall ». Ce n’est pas un championnat du monde mais c’est une compétition très prestigieuse. J’ai commencé ma préparation physique depuis plusieurs mois et j’aimerai bien représenter la Polynésie à travers de bonnes performances. »
 
Qu’est ce qui t’attire dans l’aspect compétition ?
 
« Cela m’oblige à me préparer physiquement et mentalement. Cela m’oblige à pousser mes entrainements, mes limites, à bien gérer mon mode de vie, mon alimentation. C’est un plaisir pour moi de passer du temps sous l’eau, de faire des sessions de statique. Je prends vraiment du plaisir à faire de l’apnée dans toutes ses disciplines. La cerise sur le gâteau va être de participer à cette compétition. Je serais peut être le premier tahitien à participer à une compétition de ce genre. »

Exercice d'apnée statique
Exercice d'apnée statique
Pourquoi l’apnée plutôt que la plongée bouteille ?
 
« En plongée bouteille, personnellement j’ouvre les yeux et je profite du paysage, des poissons pendant 30 à 40 minutes sous l’eau. En apnée, en général, quand je fais des profondeurs, je ferme les yeux. C’est plus un voyage intérieur on va dire, un moment de détente absolu où on essaye d’oublier complètement ce qui se passe sur terre pour passer ce moment tellement agréable sous l’eau. »
 
« L’apnée reste une discipline sportive mais elle a la particularité de mener vers un voyage intérieur à travers les moments de détente que l‘on peut avoir, à travers la relaxation que l’on cherche à atteindre pour se détendre. C’est vrai que c’est un moment où on oublie un peu tout ce qui se passe autour en se recentrant sur les sensations du corps. A travers les techniques de respiration, on apprend à mieux gérer son stress, réduire son rythme cardiaque en se détendant au maximum. »
 
« Lors de ma dernière compétition, j’ai pu me rendre compte de l’importance des deux minutes avant le départ, c’est là qu’il faut entrer dans sa bulle, faire le vide dans sa tête avec une respiration adaptée pour être totalement relâché, en ayant visualisé sa performance, c’est que du bonheur. »
 
Un dernier mot, un remerciement ?
 
« Merci à la Mairie de Moorea pour la mise en place des actions pour les jeunes, je travaille dans ces actions là avec Rahiti Buchin qui est vice président de la fédération polynésienne des sports subaquatiques de compétition, avec Lailau Matahiapo, qui est notre légende vivante de la chasse sous marine de Moorea, ils viennent partager leur expérience, merci à eux. Merci à tous ceux qui suivent le club Moorea Freediving, meilleurs vœux à tous pour 2018. Merci aux sponsors que j’ai pu approcher pour m’aider dans mon futur déplacement, cela s’annonce plutôt bien. »
 
« Cette année, j’ai eu la chance d’organiser un stage d’apnée avec Guillaume Nery, cela a été une super opportunité pour les habitants de Moorea, les chasseurs, les apnéistes d’avoir Guillaume que tout le monde connaît à travers ses vidéos, qui est multiple champion du monde et qui est quelqu’un de formidable. Mon association a pour mission également de promouvoir la Polynésie à travers l’apnée donc l’année prochaine j’envisage de faire venir le champion du monde en titre, à suivre… »
 
 

Denis avec Guillaume Nery
Denis avec Guillaume Nery

Denis va représenter la Polynésie aux Bahamas
Denis va représenter la Polynésie aux Bahamas

Rédigé par SB le Lundi 8 Janvier 2018 à 14:02 | Lu 3994 fois





Dans la même rubrique :
< >

Sports | Territoriales 2018 | Les jeux | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video de la semaine | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | Observatoire des Prix | Tiki | Legislatives 2017 | Les Portraits