Tahiti Infos

Allemagne: les Fédérations de médecins appellent au report des circoncisions


Allemagne: les Fédérations de médecins appellent au report des circoncisions
BERLIN, 30 juin 2012 (AFP) - Plusieurs fédérations allemandes de médecins ont demandé le report sine die des circoncisions d'enfants pour motifs religieux après le jugement d'un tribunal allemand mettant cette pratique hors la loi, indique la Frankfurter Allgemeine Sonntagszeitung à paraître dimanche.

La Fédération des chirurgiens pour enfants a réagi au jugement dans un courrier à ses membres à qui elle recommande de ne pas mener de circoncisions de ce type, indique le journal en citant son président Ralf Tanz.

Le président de la Chambre des médecins allemands Frank Ulrich Montgomery a également fait part de son intention "d'alerter dorénavant (ses) membres des risques qu'ils encourent" si ceux-ci décident de braver la loi en menant ce type d'opération qui consiste en une ablation du prépuce chez les garçons.

La Société allemande pour chirurgie de l'enfant a également recommandé aux parents juifs et musulmans de reporter autant que possible une circoncision religieuse et d'attendre que celui-ci soit en âge de décider, indique la FAS citant son vice-président Bernd Tillig.

L'hôpital berlinois de la Charité se voit également contraint à "naturellement changer cette pratique", a indiqué un médecin-chef du service urologie qui rappelle que ces opérations sont toutefois "relativement peu fréquentes".

Vendredi, l'hôpital juif de Berlin avait annoncé avoir suspendu jusqu'à nouvel ordre les circoncisions pour motifs religieux.

Le président du Conseil central des juifs l'une des organisation représentatives en Allemagne, Dieter Graumann, a une nouvelle fois réagi en expliquant, catégorique, dans un entretien au journal dominical que cette coutume est non négociable.

Dans la religion juive la circoncision doit intervenir dans les huit jours suivant la naissance du garçon. Cette coutume liée à Abraham, personnage biblique de la Génèse est également répandue dans le monde musulman.

Pour reporter cette opération plus tard dans la vie de l'enfant, "il faudrait pouvoir négocier avec le bon dieu", explique M. Graumann qui imagine mal que ce jugement face école en Allemagne.

Un tribunal de Cologne (ouest) a estimé que la circoncision d'un enfant pour des motifs religieux était une blessure corporelle passible d'une condamnation, suscitant un tollé au sein des communautés juive et musulmane qui voient une atteinte à la liberté religieuse.

Les Eglises catholiques et protestantes d'Allemagne, ainsi que le parti des Verts, ont également protesté.

Le tribunal a jugé que "le corps d'un enfant était modifié durablement et de manière irréparable par la circoncision" et que "cette modification est contraire à l'intérêt de l'enfant qui doit décider plus tard par lui même de son appartenance religieuse".

Selon un sondage Emnid pour le magazine Focus, 56% des Allemands approuvent le jugement anti-circoncision, 35% se disent contre (10% sans opinion).

Rédigé par AFP le Samedi 30 Juin 2012 à 19:49 | Lu 625 fois