Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Affaire JPK : nullité des mises en examen requise pour Tino Mara et Tutu Manate



Tutu Manate, mardi 17 juin lors de l'audience de la chambre de l'instruction
Tutu Manate, mardi 17 juin lors de l'audience de la chambre de l'instruction
PAPEETE, 17 juin 2014 – Le parquet général a requis la nullité des mises en examen de deux des trois anciens agents du GIP soupçonnés d’avoir participé à l’enlèvement et au meurtre du journaliste Jean-Pascal Couraud, il y 16 ans.

La chambre de l’instruction a mis sa décision en délibéré et rendra son arrêt le 8 juillet prochain. La formation de jugement est saisie d’une demande d’annulation des mises en examen de Tino Mara et de Tutu Manate. Les deux anciens agents du Groupement d’intervention de Polynésie (GIP) sont soupçonnés du meurtre de Jean-Pascal Couraud. Il peut s'avérer utile de rappeler ici que l'instruction de cette affaire est toujours en cours et qu'en droit français, les personnes mises en examen sont présumées innocentes jusqu'à ce qu'un tribunal ne prononce sur leur éventuelle culpabilité.

En décembre 1997, ils sont soupçonnés d'avoir lesté et jeté à la mer le journaliste, sur ordre de Léonard Colombel alias "Rere Puputauki", leur chef de l'époque. Tous trois nient mais Puputauki s’était pourvu hors délai devant la chambre de l’instruction, courant janvier 2014.

Mardi matin, lors de l’audience, le procureur général Jacques Lefort a requis la nullité des mises en examen des deux anciens agents du GIP. Le ministère public estime que ces décisions, prononcées en juin 2013 par le juge d’instruction, ne sont pas suffisamment motivées par des indices graves ou concordants.

"Je crois que nous avons suffisamment démontré que ces indices existent, au contraire", a déclaré Me James Lau, avocat de la famille Couraud tout comme Me Eftimie-Spitz, qui affirme : "On a largement de quoi justifier la mise en examen puisque, à de multiples reprises dans ce dossier, on a les aveux des mis en examen, relayés par différentes personnes".

"Je ne ferai pas de commentaire sur la teneur de l’audience de ce matin, si ce n’est bien évidemment que nous éprouvons une certaine sérénité par rapport aux débats d’aujourd’hui", a déclaré en fin d’audience de son côté l’avocat des accusés, Me François Quinquis.

"Un point secondaire"

La chambre de l’instruction était également saisie d’une demande d’annulation des captations sonores réalisées aux domiciles des mis en examen, dans le courant du deuxième semestre 2013. Mais concernant ces pièces, le parquet général a requis une confirmation partielle : "sur la première période, la plus intéressante", commente Me James Lau.

Me Quinquis conteste l’ordonnance de la commission rogatoire ayant permis cette mesure de sonorisation du domicile des prévenus. Pour Me Marie Eftimie-Spitz, "cela démontre qu’il y a un acharnement pour que le résultat de ces captations sonores ne soit pas utilisé dans le cadre de la procédure, parce qu’il est tout à fait – si je peux me permettre – «assassin» vis-à-vis des mis en examen. Et cela est pour moi un élément supplémentaire allant dans le sens de leur culpabilité".

"C’est un point secondaire", pour François Quinquis : "je crois fermement que la chambre devrait annuler sur le fond les mises en examen ; mais je ne pouvais pas en tant que juriste faire l’économie des moyens soulevés relatifs à l’illégalité de la sonorisation".

Pourtant, l'analyse faite de ces sonorisations, dont le quotidien Le Monde avait révélé l’existence début avril, met en évidence plusieurs éléments de conversation évoquant l'homicide du journaliste, suggérant que Tino Mara et Tutu Manate auraient pu être rétribués en contrepartie.

A plusieurs reprises aussi, ces captations sonores permettent d'établir que les mis en examen usent d'une stratégie pour nier les faits qui leurs sont reprochés. "En privé, ils avouent, ils se confessent et lorsqu'on leur demande de reconnaître devant la cour, évidemment qu'ils nient", a déclaré très contrarié à la sortie de l’audience Philippe Couraud, frère de Jean-Pascal et président du Comité de soutien à JPK.


Rédigé par JPV le Mardi 17 Juin 2014 à 14:18 | Lu 2478 fois

Tags : JPK






1.Posté par OZZY le 18/06/2014 07:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comme par hasard c'est l'avocat de Flosse qui défend les mis en examen... pur hasard et générosité du président ??

2.Posté par fiu le 18/06/2014 08:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

justice française....

3.Posté par tatapopo le 18/06/2014 08:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

16 ans d'instruction et toujours rien!!

Sa démontre la faillite du système judiciaire français.

Il faut viré le juge d'instruction pour incompétence .

4.Posté par xxl le 18/06/2014 11:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ras le bol de cette justice qui n'est en réalité qu'un instrument aux ordres de l'état, les preuves de leurs culpabilité sont accablantes, si je comprend bien, il vaut mieux tuer un journaliste qui dérange plutôt que de fumer un joint (j’exagère un peu mais il y a de quoi)

5.Posté par Droulet le 18/06/2014 11:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

BEN VOYONS......ON SE DOUTAIT ....UN PEU BEAUCOUP...QU'ON ALLAIT EN ARRIVER LÀ.
IL N'Y A PAS DE FAILLITE JUDICIAIRE, LE JUGE D'INSTRUCTION N'EST PAS INCOMPÉTENT .
MAIS !...ON EST TOUJOURS DANS LE SYSTÈME FLOSSE QUI ENTRAVE TOUTE ACTION SÉRIEUSE DE JUSTICE
HOMMAGE DE MA PART À LA FAMILLE COURAUD
EN POLYNÉSIE ON FERAIT BIEN DE LIRE LE BOUQUIN ´´UN HOMME DISPARAÎT . AFFAIRE JPK ´´

6.Posté par kataka le 18/06/2014 12:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

faisons confiance à la Justice Divine, il n'y a plus que ça à faire ...

7.Posté par tupai le 18/06/2014 13:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ce retournement brutal du tribunal est extrêmement difficile à expliquer et accepter, c'est aller contre tout ce dont l'accusation possède en matière de preuves et d'infos.
est-ce qu'on retourne à une époque qu'on croyait révolue : sauver à tout prix le soldat Gaston ? Car c'est lui qui a demandé à avoir des "agents secrets" à Chirac. Et c'est lui qui avait demandé à son dir cab de faire surveiller JPK par ses gros bras qui ont forcé la note durant l'interrogatoire... Ces hommes de mains n'étaient pas des spécialistes, Gaston a oublié leur " formation "

8.Posté par emere cunning le 18/06/2014 21:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Kataka,
qui sait ? En attendant, "la justice divine" (comme tu dis) s'est bien occupée de Sarko and co qui les payent pour rentrer dans le chou de Gaston Flosse et le démolir. A hi'o pa'i, e aha atura ta ratou parau ? O ratou hoa te topa nei i roto i te 'apo'o. No reira, A ARA I TENA APOO TA 'OE E HERU NA VETAHI, O 'OE HOA TE TOPA I ROTO I TE HOPE'A.

9.Posté par Gabs le 18/06/2014 22:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

... ça m'étonnerais beaucoup que Quinquis ait été commis d'office !!!

Malgré l"évidence" des enregistrements téléphoniques, demander leur nullité en argumentant une règle de droit est très judicieux de la part de Quinquis ! Mais cela ne prouverai-t-il pas la véracité de ces enregistrements ?

10.Posté par EcceHomo987 le 19/06/2014 07:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Justice pour riches ! Justice pour pauvres !
Justice pour politiques ! Justice pour vulgus pecum !
Honte à ces "bons" fonctionnaires de la Justice française !
Espérons que le Juge ne suivra pas le Parquet...
Dans une démocratie, le système judiciaire est sensé remplacer la 'vengeance" !
Il ne faut pas s'étonner si les citoyens en reviennent à faire leur justice eux-mêmes .... ce système français, dont l'indépendance vis-à-vis du pouvoir politique est douteuse, est défaillant.

11.Posté par tupai le 19/06/2014 11:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ils ont reconnu, ils doivent payer, tous ! ça part du pilote du bateau jusqu'au responsable qui a voulu avoir ce service d'espionnage sans savoir le contrôler

12.Posté par emere cunning le 19/06/2014 16:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

EcceHomo987,
"Il ne faut pas s'étonner si les citoyens en reviennent à faire leur justice eux-mêmes .... ce système français, dont l'indépendance vis-à-vis du pouvoir politique est douteuse, est défaillant. "
Ché pas pour qui tu parles, peut-être pour les autres là-bas, mais sûrement pas pour Gaston Flosse sur lequel Sarko and co s'acharnent depuis des lustres, avec les journaleux d'Hersant. Qu'il a aussi fait disparaître ? Non, ici comme là-bas, ils se sont coulés tous seuls. Et je veux bien croire tous ceux qui me disent que, comme leur petit chef, ils récoltent ce qu'ils ont semé, la haine et la division qu'on paye tôt ou tard. Et puisque tu parles de se faire justice (et que tu es assez nul pour le concevoir ?), encore eux qui ont semé la haine des roms, et la France s'étonne aujourd'hui qu'un gang d'une douzaine de personnes aient enlevé et tabassé ce jeune rom de seize ans encore dans le coma, parce qu'il aurait commis un vol. Alors qu'on vient de retrouver le voleur, un des leurs, mais chuuuutt, faut pas le dire trop fort. Continuez à semer la haine, ça vous reviendra tout seul à la figure.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 15 Novembre 2018 - 18:31 Jaloux, il mord sa compagne au visage

Jeudi 15 Novembre 2018 - 17:26 Le salon du livre ouvert au public depuis jeudi

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués