Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Affaire JPK : l'existence des enregistrements prise en compte par la chambre de l'instruction



Me Lau, avocat de la famille Couraud et Me Quinquis, avocat de MM. Mara et Manate
Me Lau, avocat de la famille Couraud et Me Quinquis, avocat de MM. Mara et Manate
PAPEETE, 22 avril 2014 – La chambre de l’instruction de la cour d’appel de Papeete a renvoyé au 27 mai prochain l’audience motivée par la demande d’annulation des mises en examen de Tino Mara et Tutu Manate, dans l'attente du retour de métropole d'enregistrements potentiellement accablants pour les deux prévenus.

Les deux anciens agents du Groupement d’intervention de Polynésie (GIP) sont soupçonnés d’enlèvement, de séquestration et de meurtre en bande organisée, dans le cadre de l'enquête sur la disparition, à Tahiti dans la nuit du 15 au 16 décembre 1997, du journaliste Jean-Pascal Couraud, dit "JPK".

Ils sont soupçonnés d'avoir lesté et jeté à la mer le journaliste, opposant notoire à Gaston Flosse, sur ordre de M. Puputauki leur chef de l'époque.
Tiimaiau Robertino dit "Tino" Mara et Teuratu dit "Tutu" Manate sont mis en examen à ce titre depuis le 25 juin dernier, tout comme Léonard Colombel dit "Rere" Puputauki l’ancien chef des GIP mis en examen le 15 juillet 2013.

Pour ce dernier, une demande d'annulation de la mise en examen avait été déposée hors délai début 2014.

Concernant la demande d'annulation du statut de mis en examen de MM. Mara et Manate, le renvoi de l'audience de la chambre de l'instruction a été ordonné ce mardi à la demande du ministère public en raison de "pièces nouvelles dont il faut prendre connaissance", indique l’avocat général Jean-Pierre Belloli alors que la première mouture de son réquisitoire, rédigé en février dernier, demandait l’annulation des mises en examen de Tino Mara et Tutu Manate.

Depuis, le dossier de l’instruction s’est étoffé d’enregistrements réalisés sur commission rogatoire entre juin et octobre 2013 aux domiciles des trois prévenus. Ces nouvelles pièces dont le quotidien Le Monde avait révélé l’existence début avril, font actuellement l’objet d’un "nettoyage" du bruit parasite confié à un laboratoire spécialisé en métropole.

Mais sur la base de l’exploitation faite de ces écoutes par la Section de recherches de Papeete, plusieurs éléments de conversation évoquent déjà l'homicide, et suggèrent que Tino Mara et Tutu Manate auraient pu être rétribués "12 millions" Fcfp en contrepartie.

En ce qui concerne ces enregistrements, Me Quinquis, l’avocat des prévenus, a soulevé plusieurs moyens de nullité notamment concernant l’ordonnance de la commission rogatoire ayant permis "cette mesure de sonorisation". La pertinence de la traduction des conversations en langue "Rurutu" entre Tutu Manate et son épouse est également un sujet de contestation.

Rédigé par JPV le Mardi 22 Avril 2014 à 14:13 | Lu 2739 fois

Tags : JPK






1.Posté par FDF le 22/04/2014 22:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cette histoire devient de plus en plus accablante... 12 millions pour mettre fin à une vie ! Une vie n'a pas de prix. Que diraient les coupables s'ils avaient été à la place de ce journaliste et de sa famille ?! Que sa vie vaut 12 millions ?! Triste pour mon Pays et pour la soi disant démocratie qu'elle représente... La liberté de la presse est un droit garantie par la République française ! Faudrait-il le rappeler à ceux qui sont soupçonnés de ce meurtre ?! Et si vraiment JPK disait des conneries, alors pourquoi l'avoir éliminé ?????

2.Posté par J.M.. le 23/04/2014 00:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Jean-Pascal, des réseaux maffieux cherchent depuis des années à étouffer l'affaire du "dérapage" alcoolisé d'agents de miliciens flossistes du GIP dans ta mise à mort, après ton enlèvement. Des agents bien conditionnés en amont, il faut le dire… Il faudra qu'un jour ces réseaux soient ouvertement dénoncés et mis au jour et qu'avec une "opération mains propres", tant souhaitée, ces escrocs anti-Républicains soient jetés au trou… Pas "coulés" comme toi, hélas, pourrait-on dire ! Mais hélas la France et la Polynésie sont, semble-t-il, ligotées par de puissants réseaux maffieux. Heureusement qu'existe une Résistance, qui va gagner in fine...

3.Posté par jean pierre le 23/04/2014 11:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cette affaire d'une gravité exceptionnelle, aurait du être jugée depuis longtemps, les témoignages, les aveux de certaines personnes, les menaces proférées à l'encontre de ceux qui osaient parler, tout cela est connu. Sans aller jusqu'au réseaux mafieux de J.M. il y a surement la; pour cette affaire, des puissances que l'on ne soupçonne même pas; Comme je le disais dans un précédent com., la justice ne fait pas le travail qui lui incombe, quand tu en es victime, c'est l'écœurement face au système judiciaire qui te gagne.

4.Posté par temanuiti le 23/04/2014 12:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"plusieurs éléments de conversation évoquent déjà l'homicide, et suggèrent que Tino Mara et Tutu Manate auraient pu être rétribués "12 millions" Fcfp en contrepartie"

S'il y a rétribution il y a forcément commanditaire(s) ... à suivre ...

"En ce qui concerne ces enregistrements, Me Quinquis, l’avocat des prévenus, a soulevé plusieurs moyens de nullité notamment concernant l’ordonnance de la commission rogatoire ayant permis "cette mesure de sonorisation". La pertinence de la traduction des conversations en langue "Rurutu" entre Tutu Manate et son épouse est également un sujet de contestation"

et voilà l'autre !!! Sir Tintinkiss ... qui va une fois encore utiliser tous les moyens juridiques pour empêcher que la lumière et la vérité apparaissent ... c'est peu de le dire : l'AVOCAT DU DIABLE !!! plus aucun sens des valeurs !!!

5.Posté par zozo le 23/04/2014 13:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tiens il s'agit d'éléments nouveaux pris en compte par le parquet

Mt QUINQUIS aurait il menti au journaliste en affirmant que le parquet était au courant quand il a demandé la nullité ?
Je suis sur que non. les journaliste vont enquêter on peut en être certain

Les journaliste du monde et reporter sans frontière ne lâcheront pas un des leur, contrairement à leurs confrères afficionados de la couleur orange. Mais sont ils encore des journalistes ou des propagandistes ?

En attendant on gagne du temps. Exemple de Mr SERVIER ? mais les mis en exament eux ont encore de longue année devant eux et risque de se retrouver bien seul dans le box des accusés quand l'heure arrivera. Ce jour là il n'y aura plus d'afficionados mais des adeptes de l'inventaire

6.Posté par emere cunning le 24/04/2014 08:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LA CHASSE A L'HOMME CONTINUE pour les ambitions carriéristes d'un peretetini et de ses potes, pour le fric comme ces deux journaleux du Monde qui aimeraient bien vendre leur ramassis de cancans. Et pis, combien de millions empochés par le frangin de JPK, "planteur de tomates" comme ses ex-collègues de l'Agriculture l'appelaient avant qu'Oscar himself le bombarde grand chef de l'Equipement pour qu'il entretienne leur petite affaire riche qu'en faux témoignages et faux testament. Et maintenant, ces enregistrements partis en métoropole pour être... "nettoyés"! Ben voyons ! Les experts en faux d'Oscarito auraient tout aussi bien pu se charger du nettoyage-tripatouillage, comme c'est arrivé à une militante du Taho'eraa intervenue lors d'une réunion électorale à Faa'a. Les enregistrements, tripatouillés avant d'être diffusés sur Facebook pour la démolir, restituaient parfaitement sa voix et ses mots, SAUF que ça n'avait plus rien à voir avec les propos qu'elle a effectivement tenus ce soir là. Quoi de plus facile, de nos jours, que de manipuler, tripatouilleur, falsifier et détruire.

7.Posté par felicien le 24/04/2014 09:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je peu.....!!

8.Posté par tupai le 24/04/2014 10:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les enregistrements sont envoyés en France pour "être nettoyés", ça veut dire nettoyés des parasites et effectivement, on comprend mieux ce qui s'est dit
pour les reste, des affabulions et médisances, ça suffit. Le soutien politique a des limites !

9.Posté par Dr Maboul le 25/04/2014 11:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La justice fait son travail et avance lentement, n'en déplaise à certains et c'est tant mieux.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués