Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Accidents de la route : "il reste une marge de progression"



Gilles Cantal, secrétaire général du haussariat et Lionel Beffre, le haut commissaire de Polynésie française, lors du petit-déjeuner avec  la presse hier matin. Gilles Cantal devrait apprendre ce mercredi, à l'issue du conseil des ministres à Paris, sa prochaine affectation.
Gilles Cantal, secrétaire général du haussariat et Lionel Beffre, le haut commissaire de Polynésie française, lors du petit-déjeuner avec la presse hier matin. Gilles Cantal devrait apprendre ce mercredi, à l'issue du conseil des ministres à Paris, sa prochaine affectation.
PAPEETE, le 8 septembre 2015. Le haut commissaire Lionel Beffre veut poursuivre les efforts afin de faire baisse la mortalité due aux accidents de la route. Si le nombre de tués a beaucoup baissé au cours des dix dernières années, les comportements de certains conducteurs ne changent pas. C'est l'une des informations qu'il a commentées ce mardi matin au cours d'un petit-déjeuner avec la presse locale.

L'année 2014 restera-t-elle, en Polynésie française, celles de tous les records en matière de sécurité routière ? C'était celle en tout cas, qui enregistrait depuis dix ans, le plus faible nombre d'accidents et le plus faible nombre de tués sur les routes : 17 tués en 12 mois (à comparer par exemple aux 46 morts sur les routes de Polynésie en 2007) et un total de 167 accidents (contre 414 par exemple en 2008). Bref, les messages de prévention et les sanctions des forces de l'ordre ont fini par payer.

Mais en la matière rien n'est jamais gagné définitivement. Ainsi sur les huit premiers mois de l'année 2015 on compte déjà deux tués en plus sur les routes qu'au même moment en 2014, ce qui reste un motif de préoccupation pour le haut commissariat. "Malgré les contrôles nous faisons toujours le même constat avec les mêmes pourcentages de conducteurs en état d'alcoolémie. On ne voit pas une véritable modification des comportements là-dessus. De même la manie du portable ne passe pas alors même qu'elle est dangereuse" remarque Lionel Beffre.

Pas question par conséquent de s'arrêter au "point bas" de l'année 2014. "En dépit de cela, il reste des marges de progrès quand je vois les comportements des uns et des autres au volant". Les chiffres parlent d'eux-mêmes, au cours des opérations de contrôle sur les routes depuis le début de l'année 2015 : 1300 conducteurs ont été surpris en état d'ébriété, 94 ont été contrôlés positifs à l'usage des stupéfiants et 2105 conducteurs étaient en excès de vitesse.

Tous ces procès-verbaux témoignent des mauvais comportements adoptés par ces automobilistes lorsqu'ils prennent le volant. Le haut commissariat plaide notamment auprès du Pays pour que des radars automatiques de vitesse soient installés à Tahiti ou pour la création d'une fourrière territoriale, des sujets de compétences du Pays "qui fait la réglementation et fixe la doctrine" rappelle le haut commissaire, que les services de police ou de gendarmerie de l'Etat font ensuite appliquer. Des sujets qui seront rediscutés dès le prochain comité de la sécurité routière programmé pour le 21 septembre prochain.


En 2014, 60% des accidents mortels en Polynésie sont dus à la consommation d'alcool et/ou des stupéfiants  85% des victimes décédées sur la route étaient des hommes  55% des victimes décédées sur la route étaient des jeunes de moins de 25 ans  70% des accidents mortels impliquaient au moins un deux-roues
En 2014, 60% des accidents mortels en Polynésie sont dus à la consommation d'alcool et/ou des stupéfiants 85% des victimes décédées sur la route étaient des hommes 55% des victimes décédées sur la route étaient des jeunes de moins de 25 ans 70% des accidents mortels impliquaient au moins un deux-roues

EN BREF

Surveillants pénitentiaires : 796 admissibles, 160 lauréats

796 personnes admissibles aux épreuves écrites du concours de surveillant pénitentiaire passent actuellement les épreuves sportives et orales. Ils ne seront plus que 160 lauréats au terme de ces épreuves. Ceux-là partiront pendant six à huit mois en formation à L'École nationale d'administration pénitentiaire d'Agen. Ils seront donc fin prêts pour l'ouverture de la prison de Papeari en mars 2017.


Rétrocession des terrains militaires aux communes


Après presque cinq ans de surplace, la possibilité que les communes récupèrent les terrains militaires abandonnés à Tahiti semble enfin avancer. La solution a été trouvée il y a quelques semaines, sous la forme "d'une Loi du Pays pour transférer les compétences nécessaires aux communes". Il faut néanmoins tout d'abord actualiser les projets que les communes avaient formulé sur ces assises foncières (exemple, une zone d'activités à Arue) pour les intégrer au projet de loi du Pays. Il faudra ensuite une délibération des communes acceptant ces dispositions et enfin signer les contrats pour chaque terrain cédé. Selon un "calendrier idéal" ce pourrait être fait d'ici la fin de l'année.

Intégration au Forum des îles du Pacifique

"La France est favorable à ce que la Polynésie française soit membre à part entière du Forum des îles du Pacifique" déclare Lionel Beffre, rappelant que c'est déjà la 3e fois que la demande est formulée par le Pays et qui rien de son point de vue ne s'oppose à cette intégration.


François Hollande en visite en 2016

La promesse du chef de l'Etat lui-même d'une visite en Polynésie française est toujours d'actualité pour l'année prochaine. En revanche aucun calendrier n'a été fixé.

Rédigé par Mireille Loubet le Mercredi 9 Septembre 2015 à 06:45 | Lu 672 fois







1.Posté par Fast le 09/09/2015 06:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

95% des deux roues accidentes sont des deux roues sans permis inclus les cyclos qui circulent la nuit sans lumière

2.Posté par Mathius le 09/09/2015 08:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et l'état des routes monsieur haut commissaire sont elle mortelles? Et si le garant la légalité contrôlait enfin le pays qui met la population en danger par des routes non entretenues. Bizarre et scandaleux tout de même le hausseriat, pour lui la sécurité des personnes s'arrête à l'irresposabilité des élus. Donc les polynésiens ne sont pas des français à part entière?

3.Posté par wakrap le 09/09/2015 12:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Votre commentaire a été modéré, merci de votre compréhension. La rédaction

4.Posté par wakrap le 09/09/2015 12:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Votre commentaire a été modéré, merci de votre compréhension. La rédaction

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance